Sail-World.com  Friday 18 April 2014

Home Graphical | News Text | Powerboat-World | Photo Gallery | Video Gallery | Newsletter Subscription Here | Search Sail-World


sail-world.com -- Semaine Olympique Francaise - Veillée d'armes à La Rochelle

Semaine Olympique Francaise - Veillée d'armes à La Rochelle    
Sun, 13 Oct 2013

Après un samedi marqué une nouvelle fois par le petit temps, la journée de demain s’annonce décisive à La Rochelle. Dans plusieurs séries, tout reste à faire et c’est chez les Nacra que la medal race aura le plus d’enjeux. Quatre bateaux se tiennent en seulement quatre points avec des skippers au palmarès ahurissants (voir ci-dessous).

Franck Cammas et Sophie de Turckheim sont – sur le papier - les Français les mieux placés pour remporter cette première Semaine Olympique Française à La Rochelle mais le jeu a rarement été aussi ouvert. En 470, deux bateaux continuent leur duel. Pierre Leboucher et Nicolas Le Berre ont tenté, sans succès, de sortir Bouvet et Mion de la course au titre. C’est donc demain que ces deux équipages se départageront.

Chez les planches à voile, les Polonais ont pris une longueur d’avance mais les Français n’ont pas dit leur dernier mot. Julien Bontemps, comme Eugénie Ricard sont seconds du général ce soir. En 49er, Manu Dyen et Stéphane Christidis continuent de creuser (15 points d’avance) et sont presque assurés du titre au même titre que Sarah Steyaert et Julie Bossard (7 points d’avance), en FX.

Demain, les dix flottes engagées disputeront la medal race, une dernière course ouverte seulement aux dix premiers, et qui compte double (programme en bas de ce communiqué).

La medal race des Nacra 17, programmée à 13h15, sera sans doute la plus suivie demain sur le plan d’eau rochelais avec quatre équipages maousse costauds en mesure de jouer la victoire. Les jeunes Britanniques Ben Saxton et Hannah Diamond sont à égalité de points de Franck Cammas et Sophie de Turckheim. « On a beaucoup à perdre et beaucoup à gagner » constate Sophie alors que Saxton, 23 ans, n’est pas mécontent d’être au contact avec un Cammas qu’il « regardait à la télé il n’y a pas si longtemps ». Juste derrière, c’est en effet Iker Martinez qui est troisième alors que Billy Besson et Marie Riou peuvent s’offrir la victoire. Pour résumer, la première place provisoire est tenue par les vice-champions du monde (Saxton / Diamond), à égalité de points avec le vainqueur de la Volvo Ocean Race (Cammas / de Turckheim) alors que le troisième (Martinez / Pacheco) est double médaillé olympique (Or et Argent). Billy Besson et Marie Riou – 4ème - sont quand à eux champions du monde en titre.

Une seule manche disputée aujourd’hui chez les dériveurs double et elle a tourné à l’avantage de Sofian Bouvet et Jérémie Mion. Pierre Leboucher et Nicolas Le Berre jouent le tout pour le tout. Ils tentent de « plier le match » en « tuant » leurs adversaires directs (Bouvet / Mion) dès le départ. La manœuvre vaut le coup d’être tentée puisque Leboucher et Le Berre ont beaucoup plus à y gagner qu’à y perdre. Elle est finalement ratée et Leboucher / Le Berre écopent d’une double pénalité qui les place en queue de peloton. Cette petite déroute a finalement peu de conséquence après leur parcours quasi parfait depuis le début de la compétition. Ils sont toujours devant avec un petit point d’avance. Des deux équipages français, celui qui terminera la medal race en premier demain sera le prochain champion de France élite. Le suspense reste entier.


