Please select your home edition
Edition
InSunSport - International - RG

Cap sur Barcelone !

by Marie Le Berrigaud Perochon on 23 Sep 2013
Depart de la 1ere etape de la Generali Solo 2013 entre Cavalaire sur Mer et Barcelone le 22/09/2013 © Alexis Courcoux
Les 17 marins engagés sur la Generali Solo 2013 ont quitté Cavalaire-sur-Mer aujourd'hui à 13 h, cap sur la capitale catalane. Quelques milles après le départ, devant Porquerolles, la direction de course annonçait aux skippers une modification du parcours initial (435 milles) pour cause de vent faible sur une grande partie de l'étape. Les solitaires devront tout de même parcourir 250 milles dans ces conditions éprouvantes pour les nerfs. Patience et longueur de temps…

Des conditions inespérées pour le grand départ avant la calmasse : 8 à 10 nœuds d'est, un bel alignement de voiles tribord amures, un seul rappel individuel (Gwen Gbick sur Made in Midi), bref, du grand spectacle pour saluer une dernière fois la splendide baie de Cavalaire-sur-Mer.

Ils sont partis sous spi à travers les îles d'Or, laissant Porquerolles à bâbord, avec une seule idée en tête : rester concentré, s'armer de patience, gérer son sommeil pour rester lucide jusqu'à la ligne d'arrivée. Car dans les tout petits airs, tout peut arriver. Le dernier peut repasser premier, et vice-versa. Des conditions météo compliquées à gérer que les marins n'affectionnent pas particulièrement. 'Il va falloir rester concentré, on ne va pas beaucoup dormir. Il va y avoir beaucoup d'écarts de route, la flotte va être éparpillée. C'est excitant et stressant à la fois, car on va perdre les bateaux de vue.' avouait ce matin Xavier Macaire (Skipper Hérault).

Un anticyclone situé au milieu du golfe du Lion barre la route des marins. Descendre jusqu'à Minorque les ferait arriver beaucoup trop tard à Barcelone. Gilles Chiorri, le directeur de course, a donc annoncé officiellement aux solitaires, au passage de l'île de Porquerolles, une réduction de parcours : 'Les conditions de vent sont faibles sur une grande partie de l'étape. Nous avions des ETA (heures estimées d'arrivée) un peu erratiques, entre mercredi soir et jeudi matin, ce qui aurait posé des problèmes de programme, de tenue de Grand Prix. Dès l'origine, nous avions prévu que sur un certain nombre de marques sur le parcours, nous ayons la possibilité d'envoyer la flotte directement vers l'arrivée. Nous allons activer ce dispositif dès la première marque de parcours, à la Jeaune Garde (Porquerolles). Une fois cette marque passée, les concurrents navigueront donc directement vers Barcelone, sur un parcours qui fera environ 250 milles,' a expliqué Gilles Chorri.

Au premier pointage, à la Jeaune Garde, Adrien Hardy (Agir Recouvrement) mène la danse devant Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) et Yoann Richomme (DLBC). Cap au 240, vers Barcelone. Cette nuit, le vent va commencer à mollir. Il reste 200 milles à parcourir… La route est encore bien longue.


Adrien Hardy (Agir Recouvrement) au passage de la Jeaune Garde: 'Je suis content, c'est sympa d'être en tête, on a des conditions assez franches depuis Cavalaire avec une petite dizaine de nœuds. On a du vent, on en profite, on gagne sur la route. Pour l'instant il n'y a pas grand chose à faire que de faire avancer le bateau au maximum. Je m'applique, car cette nuit, le vent va mollir franchement et ce sera de la pétole.'

Gildas Mahé (Ports d'Azur - Interface Concept) ce matin: 'Peu de vent et après ce sera très mou à cause de l'anticyclone que l'on va croiser sur la route… Il faut beaucoup d'eau, la nourriture pas trop, parce que ça fait dormir. On a le droit à 15 litres mobiles, donc il faut jongler entre ses besoins et le poids du bateau… Il va falloir être patient même près de l'arrivée car le dernier peut terminer premier, ça va redistribuer en permanence, il ne faut jamais s'affoler!'

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham), ce matin: 'C'est un parcours sans vent qui s'annonce difficile surtout sur la journée de lundi, où il va falloir faire avancer le bateau même avec pas grand chose. Aujourd'hui, on part avec peut-être de la brise thermique, il y va y avoir du jeu jusqu'à Porquerolles, ça fait un joli côtier dès le départ de l'étape. Il faudra être vraiment patiente. Généralement la première nuit je me repose bien, pour être lucide et fraîche sur la fin.'

Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) ce matin: 'Il faudra réussir à dormir. Parce que dans les conditions peu ventées, on n'ose pas. On n'est plus très lucide dans les moments clés. Réussir à se reposer tout en régatant, ce n'est pas évident. Pour l'équipement c'est sous-couche blanche à manche longue, comme en transat, pour se protéger du soleil. J'ai quand même pris une paire de bottes au cas où car la nuit, il peut faire frais. Surtout si on a du près comme on en aura à la fin. Et puis un bob et beaucoup d'eau.'

T Clewring AC72Bakewell-White Yacht DesignWildwind 2016 660x82

Related Articles

Six months suspended sentence sought against top multihull sailor
A hearing in the Lorient Criminal Court has heard the Prosecution call for a six month suspended sentence A hearing in the Lorient Criminal Court has hear the Prosecution call for a six month suspended sentence against Yann Guichard (FRA) after an accident on June 16, 2015 at the restart of the Volvo Ocean Race in Lorient. Guichard, one of the world's most experienced multihull sailors was skipper of Spindrift 2, formerly Banque Populaire V, and at 131ft or 40 metres is the world's largest racing m
Posted today at 6:40 am
26 boats ready to set sail for Transat Québec Saint-Malo Ocean Race
Things are heating up at the port of Québec and the Quai Paquet wharf across the river in Lévis Things are heating up at the port of Québec and the Quai Paquet wharf across the river in Lévis, with just days to go until the festivities commence for the lead-up to the ninth edition of the prestigious Transat Québec Saint-Malo ocean race, presented in collaboration with the City of Lévis.
Posted today at 3:03 am
National birthdays & sailing—Sailing news from North America & beyond
Editorial Editorial
Posted on 28 Jun
The Extreme Sailing Series™ heads for Madeira
The Act in Madeira, the 2015 “World’s Leading Island Destination” replaces Istanbul as the Host Venue for Act six. The Act in Madeira, the 2015 “World’s Leading Island Destination” replaces Istanbul as the Host Venue for Act six, originally planned for the same dates and will be run in partnership with Madeira Tourism and the Regional Sailing Association.
Posted on 28 Jun
Provezza’s pair of threes trumps 52 Super Series fleet in Porto Cervo
Ergin Imre’s team bounced right back today opening the race with a nice pair of solid third places to lead the regatta. After two good races, Porto Cervo delivering a consistent 9-11kts of NNW’ly breeze and warm sunshine, and Provezza leads Rán Racing by two points. Niklas Zennström’s crew finished second behind Bronenosec in the first race and sixth in the second race which was won by Quantum Racing.
Posted on 28 Jun
Iffy day for Azzurra at Settimana delle Bocche
It was iffy day for Azzurra who ended at first day of racing event that is also the second stage of the 52 Super Series After the strong north westerly Mistral winds that kept the fleet of twelve TP52s at port yesterday and eliminated the chances of a practice race, today there were lovely conditions in the Costa Smeralda with north westerly breezes at eight to 12 knots.
Posted on 28 Jun
TP52 Super Series Porto Cervo – Races one and two images by Max Ranchi
Photographer Max Ranchi has provided this gallery of images from races one and two Photographer Max Ranchi has provided this gallery of images from races one and two
Posted on 28 Jun
A Q&A with Simon Parker about the Clipper Race and trans-USA cycling
Sail-World.com talked with Simon Parker to hear about his audacious sailing and cycling adventure with the Clipper Race. Few adventures top crossing oceans, unless one also involves a multi-sport element such as climbing mountains. Simon Parker, a British journalist, raced across the Pacific Ocean with the Clipper Round The World Race, followed by a transcontinental bike ride, before rejoining his mates aboard Garmin for a transatlantic race. Sail-World.com recently caught up with him to learn more.
Posted on 28 Jun
Mixed fortunes for Clipper Race fleet as Atlantic High causes pain
The frontrunners have managed to escape the grasp of the light winds associated with the ridge of the Azores High As the front of the fleet heads north the wind has been building, and the battle for positions is intense at the make or break stage of the race with roughly 1300 nautical miles to go until Derry-Londonderry.
Posted on 28 Jun
Two new teams to make their competitive debuts on the GC32 Racing Tour
For the GC32 Malcesine Cup, taking place as part of Foiling Week, ten GC32 teams will be competing. Japan joins the event in the form of Naofumi Kamei’s Mamma Aiuto! Like Jason Carroll’s Argo team, Mamma Aiuto! comes from the Melges 32 high performance keel boat, where it finished a very respectable third in the class’ last World Championship.
Posted on 28 Jun