Please select your home edition
Edition
Wildwind 2016 728x90

Transat Bretagne - Martinique - Cinquième set

by Marie Le Berrigaud Perochon on 6 Apr 2013
Gildas Morvan - CERCLE VERT - 2013 Transat Bretagne-Martinique © Alexis Courcoux
Tout donner. Se dire que ce sont les bords de la dernière chance. A moins de 500 milles du but, il y a encore du jeu sur la terre battue de l'Atlantique. Si Erwan Tabarly (Armor Lux - Comptoir de la Mer) tente d'assurer sa place de premier, Gildas Morvan (Cercle Vert) et Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) sont en plein ‘Tie Break’.

11 milles les séparent, les empannages tactiques ressemblent à des services-volées. Spécialiste du fond de court, Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) préserve sa place de quatrième devant Adrien Hardy (Agir Recouvrement), qui malgré son bateau handicapé, renvoie les coups sans faire de faute. Il persévère à 9 noeuds face à Yoann Richomme (DLBC - Module Création), capable d'envoyer un dernier bord à la manière d'un « ace » pour clore le match. Une Transat Bretagne - Martinique façon stade nautique, animée par de grands champions, lesquels après 19 jours de course, se battent comme des enragés pour figurer en haut du tableau…

C’est à cela que l’on reconnaît les compétiteurs. La lutte peut durer des heures, des jours, des semaines, ils seront toujours « dessus » à batailler. Il y a bien sûr des coups de mou, des crampes, des cordes cassées, des coups de gueule… mais il y a surtout les incroyables instants où l’on se surpasse. « J’ai beaucoup appris sur moi-même et sur le bateau malgré les embûches.

Je suis heureux d’avoir réparé mon hauban, c’est une vraie satisfaction. Il ne faut pas oublier que le principal pour un marin, c’est d’amener le bateau et le bonhomme à bon port et en entiers. » avouait Arnaud Godart-Philippe (Régates Sénonaises) à la vacation ce matin. Arnaud, un exemple de combativité face à la dureté des éléments et des avaries successives. Comme tous les marins de la flotte…

Aujourd’hui, les figaristes, vivent leurs derniers jours sur l’eau et bataillent façon Solitaire du Figaro – Eric Bompart cachemire. Pas question de mollir pour Gildas Morvan menacé par un Fabien Delahaye incisif qui ne cesse de le coller aux trousses. Le Géant Vert a réussi depuis 5h ce matin à creuser l’écart de 2 petits milles supplémentaires. 2 milles qui seront peut être salutaires pour terminer sur la seconde place du podium. « Il va falloir faire l’empannage au bon moment, pas trop tôt pas trop tard, ça va déterminer l’angle pour La Martinique. On va voir la pression et puis ça va être une course de vitesse à bâbord. C’est sûr que là, nous sommes en mode Figaro, il faut garder une certaine lucidité et trouver un compromis entre barrer et récupérer des petits moments de sommeil. » soulignait Gildas ce matin.

Plus de joker, fini les balles neuves, les concurrents naviguent maintenant avec leur dernières cartouches. Spi mal en point, génois en moins, nourriture minimaliste, ils attaquent leur dernier bord d’endurance et de vitesse. Bâbord amures toute, cap sur l’îlet Cabri ! Dimanche, les quatre premiers concurrents devraient traverser la baie de Fort-de-France à quelques heures d’écart sur toute la journée. En deux jours, ils devraient être dix à couper la ligne d’arrivée. Une finale en cinq set qui nous tient en haleine…

Les cinq premiers à 16 h - Télécharger l'intégralité du classement:

1 : Armor Lux – Comptoir de la Mer (Erwan Tabarly) à 411,43 milles de l’arrivée
2 : Cercle Vert (Gildas Morvan) à 41,98 milles
3 : Skipper Macif 2012 (Fabien Delahaye) à 53,09 milles
4 : Bretagne – Crédit Mutuel Performance (Anthony Marchand) à 84,93 milles
5 : Agir Recouvrement (Adrien Hardy) à 103,02 milles…

Gildas Morvan (Cercle Vert): ‘C’est pas mal, la mer s’est bien aplatie. Il y avait un peu plus mou en début de nuit puis c’est rentré entre 23 et 28 nœuds de vent. Ca va assez vite, donc c’est assez agréable. Il y a du boulot, il va se passer des choses, il va falloir bien gérer l’empannage qui va venir. On va un peu plus vite qu’Erwan Tabarly qui est au sud, donc il peut y avoir du jeu et ça peut être serré. Je pense que le vent est rentré par derrière, sous le flux d’est Fabien en a profité et il a du accélérer et c‘est pour ça qu’il est revenu. Il va falloir faire l’empannage au bon moment, pas trop tôt pas trop tard, ça va déterminer l’angle pour La Martinique. On va voir la pression et puis ça va être une course de vitesse à bâbord. C’est sûr que là nous sommes en mode Figaro, il faut garder une certaine lucidité et trouver un compromis entre barrer et récupérer des petits moments de sommeil.’

