Please select your home edition
Edition
InSunSport - International - RG

Spindrift 2 a déclenché le chrono de la Route de la Découverte

by Virginie Bouchet on 31 Oct 2013
Spindrift 2 in action Chris Schmid/Spindrift Racing
Spindrift 2, le plus grand trimaran de course au monde a franchi ce mercredi 30 octobre à 15 heures, 19 minutes, 34 secondes heure TU (16 heures, 19 minutes, 34 secondes heure française), la ligne de départ de la Route de la Découverte, à la poursuite du record sur la distance Cadix - San Salvador aux Bahamas, via les Canaries, établi en 2007 par Franck Cammas et le Maxi trimaran Groupama 3.

Dona Bertarelli, Yann Guichard et leurs douze hommes d'équipage devront franchir la ligne d'arrivée avant Jeudi 7 novembre, à 02 heures, 17 minutes et 27 secondes TU (à 03 heures,17 minutes, 27 secondes heure française), pour améliorer le temps référence actuel de 7 jours 10 heures 58 minutes et 53 secondes, ( à 21,70 noeuds de moyenne). Après quatre mois de prise en main, toute l'équipe Spindrift racing aborde avec cette tentative une nouvelle dimension dans l'aventure collective initiée par Dona et Yann. Cette Route de la Découverte constitue en effet une première pour le trimaran sur la distance et une première aventure transatlantique pour Dona Bertarelli. Entourée d'un équipage de haute volée, subtile alchimie d'hommes expérimentés et de jeunes talents, la navigatrice suisse va bénéficier d'une « bonne » fenêtre météo.


En stand by à Portimao dans le sud du Portugal depuis le 7 octobre, Spindrift 2 profite aujourd'hui de la première opportunité sérieuse à se présenter après un long épisode dépressionnaire sur le proche Atlantique. Le maxi trimaran va plonger dès les premiers milles de course dans un fort flux de secteur nord qui va le propulser vers Gran Canaria, marque qu'il laissera à tribord après avoir effectué un certain nombre d'empannages sur une mer toujours agitée par les récentes successions de coups de vent. 'Le bateau est prêt, l'équipage est prêt, et l'excitation du départ nous a progressivement gagné' raconte Dona Bertarelli. 'Une belle fenêtre météo se présente au terme de trois semaines d'intenses préparations. Les conditions sont réunies sur l'Atlantique pour que Spindrift 2 accroche ce record. Il reste très long dans sa distance et il demeure bien naturellement encore quelques incertitudes tout au long du parcours' explique Yann ; 'Si la situation s'est éclaircie en ce qui concerne la zone d'arrivée aux Bahamas, avec ce vent de nord bien soutenu, il nous faudra composer avec un col barométrique au terme du cinquième ou sixième jour de course, une zone de transition à savoir intelligemment gérer…'

Spindrift 2 va donc dès les tout premiers milles affronter des conditions de mer difficiles, 'Rien d'insurmontable' assure Dona, 'mais de la mer et des creux peu favorables à la très haute vitesse… '. Le vent sera portant, un peu trop dans l'axe de la route du trimaran, et c'est en tirant des bords de portant que les hommes de Yann et Dona vont, au bout d'une trentaine d'heures scandés par de nombreux empannages, rallier Gran Canaria ; 'Nous serons alors proches des côtes de Mauritanie' poursuit Dona, 'et il nous faudra être vigilant au trafic, embarcations de pêche, et autres caboteurs… d'autant que la lune sera totalement absente. Ces premières heures seront stressantes et mobiliseront toute l'attention et la concentration de l'équipage. Nous nous attendons à ne guère prendre de repos et à ne pas pouvoir respecter les rythmes de quart préalablement décidés, tout le monde sera sur le pont!' Suivront trois belles journées d'alizé, durant lesquelles Spindrift 2 pourra donner sa pleine mesure. « C'est là, et seulement à partir de là, que nous serons vraiment sereins' précise Yann Guichard.


