Please select your home edition
Edition
Marine Resource 2016

Cap sur Barcelone !

by Marie Le Berrigaud Perochon on 23 Sep 2013
Depart de la 1ere etape de la Generali Solo 2013 entre Cavalaire sur Mer et Barcelone le 22/09/2013 Alexis Courcoux
Les 17 marins engagés sur la Generali Solo 2013 ont quitté Cavalaire-sur-Mer aujourd'hui à 13 h, cap sur la capitale catalane. Quelques milles après le départ, devant Porquerolles, la direction de course annonçait aux skippers une modification du parcours initial (435 milles) pour cause de vent faible sur une grande partie de l'étape. Les solitaires devront tout de même parcourir 250 milles dans ces conditions éprouvantes pour les nerfs. Patience et longueur de temps…

Des conditions inespérées pour le grand départ avant la calmasse : 8 à 10 nœuds d'est, un bel alignement de voiles tribord amures, un seul rappel individuel (Gwen Gbick sur Made in Midi), bref, du grand spectacle pour saluer une dernière fois la splendide baie de Cavalaire-sur-Mer.

Ils sont partis sous spi à travers les îles d'Or, laissant Porquerolles à bâbord, avec une seule idée en tête : rester concentré, s'armer de patience, gérer son sommeil pour rester lucide jusqu'à la ligne d'arrivée. Car dans les tout petits airs, tout peut arriver. Le dernier peut repasser premier, et vice-versa. Des conditions météo compliquées à gérer que les marins n'affectionnent pas particulièrement. 'Il va falloir rester concentré, on ne va pas beaucoup dormir. Il va y avoir beaucoup d'écarts de route, la flotte va être éparpillée. C'est excitant et stressant à la fois, car on va perdre les bateaux de vue.' avouait ce matin Xavier Macaire (Skipper Hérault).

Un anticyclone situé au milieu du golfe du Lion barre la route des marins. Descendre jusqu'à Minorque les ferait arriver beaucoup trop tard à Barcelone. Gilles Chiorri, le directeur de course, a donc annoncé officiellement aux solitaires, au passage de l'île de Porquerolles, une réduction de parcours : 'Les conditions de vent sont faibles sur une grande partie de l'étape. Nous avions des ETA (heures estimées d'arrivée) un peu erratiques, entre mercredi soir et jeudi matin, ce qui aurait posé des problèmes de programme, de tenue de Grand Prix. Dès l'origine, nous avions prévu que sur un certain nombre de marques sur le parcours, nous ayons la possibilité d'envoyer la flotte directement vers l'arrivée. Nous allons activer ce dispositif dès la première marque de parcours, à la Jeaune Garde (Porquerolles). Une fois cette marque passée, les concurrents navigueront donc directement vers Barcelone, sur un parcours qui fera environ 250 milles,' a expliqué Gilles Chorri.

Au premier pointage, à la Jeaune Garde, Adrien Hardy (Agir Recouvrement) mène la danse devant Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) et Yoann Richomme (DLBC). Cap au 240, vers Barcelone. Cette nuit, le vent va commencer à mollir. Il reste 200 milles à parcourir… La route est encore bien longue.


Adrien Hardy (Agir Recouvrement) au passage de la Jeaune Garde: 'Je suis content, c'est sympa d'être en tête, on a des conditions assez franches depuis Cavalaire avec une petite dizaine de nœuds. On a du vent, on en profite, on gagne sur la route. Pour l'instant il n'y a pas grand chose à faire que de faire avancer le bateau au maximum. Je m'applique, car cette nuit, le vent va mollir franchement et ce sera de la pétole.'

Gildas Mahé (Ports d'Azur - Interface Concept) ce matin: 'Peu de vent et après ce sera très mou à cause de l'anticyclone que l'on va croiser sur la route… Il faut beaucoup d'eau, la nourriture pas trop, parce que ça fait dormir. On a le droit à 15 litres mobiles, donc il faut jongler entre ses besoins et le poids du bateau… Il va falloir être patient même près de l'arrivée car le dernier peut terminer premier, ça va redistribuer en permanence, il ne faut jamais s'affoler!'

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham), ce matin: 'C'est un parcours sans vent qui s'annonce difficile surtout sur la journée de lundi, où il va falloir faire avancer le bateau même avec pas grand chose. Aujourd'hui, on part avec peut-être de la brise thermique, il y va y avoir du jeu jusqu'à Porquerolles, ça fait un joli côtier dès le départ de l'étape. Il faudra être vraiment patiente. Généralement la première nuit je me repose bien, pour être lucide et fraîche sur la fin.'

Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) ce matin: 'Il faudra réussir à dormir. Parce que dans les conditions peu ventées, on n'ose pas. On n'est plus très lucide dans les moments clés. Réussir à se reposer tout en régatant, ce n'est pas évident. Pour l'équipement c'est sous-couche blanche à manche longue, comme en transat, pour se protéger du soleil. J'ai quand même pris une paire de bottes au cas où car la nuit, il peut faire frais. Surtout si on a du près comme on en aura à la fin. Et puis un bob et beaucoup d'eau.'

RS Sailing 660x82NaiadWildwind 2016 660x82

Related Articles

The world of sailing comes to Antigua Sailing Week
A staggering number of sailors from worldwide are descending on the Caribbean Antigua island to celebrate 50th edition. About 1,500 competitors from 32 countries will enjoy five days of world class racing, preceded by the Guadeloupe to Antigua Race and the Peters and May Round Antigua Race.
Posted today at 10:09 am
Ida Lewis Distance Race - Popular sailboat race set for August
The 13th edition of the Ida Lewis Distance Race is scheduled to start on Friday, August 18, 2017 The 13th edition of the Ida Lewis Distance Race is scheduled to start on Friday, August 18, 2017, promising once again to deliver an exciting late-season topper to a busy summer of competitive racing on Narragansett Bay. Classes for IRC, PHRF, One Design, Multihull and Double-Handed insure that everyone (with a qualifying boat of 28 feet or longer) has a place to fit in.
Posted today at 7:21 am
Sperry Charleston Race Week 2017 in review
The underlying goal for every race organizer – even those staging benefit regattas – is to provide safe, fair sailing The underlying goal for every race organizer – even those staging benefit regattas – is to provide safe, fair, competitive sailing. When you have your hands on the helm of a mega regatta such as Sperry Charleston Race Week, that doesn’t change. But it does become more complicated.
Posted today at 2:19 am
New faces in town with RC44 Sotogrande Cup set to begin
This event follows from last season's RC44 World Championship also held off this magnificent development Of the eight teams competing off Sotogrande, favourite is Igor Lah's Team CEEREF. Not only is the cockpit on the Slovenian RC44 adorned with the overall championship leader's 'golden wheels', but Lah's team also won the World Championship here in 2016.
Posted on 26 Apr
Sailing World Cup Hyères –Day 2– Zegers and van Veen show how its done
Afrodite Zegers and Anneloes van Veen were unstoppable on day two, winning both Women's 470 races in convincing style Out of the 534 competitors from 52 nations racing across ten Olympic events, Open Kiteboarding and 2.4 Norlin OD, the Dutch team were the standout performers.
Posted on 26 Apr
Women’s Sailing Conference slated for June 3 Marblehead, MA
The event, which features hands-on land and water-based workshops and seminars, offers women a fantastic opportunity The event, which features hands-on land and water-based workshops and seminars, offers women a fantastic opportunity to learn or hone sailing skills, network with other women sailors from all over the United States and gain the confidence necessary to become a valuable crew member or knowledgeable skipper
Posted on 26 Apr
GC32 Racing Tour Owner-Driver Championship heats up
Unique aspect of GC32 is that compared to other foiling catamarans, it is simpler to sail and logistically easier to run Team Argo is sailing with the same crew as it had for February’s GC32 Championship in Oman, including leading American Moth and big boat sailor Anthony Kotoun and British former Olympic and America’s Cup sailor Alister Richardson.
Posted on 26 Apr
RORC Season's Points Championship and Cervantes Trophy Race preview
Over 5000 sailors from all over the world will race in the biggest offshore sailing competition in the world. Over 5000 sailors from all over the world will race in the biggest offshore sailing competition in the world. While this year the 2017 Rolex Fastnet Race is the showcase event, there are fourteen testing races that make up the championship, and every race has its own coveted prize for the overall winner and for class honours.
Posted on 26 Apr
Biggest Round the World Ocean Race returns to Liverpool
The biggest round-the-world ocean race is to return to Liverpool with start and finish of this unique global challenge The biggest round-the-world ocean race is to return to Liverpool with the start and finish of this unique global challenge moving from the capital back to the River Mersey on the tenth anniversary of its last partnership with the region.
Posted on 26 Apr
2018 BVI Spring Regatta adds new race to Sailing Festival
On the heels of the 2017 BVI Spring Regatta and Sailing Festival, preparations have already begun for 2018. On the heels of the 2017 BVI Spring Regatta and Sailing Festival, preparations have already begun for 2018. The week of March 27 - April 1 will offer the unique opportunity to race under a full moon. With that illumination, we will run the inaugural 'Full Moon Race, 64 Islands ~One Brilliant Night'.
Posted on 26 Apr