Yoann Richomme (DLBC – Module Création): ‘On a encore eu une super nuit, ciel étoilé, un ou deux petits grains mais pas grande chose. J’ai pu me reposer, c’était sympathique. Je ne vais pas tarder à ré-empanner et faire un petit coup de sud. Il va y avoir quelques séries d’empannages. En général, la journée le vent tourne à droite sous l’effet du soleil, on reste en bâbord et la nuit on passe en tribord. L’objectif, c’est de passer devant Adrien. Il tient bien, il semble très fatigué, il a du faire des pauses cette nuit, mais c’est clairement l’objectif ! La nuit, c’est très noir, il y a de moins en moins de lune, ce n’est pas facile de barrer. La nuit, je suis sous pilote et la journée à la barre pour prendre un max de surfs et recoller au plus près d’Adrien. Pour moi on va arriver dimanche en fin d’après-midi !’

Adrien Hardy (Agir Recouvrement): ‘Ca va mieux qu’hier soir car j’ai réussi à dormir cette nuit, je suis plus en forme.

J’étais en bâbord toute la journée. Dès que je suis un peu lofé le bateau par en vrac. Ce qui arrive toutes les 20 minutes : tu affales et tu le remets droit. C’est un peu impressionnant mais tu finis par t’y faire. Je vais surtout essayer de ne pas trop empanner, mais prendre un angle de descente bas pour arriver vers la Martinique. Il faut que je reste comme ça. Ce n’est pas idéal mais vu le temps de course qu’il me reste, je ne vais rien réparer et tenir comme ça jusqu’au bout. Ca va le faire. Je pense pouvoir être assez performant sur la fin de course. Je garde la cadence et puis le fait d’avoir dormi cette nuit ça me remotive. Quand le bateau ne part pas trop en vrac, j’arrive à avoir des vitesses assez sympas!'


Simon Troël (Les Recycleurs bretons): ‘C’était un peu compliqué cette nuit. Nous avons eu beaucoup d’empannages dans les grains mais c’était plutôt rigolo. C’était vraiment de la régate. Il faut prendre les bons angles. Quand je décide d’empanner, j’attends de voir avant comment est le vent et quand je suis trop au-dessus de la route j’empanne. Physiquement, c’est un peu fatigant mais je me suis refais une santé la nuit dernière donc c’est bon. ETA ? 23h48 TU à la pointe dimanche. C’est entre 20 heures et 23 heures le dimanche en gros. J’essaie de contenir mon camarade Corentin Horeau (Bretagne – Crédit Mutuel Espoir) donc je vais être à fond jusqu'à demain matin avec encore des empannages puis repos. Il n’y a pas de nouveau souci à bord, je ne suis pas 100% car j’ai éclaté un grand spi. Ou alors on peut dire que je suis à 100% mais je n’ai plus de joker.’

Anthony Marchand (Bretagne – Crédit Mutuel Performance): 'Je me suis reposé, mais je suis quand même crevé. Les réveils après les siestes sont durs. J’avais du vent au nord et j’étais bien. J’ai eu quelques copains au téléphone l’autre jour, ils n’avaient pas très envie de faire du sud mais plutôt du nord mais bon ! Moi je suis isolé et c’est bien. Il va y avoir un empannage, un dernier, à caler puis il faudra aller vite. Il va falloir réfléchir, les routages indiquent une zone d’empannage. Il va falloir le faire ni trop tôt, ni trop tard et regarder le positionnement des autres. Il va peut-être falloir le faire en plusieurs fois. Je n’ai plus de génois, j’en aurais eu l’utilité pour faire le tour de l’île et j’ai la chance d’avoir une pénalité de dix minutes pour avoir perdu une voile ! C’est dans le Transat Bretagne Martinique

