Please select your home edition
Edition
Bakewell-White Yacht Design

Le Maxi80 Prince de Bretagne, royal sur ses terres!

by Regis Lerat on 1 Jul 2013
Arrivée Royale à Roscoff - 2013 Route des Princes Marcel Mochet / Route des Princes
Ils l'avaient promis, ils l'ont fait ! A bord du seul Ultime et du plus récent multicoque engagé sur la Route des Princes, Lionel Lemonchois et son équipage ont relevé leur pari avec brio pour laisser la flotte des trimarans monotypes dans leurs tableaux arrières. C'est donc de la plus belle manière que les hommes du dernier né des coursiers océaniques mettent un terme à la quatrième étape partie hier de Plymouth, et un point final au grand tour des côtes européennes.

Une épreuve en quatre manches offshore, au cours de laquelle il n'a eu de cesse de monter en puissance, et d'affirmer le potentiel de vitesse du bateau face à des équipages déjà particulièrement bien affûtés. Le Maxi80 premier devant le MOD70 sur les eaux de la baie de Morlaix et sur ses terres, voilà un succès qui ne manque ni d'éclat, ni de panache!

Un final en apothéose en plein coeur des festivités d'Entre Terre & Mer! C'est le cadeau offert à domicile, au public venu nombreux sur le nouveau port du Bloscon à Roscoff, par l'équipage du trimaran qui incarne les liens unissant les marins et les paysans d'un même territoire. Sur la ligne d'arrivée, si la victoire d'étape revient à FenêtréA Cardinal (Erwan Leroux) chez les Multi50, et à Groupe Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) dans le camp des MOD70, le team aux couleurs des producteurs bretons, pointé à 16h 24 mn et 29 sec sur la ligne, décroche, lui, tous les honneurs à l'issue d'un dernier run à haute valeur symbolique sur le parcours à travers la Manche, semé de pièges et d'embûches dans les petits airs qui ont dominé depuis le départ de Plymouth.

Parti à 21 heures hier, le Maxi80 avait pris les devants dès le lever du jour pour ensuite pointer en tête à la marque de la Roche Gautier, au large des côtes de granit rose des producteurs de ce territoire (Union des Coopératives de Paimpol et Treguier). Quelques heures plus tard, après les arrivées des premiers Multi50 engagés sur un parcours plus court pour tenir compte des conditions de vents légers, Lionel Lemonchois et ses hommes n'ont pas démérité pour contenir le retour en force des MOD70 avec la marée. Il s'adjuge ainsi la primeur de la ligne sur les eaux de la baie de Morlaix, où paradait flottille de bateaux de tous types de tous âges réunis dans le cadre de la parade d'Entre Terre & Mer.

Lionel Lemonchois : 'C'est super, nous terminons sur une bonne note en finissant devant les MOD 70. Cela fait trois semaines que nous leur courons après, donc forcément, c'est une belle satisfaction! Nous avons appris plein de choses sur le bateau, à faire corps avec lui, à sentir cette machine, à en appréhender ses points forts, ses points faibles. Et finir comme ça sur les terres de Prince de Bretagne, c'est le plus beau cadeau que nous pouvions faire aux producteurs bretons. On s'est bien arraché pour que ça se fasse.

C'était une étape de brouillard complet. Quand nous avons passé Wolf Rock, on devinait à peine la lumière du phare, on ne voyait rien d'autre. Nous n'avons pas pris un très bon départ, mais en vitesse pure, nous avons pu doubler les autres bateaux et les garder derrière en les marquant. Une belle dernière étape pour finir en beauté cette course qui nous a permis de régater au plus au niveau tout en allant à la rencontre des autres lors des escales européennes. Cette Route des Princes, c'était exceptionnel… A refaire !'


Matthieu Souben : 'Pour une première, cette Route des Princes, c'est un peu le coup d'essai comme un coup de maître. Tant au niveau de l'organisation que de l'ambiance, nous avons passé un mois super. Sur l'eau, les régates ont toutes été âprement disputées, la formule marche, on s'est vraiment régalé. Vivement la prochaine !'

Gurvan Bontemps : 'Des belles étapes, des chouettes villes, une bonne organisation avec beaucoup de convivialité à l'image de l'accueil que le public nous réserve ici, c'est sympa !'

François Denis (Bambino) : 'Content d'arriver premier ici à Roscoff au terme de la dernière manche. Cela fait plaisir à Prince de Bretagne, et nous, on s'est fait plaisir depuis le début, c'est parfait!'

