La Solitaire du Figaro - A vos marques!

Régates d’exhibition à Bordeaux - 2013 La Solitaire du Figaro
© Alexis Courcoux
Ce vendredi soir, le rideau va se fermer sur cette belle semaine de pré-départ, à l'occasion d'une grande fête organisée en l'honneur de la course. Demain, samedi, les 41 solitaires ont rendez-vous avec le Prologue Bordeaux-Pauillac/Eric Bompard cachemire. Simple répétition générale avant le coup d'envoi de la première étape dimanche à 13 heures, ce prologue, sous forme de parade, est surtout l'occasion de prendre ses marques et de clore en beauté l'épisode bordelais. La suite se jouera à Pauillac.

Depuis leur arrivée le 24 mai sur les quais de la Garonne, les 41 marins de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire ont eu le temps d’apprécier tous les plaisirs de l’escale girondine. Ville de départ pour la première fois dans l’histoire de l’épreuve, Bordeaux s’est révélée un hôte exceptionnel. Les autorités locales ont tout fait pour que la course se sente ici chez elle. Ce vendredi soir, une grande fête est organisée dans le cadre somptueux du Palais de La Bourse où ont été hébergés les bureaux de l’organisation. Un feu d’artifice tiré au dessus du fleuve à 22h45 clôturera cette semaine de pré-départ en eaux douces.

seixo-promotion 5 - 2013 La Solitaire du Figaro
© Alexis Courcoux
Car demain samedi, à 14h15, les Figaro Bénéteau et leurs skippers quitteront le ponton d’honneur du quai Richelieu pour voguer vers de nouvelles aventures. Le Prologue Bordeaux-Pauillac /Eric Bompard cachemire sera pour eux l’occasion de dire aurevoir, sur un parcours de 4,5 milles qui se jouera entre le pont de Pierre et au-delà du pont d’Aquitaine.

Cette parade d’une heure (départ à 15h15) ne compte pas pour le classement. Et le bréviaire du parfait figariste stipule qu’une victoire au Prologue hypothèque ses chances de gagner La Solitaire. Même en tête, le marin superstitieux évitera donc savamment de couper la ligne d’arrivée, comme l’avait fait Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucémie espoir)… en 2012. Une météo plutôt clémente devrait fêter le retour des solitaires à la barre : 12 nœuds de nord-ouest le matin, fraichissant 20/25 nœuds l’après-midi, quelques trouées de soleil… de quoi se dégourdir les bras sur les écoutes et assurer un très beau spectacle. Une fois la ligne d’arrivée franchie, les bateaux partiront en convoyage au moteur vers Pauillac, lieu de départ de la première étape, dimanche 2 juin à 13 heures.

A 48 heures du coup d’envoi de cette 44e édition, il y a un peu de tension dans l’air. Les marins commencent sérieusement à s’imprégner de leur course et à entrer dans leur cocon. Les briefings météo se multiplient, tout comme les passages chez kinés-ostéopathes de l’équipe GMF Assistance… Physiquement et mentalement, l’objectif est de prendre la route de Porto, dimanche, dans les meilleures dispositions.

Amaiur Alfaro (Région Aquitaine – Ateliers de France) : 'C’est extraordinaire de redécouvrir la ville de Bordeaux qui s’est parée de tous ses atours ces dernières années. L’accueil a été magnifique avec une arrivée groupée vendredi 24 mai qui a rencontré un enthousiasme incroyable alors qu’il pleuvait ! Et pour le prologue, sillonner la Garonne avec 41 bateaux qui vont tirer des bords, ça s’annonce magique : tout le monde va jouer le jeu pour offrir un spectacle joyeux aux Bordelais et surtout ne pas casser les bateaux avant le départ…'

Amaiur Alfaro - Région Aquitaine Ateliers de France - 2013 La Solitaire du Figaro
© Alexis Courcoux
Xavier Macaire (Skipper Hérault) : 'Ça s’accélère un peu. On sent que les skippers commencent à être à l’affût. Les sacs sont embarqués à bord, il y a des petites signes qui ne trompent pas : ça approche. C’est sympa, ça fait un peu monter la pression, ça met un peu d’ambiance. Le Prologue, c’est un moment sympa et convivial, mais il ne faut pas que ça mange de la concentration pour la course. C’est plus une parade et je préfère me concentrer sur le plus important : un bateau prêt, la météo…'

Paul Meilhat (Skipper Macif 2012) : 'C’était une super idée d’organiser ce pré-départ dans une grande ville. Le public est là, les partenaires sont contents et nous, ça nous change un peu. La bonne surprise, ce sont les runs, dont la formule a été inaugurée ici. J’espère que le principe perdurera. Du coup, on a pu voir que tout allait bien sur le bateau avant même le prologue. Maintenant, ma tête est programmée pour dimanche 13 heures. L’important est d’arriver à Pauillac avec les bateaux en bon état. Si on voit que c’est un peu risqué, on fera attention.'

Morgan Lagravière (Vendée) : 'Le Prologue est l’occasion de valider les bateaux, de voir s’il y a des petits points techniques à travailler avant le grand départ et c’est aussi l’occasion de se faire une petite sortie plaisir. Ça va faire un moment qu’on est à Bordeaux sur les pontons. C’est très sympa, on est bien accueillis, mais le nerf de notre métier, c’est d’aller sur l’eau et de faire du bateau. J’ai envie d’aller naviguer et même sur un Prologue, c’est toujours ça de pris.'

Louis Maurice Tannyères (Joanna) : 'On a passé une semaine géniale à Bordeaux. Le prologue sera l’occasion de voir si tout va bien sur le bateau, même si on a eu les runs aussi pour ça. On va être en solitaire, c’est aussi le début de la régate, c’est toujours un peu angoissant, c’est toute une phase un peu spéciale. Nous ne sommes pas encore dans la course, mais ça va arriver vite!'

Julien Villion (Seixo Habitat) : 'La semaine bordelaise s’est très bien passée : c’était une excellente idée de venir jusqu’ici ! Outre le fait qu’il y avait une affluence énorme sur le village, mon partenaire est bordelais. Le public a été très sympa en découvrant nos bateaux et la course, même si la logistique était un peu plus complexe que d’habitude. C’est très agréable de partir d’une grande ville car cela permet de se changer les idées et de se balader avant le départ pour décompresser.'

Samedi 1er juin : demandez l’programme:

14h15 : Les bateaux quittent le ponton d'honneur de Bordeaux
15h15 : Départ du prologue Bordeaux - Pauillac/Eric Bompard cachemire
Parcours de 4,5 milles mouillé sur une zone comprise du Pont de Pierre à la bouée N°71 après le Pont d'Aquitaine
16h00 environ : Arrivée du prologue
Après avoir passé la ligne d'arrivée, les bateaux sont convoyés en solitaire par les skippers jusqu'au port de Pauillac (20 milles environ)
19h00 environ : Arrivée des bateaux à Pauillac et soirée d'accueil
20h30 : Les derniers bateaux sont amarrés au ponton de Pauillac

La Solitaire
http://www.sail-world.com/110030