Please select your home edition
Edition
Marine Resource 2016

Solitaire du Figaro - Au près dans la brise au travers de Belle-Ile

by Marie Le Berrigaud Perochon on 16 Jun 2013
Fabien Delahaye, skipper du Figaro Skipper Macif 2012, lors de la 3eme etape de la Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire 2013 © Alexis Courcoux
Depuis hier soir au passage de l'île d'Yeu, les 40 Figaro Bénéteau ont totalement changé de régime : ils ont attaqué la partie côtière de cette troisième étape et rangé les spis pour une session de près et de saute mouton humide dans un vent d'ouest de 25 noeuds et une mer très désordonnée. Les voici à tirer des bords par le travers de Belle-Ile. Pour tous, en revanche, c'est régime sans sommeil.

A 22h18, à la tombée de la nuit, Morgan Lagravière (Vendée) était le premier à doubler le phare des Corbeaux à la pointe sud-est de l'île d'Yeu, sur la terre de ses partenaires. En l'espace de 15 minutes, les 10 premiers, relativement groupés, empannaient pour laisser l'île d'Yeu à bâbord. Rapidement, le vent virait au sud-ouest et un front balayait la flotte, donnant des conditions musclées (jusqu'à 35 nœuds dans les rafales) et inconfortables pour attaquer la remontée des côtes bretonnes en direction de Penmarch. Les solitaires n'ont pas lâché la barre de toute la nuit et la fatigue commence à se faire douloureusement sentir. D'autant qu'au niveau de Belle-Ile, dans un vent désormais orienté à l'ouest, la bataille de virements de bord étaient déclenchée par Jérémie Beyou (Maître Coq) et Michel Desjoyeaux (TBS), premiers à s'écarter au large.

Le top 10 du petit matin reflète en tout cas le passage à l'Ile d'Yeu : Lagravière, Lunven, Duthil, Hardy, Villion, Marchand, Richomme, Delahaye, Macaire et Goodchild dominent toujours le match.

Les déçus du golfe de Gascogne vont devoir redoubler d'efforts pour tenter de retrouver leur superbe. C'est le cas du leader au classement général provisoire Yann Eliès, pointé à 4,2 milles des leaders. Un peu énervé par son début de course, le skipper de Groupe Quéguiner-Leucémie Espoir est d'autant plus motivé pour revenir à la hauteur de son concurrent direct Frédéric Duthil (Sepalumic).


Morgan Lagravière (Vendée), 1er au pointage de 5 heures : 'C'est super, je ne m'attendais pas à passer l'île d'Yeu en tête et ça fait très plaisir de passer au plus proche de la maison en pôle position. Je n'ai pas trop suivi le pointage et le positionnement des adversaires depuis cette nuit parce qu'on a eu un passage de front assez violent avec pas mal de manœuvres à faire. Je suis sous solent à l'heure qu'il est et j'ai changé au mauvais moment malheureusement. On a une vingtaine de nœuds, il y a de la mer très hachée, très courte. Le bateau tape énormément du coup c'est assez difficile de lâcher la barre et on est au près à tirer des bords vers Penmarch' et à l'heure qu'il est je ne vois plus trop mes petits copains. On est entrain de repartir un peu au large pour essayer de se repositionner du bon côté de la bascule. Je n'ai pas beaucoup dormi à part la première nuit où j'ai vraiment écrasé et justement je n'ai pas eu une minute de sommeil. Je pense que je suis un peu fatigué même si je ne le ressens pas pour l'instant parce qu'on a eu une nuit très agitée avec beaucoup de manœuvres à faire et là la conduite est sollicitante, donc on ne se rend par forcément compte de la fatigue. Mais je pense que d'ici la fin de la course elle va se faire sentir et ça va être nécessaire d'aller se reposer dès que possible'.

Adrien Hardy (Agir recouvrement), 4ème au pointage de 5 heures : 'Je sors d'une première petite sieste, la première depuis hier matin. Ca remonte à 24 heures quasiment. J'étais bien fatigué parce que c'est vrai que cette nuit il y a eu du vent et qu'il a fallu manœuvrer en permanence. On a eu pas mal de vent, jusqu'à 40 nœuds les deux dernières heures, au près, et puis là c'est entrain de se calmer un peu avec une vingtaine de nœuds et une mer assez croisée, assez forte. Le pilote ne barre pas très très bien dans ces conditions, il faut être dehors en permanence et le vent bougeait beaucoup en direction. Mais c'est la fin, après ça va s'améliorer au fil des heures. Le vent va s'atténuer un petit peu et on devrait faire à nouveau route directe sur un seul bord. Je suis content, j'ai fait une belle traversée du Golfe, sans prendre trop de risque et du coup je suis passé pas trop mal à l'île d'Yeu et là ça a l'air de bien se passer. Je vais l'accrocher parce que je n'ai pas envie de la laisser filer celle là. J'ai vraiment envie qu'elle soit pour moi et je fais tout pour bien finir'.

Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucémie Espoir), 16ème au pointage de 5 heures : 'J'ai le couteau entre les dents ! Je me traîne un peu mon mauvais départ de Gijon. Je me le repasse dans la tête dès que j'ai un coup de mou et ça m'énerve alors je remets du charbon. Je suis un peu colère ! J'ai trois milles à ramener sur Fred Duthil, c'est l'objectif. Il y a de la route mais ils ne vont pas se ramener comme ça tout seul. On ne se repose pas, on attaque, on se fait mal un peu. Quand on sera en route directe vers Penmarch', il y aura moyen de dormir mais là ce n'est pas La Solitaire website

PredictWind.com 2014Bakewell-White Yacht DesignNorth Technology - Southern Spars

Related Articles

Solitaire du Figaro - Two 'Best of British' results for the Academy
In the Solitaire du Figaro, there were Pol Roger champagne showers and tears on the docks in Dieppe (France) last night. In the 2013 Solitaire du Figaro, there were Pol Roger champagne showers and tears on the docks in Dieppe (France) last night, as the event concluded for the 41 skippers competing. The final 520 mile leg in big breeze from Roscoff to Dieppe via the south coast of England was won by French sailor Adrien Hardy in a time of 2 days, 9 hours, 2 minutes et 20 seconds.
Posted on 24 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Competition for overall lead remains wide open
In La Solitaire du Figaro 2013, there are only a few hours that remain and the competition remains wide open. In La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire 2013, there are only a few hours that remain and the competition for the overall lead remains wide open with Xavier Macaire (Skipper Herault), Yann Elies (Groupe Queguiner-Leucemie Espoir) and Morgan Lagraviere (Vendee) all jockeying for overall honours.
Posted on 23 Jun 2013
Solitaire du Figaro - All set for the final showdown
Solitaire du Figaro's final leg, 520 miles from Roscoff to Dieppe, is proving every bit as taxing as expected. La Solitaire du Figaro's final leg, 520 miles from Roscoff to Dieppe, is proving every bit as taxing as it appeared set to be prior to yesterday's start. Overnight and into this morning, the boats completed an anticlockwise lap, sailing down the seaward western side of Ouessant on to the Chaussee de Sein turning mark in the south, before returning north up the Chenal du Four.
Posted on 22 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Brits take on the final leg to Dieppe + Video
At 1200BST today [20th June], the forty strong Solitaire du Figaro fleet set off on the final 520 mile push to Dieppe. At 1200BST today [Thursday 20th June], the forty strong Solitaire du Figaro fleet set off on the final 520 mile push from Roscoff to Dieppe (France), via Wolfe Rock and the Needles Fairway. Conditions for the Leg 4 start were much in the style of the 2013 Solitaire du Figaro, light and overcast.
Posted on 21 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Challenging Leg 4 lies ahead
The final leg of La Solitaire du Figaro sets sail at 1300 local time (1100 UTC) tomorrow from Roscoff bound for Dieppe. Leg 4, the final leg of La Solitaire du Figaro 2013 sets sail at 1300 local time (1100 UTC) tomorrow from Roscoff bound for Dieppe.
Posted on 20 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Skippers ready to set sail on Leg 4
In just over 24hrs, Artemis Offshore Academy skippers will set sail on the final leg of La Solitaire du Figaro 2013. In just over 24 hours, Artemis Offshore Academy Rookies Jack Bouttell (Artemis 77), Ed Hill (Artemis 37) and Graduates Sam Goodchild (Shelterbox-Disaster Relief), Henry Bomby (RockFish) and Nick Cherry (Magma Structures) will set sail on the fourth and final leg of La Solitaire du Figaro.
Posted on 20 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Mixed results on Leg 3 to Roscoff
In the Solitaire du Figaro, Sam Goodchild (Shelterbox-Disaster Relief) has for the third leg in a row been the top Brit. In the Solitaire du Figaro, having placed eighth into Porto, 11th into Gijon and tonight a 14th into Roscoff, Sam Goodchild, skipper of Shelterbox-Disaster Relief has for the third leg in a row been the top British finisher in this year's edition. The 23-year-old remains on track to better the best British result in the event's recent history.
Posted on 17 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Upwind conditions lead to casualties
In the Solitaire du Figaro, upwind conditions while sailing along Brittany's Atlantic coast has caused two casualties. In the 2013 Solitaire du Figaro, upwind conditions while sailing along Brittany's Atlantic coast has caused two significant casualties today on the third and penultimate leg from Gijon to Roscoff.
Posted on 16 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Penultimate leg lies ahead for British skippers
On Thursday 13th June in the Solitaire du Figaro, Artemis Offshore Academy skippers set sail on the penultimate leg. On Thursday 13th June in the Solitaire du Figaro, Artemis Offshore Academy Rookies Jack Bouttell (Artemis 77), Ed Hill (Artemis 37) and Graduates Sam Goodchild (Shelterbox-Disaster Relief), Henry Bomby (RockFish) and Nick Cherry (Magma Structures) set sail on the penultimate leg.
Posted on 14 Jun 2013
Solitaire du Figaro fleet bound for Roscoff
In the Solitaire du Figaro, the 40 skippers competing left Gijòn on the northwestern coast of Spain today at noon. In the 44th Solitaire du Figaro, the 40 skippers competing left Gijòn on the northwestern coast of Spain today at noon local time, bound for Roscoff in Brittany, for the third of four legs. Getting to the finish could be a long and painful affair as the weather forecast looks set for very light winds on the 436 miles to the finish.
Posted on 14 Jun 2013