Wildwind 2016 660x82Bakewell-White Yacht DesignNorth Technology - Southern Spars

Related Articles

Solitaire Bompard Le Figaro – Yoann in driving seat after stage 2 win
Yoann was chased all the way to the line by Nicolas Lunven on Generali, Charlie Dalin on Skipper Macif 2015 and Morvan. After taking the lead from the initial pace-setter, Gildas Morvan on Cercle Vert, who dominated the early stages from the start at Cowes, Richomme held the initiative as the fleet raced across the English Channel from Land’s End and then stayed out in front during two fast passages of the Chenal du Four and a tour of the Iroise Sea.
Posted today at 2:23 pm
Volvo Ocean Race - Change to Leg 3 and Asian stopovers announced
Volvo Ocean Race organisers have announced a change to the route posted on the Official Noticeboard Volvo Ocean Race organisers have announced a change to the route posted on the Official Noticeboard, and the effect is to have the fleet sail the almost the complete length of the Southern Ocean from Cape of Good Hope to Cape Horn. The fleet will now spend three times the amount of time in the Southern Ocean than enjoyed in the previous two editions of the race.
Posted today at 2:07 pm
Volvo Ocean Race to be contested over longest distance in the history
Tough, intense, and featuring almost three times as much Southern Ocean sailing as the previous edition The 43-year-old race around the world – the ultimate ocean marathon, pitting the sport’s best sailors, against each other across the world’s toughest oceans – will start from Alicante in late 2017 with a 700nm sprint to Lisbon, Portugal that will provide the first test of the form guide.
Posted today at 12:48 pm
Rio 2016 - Southern Spars makes move into sports composite engineering
Cycling New Zealand has partnered with a world-leading composite design and construction specialist, Southern Spars. Cycling New Zealand has partnered with a world-leading composite design and construction specialist, Southern Spars. Southern Spars is better known for designing and manufacturing masts and rigging for the world's fastest race yachts and most luxurious superyachts. The North Technology company will be providing wheels to the 2016 New Zealand track cyclists at the Rio Olympics in August.
Posted today at 12:41 pm
Brakes off as strong westerly propels the Clipper Race fleet forward
LMAX Exchange is in second place with Derry~Londonderry~Doirechasing hard now just 10 nautical miles behind in third. ClipperTelemed+ is leading the fleet again after emerging from its Stealth Mode cloak of invisibility last night; and boat speeds have been high throughout the fleet as the teams enjoy steady trade wind conditions with spinnakers flying in building winds.
Posted today at 11:52 am
Free $US3,000 Carbon Vang with SouthernFurl boom orders in July
Southern Spars is giving a free carbon vang - valued at US$3,000 - with SouthernFurl in-boom furlers ordered in July Southern Spars is giving away a free carbon vang - valued at US$3,000 - with all of their SouthernFurl in-boom furlers ordered in July. Carbon gas vangs make a great addition to the furling boom package, though if you’d prefer to keep your existing one, Southern Spars will offer you a 5% discount on the price of your boom instead.
Posted today at 7:42 am
Six months suspended sentence sought against top multihull sailor
A hearing in the Lorient Criminal Court has heard the Prosecution call for a six month suspended sentence A hearing in the Lorient Criminal Court has hear the Prosecution call for a six month suspended sentence against Yann Guichard (FRA) after an accident on June 16, 2015 at the restart of the Volvo Ocean Race in Lorient. Guichard, one of the world's most experienced multihull sailors was skipper of Spindrift 2, formerly Banque Populaire V, and at 131ft or 40 metres is the world's largest racing m
Posted today at 6:40 am
26 boats ready to set sail for Transat Québec Saint-Malo Ocean Race
Things are heating up at the port of Québec and the Quai Paquet wharf across the river in Lévis Things are heating up at the port of Québec and the Quai Paquet wharf across the river in Lévis, with just days to go until the festivities commence for the lead-up to the ninth edition of the prestigious Transat Québec Saint-Malo ocean race, presented in collaboration with the City of Lévis.
Posted today at 3:03 am
The Extreme Sailing Series™ heads for Madeira
The Act in Madeira, the 2015 “World’s Leading Island Destination” replaces Istanbul as the Host Venue for Act six. The Act in Madeira, the 2015 “World’s Leading Island Destination” replaces Istanbul as the Host Venue for Act six, originally planned for the same dates and will be run in partnership with Madeira Tourism and the Regional Sailing Association.
Posted on 28 Jun
Helsinki Women’s Match – Danish Camilla Klinkby alone at the top
Among a dozen participating teams from half as many countries, Camilla Klinkby and her team immediately took command. The grey skies, the cold winds and the heavy rain during Monday’s practise session, were all forgiven and forgotten as the round-robin got underway with the first matches today
Posted on 28 Jun