En planche à voile, la bonne opération du jour est signée Eugénie Ricard qui prend la deuxième place du classement provisoire. La sudiste fera tout demain pour sécuriser cette deuxième place et, peut-être, s’offrir un premier titre de championne de France Elite. La Polonaise Zofia Klepacka a en effet survolé l’épreuve et aborde la medal race sereine, avec 16 points d’avance. Chez les garçons, les écarts sont faits et il est peu probable que Piotr Myszka perde son avantage. Pour Bontemps, deuxième avec 9 points de retard, une victoire est possible mais le Nantais a bien conscience que « ce sera chaud ».

C’est en Laser que le niveau de cette Semaine Olympique Française était sans doute le plus relevé avec 63 bateaux. Demain, en medal race, pas moins de 8 nationalités seront en compétition mais aucun Français. Jean-Baptiste Bernaz termine en effet 11ème à seulement deux points du top ten. « Dans un mois, c’est le mondial et c’est là qu’il faudra être bon ! » conclut un JB déçu mais plus combatif que jamais.

C’est toujours Pernelle Michon qui est en tête chez les Laser Radial mais Marie Barrue fait presque un sans faute aujourd’hui (2,1,1) et revient à quatre points seulement de la première place. La manche de demain comptera double pour les filles, tout reste ouvert pour le titre de championne de France Elite.

L’unique manche disputée aujourd’hui chez les Finn a permis à Jonathan Lobert (3ème) de rester dans la course au podium. Il est cinquième du classement général. Le Britannique Giles Scott est en revanche presque assuré du titre avec 7 points d’avance sur l’Estonien Deniss Karpak.


Franck Cammas, deuxième en Nacra 17: 'On a pris une réclamation sur la dernière manche et du réparer en faisant un tour sur nous même. Ça nous fait perdre trois places. Demain, cinq bateaux peuvent gagner. Ces conditions légères nous vont mieux. Comme sur la Volvo Ocean Race, on aura un nouveau match avec Iker Martinez et j’ai bien l’intention de le gagner.'

Sophie de Turckheim, deuxième en Nacra 17: 'La medal race de demain va être pimentée. Nous avons beaucoup à perdre mais aussi beaucoup à gagner et on ne va pas laisser les anglais gagner. Lors de la journée de brise, nous avons limité la casse en termes de points mais nous étions derrière le groupe de tête.'

Ben Saxton et Hannah Diamond, leader en Nacra 17: 'On est contents. Les conditions étaient très instables et on a réussi à bien revenir dans la course. On se retrouve demain face à Franck Cammas et Iker Martinez. Ce n’est pas n’importe qui, je les regardais à la télé il n’y a pas si longtemps. Ouah!'

Eugénie Ricard, 2ème en RS:X: 'Je n’ai pas fait de supers départs mais à chaque fois, je suis bien remontée. C’est toujours mieux d’être devant avant les medal race. On ne sait jamais ce qui peut se passer. J’ai été assez régulière cette semaine. Je suis un peu surprise de voir la Polonaise à ce niveau. Elle fait une belle régate.'

Jean-Baptiste Bernaz, 11ème en Laser: 'C’était une bonne répétition pour le mondial. Nous avons travaillé non-stop avant La Rochelle avec beaucoup de physique. L’objectif était d’arriver ici fatigué et c’est réussi (rires). Je continue à travailler dans la droite ligne de ce que je faisais avec mon préparateur physique. Nous sommes sur les mêmes valeurs et en accord avec mes entraineurs, on pousse un peu plus la préparation sur les cuisses et le rappel (spécifique). Les conditions de navigation ici ont été très compliquées surtout ces trois derniers jours et en particulier aujourd’hui. Les classements ont beaucoup bougé. Les séquences sont courtes puisque nous n’avons eu que 5 manches de qualification. Pour moi, ça ne passe pas en Medal Race à deux points. L’objectif n’était pas seulement d’atteindre la Medal race mais d’être plus haut dans le classement. Il m’a manqué une bonne journée, une bonne manche. Mais il y a des choses positives notamment ma vitesse. Je commence à retrouver mon niveau d’avant juillet et ma participation au Tour de France à la Voile. Dans un mois, c’est le mondial et c’est là qu’il faudra être bon!'

