Transat Jacques Vabre - Naviguer en bons marins + vidéo

Skipper : Erwan Le Roux 2013 Transat Jacques Vabre
© Jean-Marie Liot
Après la collecte des fichiers météo de ce matin, Erwan Le Roux et Yann Elies n'étaient guère optimistes. Dans la journée de samedi, la flotte devrait être cueillie par un front froid particulièrement actif, avec à la clé des vents moyens supérieurs à 40 nœuds, des rafales à plus de 55 nœuds au passage du front et une mer démontée.


« Pour l'heure, il n'y a pas de neutralisation de course décidée. On en prend acte.» Pour Erwan Le Roux, les choses sont claires : la traversée du golfe de Gascogne risque d'être particulièrement difficile. Pas question donc de partir la fleur au fusil, il va s'agir de trouver la route la plus sure pour gagner vers le sud. « L'objectif premier dans ce type de conditions, c'est de garder l'intégrité du bateau. A ce niveau, nous sommes totalement en phase avec Yann. On est donc en train d'étudier en collaboration avec Jean-Yves Bernot, les différents scénarios possibles. »

Trimaran FenêtréA-Cardinal - Skipper Erwan Le Roux
© Jean-Marie Liot

Les conditions sur la zone de départ sont parfaitement maniables. Pour Erwan et Yann, il va falloir trouver la bonne place du curseur : être totalement impliqués dans la course et la recherche de performance tant que les conditions le permettent et prendre les bonnes décisions en prévisions du mauvais temps prévu d'ici 48 heures. « Une chose est sûre, on n'oublie pas que pour gagner, il faut déjà arriver. Si naviguer en bon marin veut dire mettre un temps la course entre parenthèse, nous n'hésiterons pas à le faire… » La flotte des Multi50 devrait être sortie de Manche à l'heure où les conditions deviendront difficiles. Erwan et Yann prendront à ce moment les décisions qui semblent les plus appropriées en fonction de l'objectif final : amener FenêtréA Cardinal à Itajai.
http://www.sail-world.com/116456