Le chef Jean Imbert baptise le maxi-multicoque Prince de Bretagne

Baptême du Maxi 80 Prince de Bretagne
© Marcel Mochet
Le samedi 27 avril 2013 restera marqué d'un sceau rouge rutilant et gris métallisé dans l'histoire des producteurs de légumes bretons, comme dans les annales de la course au large. Comme prévu, c'est à 17 heures tapantes que les festivités du baptême du nouveau maxi-multicoque de 80 pieds (24,30 mètres) ont débuté sur le nouveau port du Bloscon à Roscoff en présence du skipper Lionel Lemonchois, et du charismatique et talentueux chef Jean Imbert, parrain de ce nouveau Prince des mers…

Pour ce grand jour, la baie de Morlaix, théâtre naturel de l’union entre la terre et la mer, avait sorti ses plus beaux atours offrant au millier d’invités présents un spectacle saisissant, où la magie d’un paysage aux formes renouvelées par un jeu de lumières incessant n’a pas manqué d’opérer. Du vent, du soleil, la mer moutonneuse: les éléments avaient tous répondu présents pour faire honneur à ce trimaran aux dimensions ultimes, conçu et construit pour cavaler à des vitesses folles sur les espaces océaniques.


Les 2 350 producteurs bretons n’avaient rien laissé au hasard et concocté des festivités à la hauteur de cette première manifestation publique sur le port du Roscoff, offrant une vue imprenable sur la baie et sur le coursier océanique amarré au ponton. Après une rencontre avec Jean Imbert, réputé pour son art de sublimer les produits de la terre et de la mer, sincèrement heureux de répondre à son attachement à ses origines bretonnes et à son goût immodéré pour les défis, le père Alain Château a apporté sa bénédiction au bateau et au team Prince de Bretagne pour leurs prochaines confrontations sportives.

Quant à Lionel Lemonchois, il n’a pas fait mystère de son émotion quand est venue l’heure d’arroser au champagne ce bel oiseau du large, fruit de son imagination et né d’un processus innovant de recyclage composite pour rallonger, transformer et optimiser une ancienne plateforme de 60 pieds. Avec ses couleurs, ses formes et son look supersonique, le nouveau Prince de Bretagne affiche son appartenance à la dynastie des multicoques extrêmes, fidèles à l’esprit de liberté forgeant la légende de la Route du Rhum et des plus grandes courses au large.

Pour l’heure, après un an et demi de conception, de construction, et d’optimisation, ce baptême princier donne le coup d’envoi d’une saison 2013 marquée par une succession de courses multi-séries avant l'épreuve majeure de la saison, la Route des Princes. Autant de rendez-vous en équipage ponctués de tentatives de record qui, d'ici l'automne, vont permettre à Lionel Lemonchois de prendre le pouls de la bête et toute la mesure de son potentiel en termes de vitesse. Dès la semaine prochaine, le samedi 4 mai, il rejoindra la baie de Quiberon pour le Tour de Belle Ile : une première course en flotte où, si la météo le permet, il ne manquera pas de très vite faire parler l’écume…


Jean Imbert, parrain du Maxi80 Prince de Bretagne : 'Merci à tous pour l’accueil. C’est un honneur, et je suis touché d’être le parrain de ce magnifique bateau. Je suis vraiment impressionné par sa superficie et ses dimensions. Je suis très attaché à la Bretagne, et je n’ai jamais raté le départ de la Route du Rhum que j’allais voir enfant à vélo depuis le cap Fréhel. J’espère avoir la chance de naviguer un jour à bord aux côtés de Lionel qui a un palmarès considérable.'

Lionel Lemonchois, skipper du Maxi80 Prince de Bretagne : 'Ce maxi-multicoque est le bateau que je rêvais d'avoir et j’ai eu la chance que les producteurs bretons m’accompagnent et me fassent confiance pour partir d’une page blanche. C'est un condensé des idées que j'avais, de l'expérience que j'ai mise dedans pour un faire à la fois un bateau rapide et fiable en solitaire, agile et réactif en équipage.'

Joseph Rousseau, président du Cerafel (association d'organisations des producteurs Prince de Bretagne) : 'Ce baptême, c’est un grand jour qui illustre la montée en puissance des engagements des producteurs bretons dans la voile. Nous nous sommes volontiers pris au jeu, et aujourd’hui nous sommes fiers de présenter ce bateau qui témoigne de la complémentarité terre et mer, et qui devra comme nous s’adapter aux conditions météo qu’il rencontrera.'

Prince De Bretagne
http://www.sail-world.com/108904