Alex Pella : 'J'ai eu la chance de naviguer sur un super bateau aux côtés d'un équipage très performant. J'ai appris plein de choses tout au long de la course. Je suis très content de la manière dont se finit la course pour Lionel et toute l'équipe. Nous avons eu quelques soucis techniques au début, parce que c'est un nouveau bateau. Mais nous savions qu'il pouvait gagner face aux MOD, nous sommes ravis de le montrer.'

Jean-Baptiste Levaillant : 'Cette dernière étape à bord de Prince de Bretagne, cela m'a bien plu. Un tour de l'Europe en équipage, cela fait du bien, c'est toujours une belle course d'apprentissage pour le bateau et son skipper. Ils sont sur la bonne voie de l'optimisation.'

Equipage:

Lionel Lemonchois, skipper
Matthieu Souben, barreur, tacticien
Gurvan Bontemps, barreur
Alex Pella, régleur
François Denis, numéro un
Jean-Luc Nélias, navigateur sur les 3 premières étapes
Jean-Baptiste Levaillant, régleur sur la dernière Route des Princes

T Clewring One DesignSchaefer 2016 Ratchet 300x250Kilwell - 6

Related Articles

America's Cup - Arbitration Panel Hearing over Kiwi Qualifier for July
ACEA CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. In a yet to be published interview in Sail-World, America’s Cup Events Authority CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. This is the first official indication that the three person Arbitration Panel had even been formed, however Sail-World’s sources indicated that it had been empanelled since last January, possibly earlier.
Posted today at 3:19 am
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 2
Yachting NZ's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is unprecedented Yachting New Zealand's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is without precedent. Subject to Appeal, the Kiwis have signaled that they will reject 30% of the positions gained in the ISAF World Sailing Championships in Santander in 2014.
Posted on 22 May
Gladwell's Line - World Sailing changes tack after IOC windshift
Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick. Every blow well earned over issues such as the pollution at Rio, the Israeli exclusion abomination plus a few more. But now World Sailing is getting it right.
Posted on 21 May
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 1
Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving its goals Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving goals set in the Olympic Commission report of 2010. Around 64 countries are expected to be represented in Rio de Janeiro in August. That is a slight increase on Qingdao and Weymouth, but more importantly a full regional qualification system is now in place
Posted on 19 May
Taming the beast-a conversation with Stuart Meurer of Parker Hannifin
While AC72 cats were fast, they difficult to control, so Oracle partnered with Parker Hannifin to innovate a better way. If you watched videos of the AC72s racing in the 34th America’s Cup (2013), you’re familiar with the mind-boggling speeds that are possible when wingsail-powered catamarans switch from displacement sailing to foiling mode. While foiling is fast, there’s no disguising the platform’s inherent instability. Now, Oracle Team USA has teamed up with Parker Hannifin to innovate a better way.
Posted on 18 May
From foiling Moths to Olympic starting lines-a Q&A with Bora Gulari
Bora Gulari’s is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class, along with teammate Louisa Chafee. Bora Gulari (USA) has made a strong name for himself within high-performance sailing circles, with wins at the 2009 and 2013 Moth Worlds. In between, he broke the 30-knort barrier and was the 2009 US SAILING Rolex Yachtsman of the Year. His latest challenge is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class as skipper, along with his teammate Louisa Chafee.
Posted on 12 May
Concern for Zika at Rio Olympics is now deadly serious
Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, or the Rio Olympics. Many others have, and they were apt, but things have changed. So here now we have a situation where one man, Associate Professor Amir Attaran, who does have a more than decent string of letters after his name, is bringing nearly as many facts to bear as references at the article's end
Posted on 12 May
Zhik - The brand born of a notion, not its history
here is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline is officially marketed as Made For Water There is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline has been officially marketed as Made For Water, and this is precisely what the company has done for the last eight years before the succinct and apt strapline came from out of R&D and into mainstream visibility.
Posted on 8 May
Shape of next Volvo Ocean Race revealed at Southern Spars - Part 1
Southern Spars has been confirmed as the supplier of spars for the 2017-18 Volvo Ocean Race. In mid-April, Race Director, Jack Lloyd and Stopover Manager Richard Mason outlined the changes expected for the 40,000nm Race during a tour of Southern Spars 10,000sq metre specialist spar construction facility. A total of up to seven boats is expected to enter, but time is running out for the construction of any new boats.
Posted on 3 May
Sailing in the Olympics beyond 2016 - A double Olympic medalist's view
Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. Gold and Bronze medalist and multiple world boardsailing/windsurfer champion, Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. A key driver is the signalled intention by the International Olympic Committee to select a basket of events that will be contested.
Posted on 29 Apr