Nick Thompson, leader en Laser: 'Tu te dis que tu es définitivement dans le top 5 à la moitié de la course et tout à coup, ça tourne à 180°. J’ai fait un pari sur les trois manches et à chaque fois j’ai perdu. Sur la deuxième, je ne m’en sors pas trop mal mais sur les deux autres, beaucoup moins bien. Je me suis mis dans une position délicate, sans chercher le coup parfait, juste à assurer mes arrières. Le problème avec ça, c’est que quand ça passe d’un côté, il ne te reste que les miettes.'

Zofia Klepacka, en tête en RS :X Féminine: 'C’est terminé je crois. La fille derrière moi a beaucoup de points de retard. Je vais pouvoir profiter de la nuit rochelaise ! Demain, je veillerai à prendre un bon départ, regarderai autour de moi pour le vent. Quel vent ? Car apparemment, ça se déroulera à l’intérieur du port.'

La médaillée de bronze aux Jeux de Londres en planche à voile, Zofia Klepacka, fait un grand come back, seulement 3 mois après son accouchement. Elle est loin d’être au mieux de sa forme mais domine sur le plan d’eau rochelais. La championne envisage aussi d’abandonner la planche à voile pour se consacrer au Nacra.

'Je suis super contente, c’est ma première régate depuis les Jeux de Londres et j’avais arrêté la planche à voile car j’ai eu un bébé il y a trois mois.' Avec un mélange de surprise et d’enchantement, elle explique : 'Je suis en forme, je suis devant. Nous avons eu des conditions différentes tous les jours. Le premier jour était très léger, le second très fort et maintenant, c’est léger à nouveau, et à chaque fois, je suis resté dans le top 5. Je ne devrais pas être en forme ici car je ne me suis pas préparée physiquement.'

La Polonaise estime en effet qu’elle en est à peine à « 30 % de [son] niveau des Jeux Olympiques ». « Je ne peux pas faire de footings, mon corps n’est pas prêt donc je ne peux que naviguer. Mais on n’oublie pas comment ça marche. Pour la technique et la tactique, ça va, mais physiquement, je dois vraiment travailler plus dur. Ici, c’est de l’entraînement pour moi mais je veux être prête pour le mondial 2014.

Zofia n’en est pourtant pas à son coup d’essai. Elle a eu son premier fils (Mariano) peu de temps après les Jeux de Pékin et a attendu que les Jeux de Londres soient passés pour lui donner une petite sœur (Maria), née cet été.
Zofia prépare maintenant les Jeux de Rio avec l’intention de rapporter une médaille d’or à la Pologne. Si d’aventure elle n’était pas qualifiée, elle passerait au Nacra. Un support extrême qui devrait séduire celle qui adore les sensations fortes.

RS:X Men (After Jury Decisions) - Time 15.48, Saturday , October 12 2013

 Results after 11 races ( Discards : 1 ) (38 entries)

 

Pos

Sail

Competitors

P Net

P tot

r.1

r.2

r.3

r.4

r.5

r.6

r.7

 

r.8

r.9

r10

r11

1

 POL   82

MYSZKA Piotr

31.00

44.00

4
4.00

6
6.00

1
1.00

5
5.00

13
13.00

1
1.00

1
1.00

 

3
3.00

3
3.00

2
2.00

5
5.00

2

 FRA   6

BONTEMPS Julien

40.00

51.00

3
3.00

3
3.00

6
6.00

1
1.00

9
9.00

3
3.00

10
10.00

 

2
2.00

11
11.00

1
1.00

2
2.00

3

 POL  126

MIARCZYNSKI Przemyslaw

50.00

62.00

9
9.00

by Matthew Pryor, Effets Mer