'Notre route passera par le nord afin de conserver le meilleur angle au vent.' S'ouvrira ensuite un chapitre hautement stratégique de cette course contre la montre avec la quête du meilleur passage d’un système à l'autre. 'La collaboration et les échanges entre notre routeur à terre Richard Silvani, Erwan Israel (navigateur) et moi-même seront intenses' précise Yann. 'C'est la partie du jeu la plus incertaine et la plus passionnante 'insiste Dona. 'C'est la phase du parcours qui recèle le plus d'inconnues, et il faudra se montrer inspiré pour conserver toutes nos chances…'

Cette Route de la Découverte constitue donc le premier grand défi océanique de Spindrift 2 et de ses quatorze hommes et femmes d'équipage, déjà vainqueurs (en temps réel) l’été dernier de la Rolex Fastnet Race. Si la vigilance à la sécurité demeure le crédo de Dona et Yann, l'envie d'en découdre et de conclure ces trois longues semaines de stand by par une cavalcade victorieuse irradie chez chacun des 12 hommes d'équipage explique Dona. 'Nous partons pour appliquer tous les préceptes mis en place depuis des semaines, soins aux manœuvres, bonne gestion du matériel et des hommes, communication entre les quarts… sécurité. Ce record est très long, comparé au record de l'Atlantique Nord (3 jours 19 heures nda), et il va falloir être bon dans la durée…' Un record vécu comme une aventure collective par un groupe choisi et formé sur son talent, mais aussi sur sa capacité à bien vivre en mer, à bien vivre la mer. 'C'est une fierté pour Dona et moi de partir dans ce premier voyage, dans cette première aventure pour le collectif Spindrift racing,' souligne Yann. 'C'est ma 11ème traversée de l'Atlantique, et tout me semble différent. La pression est positive et si gérer un tel groupe n'est pas anodin, cette aventure partagée est pleine du charme des grandes premières. Remporter ce challenge serait une belle récompense pour tous les membres de l’équipe, embarquée comme terrestre, qui a œuvré pour ce projet…'



























































































































































































.

Wildwind 2016 660x82Bakewell-White Yacht DesignZhik Isotak Ocean 660x82

Related Articles

Volvo Round Ireland Race starts with eclectic mix of boats and crews
The Volvo Round Ireland Race started in 10 to 11 knots of southerly wind and a fair tide. The Volvo Round Ireland Race started in 10 to 11 knots of southerly wind and a fair tide. The first fleet away were the 55 monohulls consisting of a vast mixture of boats and crews. From one of the fastest offshore race boats in the world, George David’s Juan K designed Rambler 88 to Darryl Hughes’s Shepherd 43’ Classic, Maybird.
Posted on 18 Jun
Volvo Round Ireland Race – Multihulls and MOD70s are up for challenge
The 704 nautical mile race has a simple course; Leave Ireland and all its islands, excluding Rockall, to starboard. The 704 nautical mile race has a simple course; Leave Ireland and all its islands, excluding Rockall, to starboard. However in reality the race has a complexity of wind angles, tides and a real taste of ocean sailing along the hauntingly beautiful west coast of Ireland. The first official non-stop race around Ireland was held in 1980.
Posted on 17 Jun
Road to Rio – One Olympic venue to the next
Sailing World Cup touched down in Weymouth and Portland last week and it was one of the last official organised regattas The Sailing World Cup touched down in Weymouth and Portland last week and it was one of the last official organised regattas before the Rio 2016 Olympic Games. It gave the future Olympians an opportunity to test themselves one last time against their Rio competitors, in a full race setting, before the summer showpiece.
Posted on 15 Jun
Tornado Worlds – Greek defenders retain the lead on Day 2
Sun, wind and rain on and off – these were the ingredients of the weather kitchen on Monday, the second race day. Sun, wind and rain on and off – these were the ingredients of the weather kitchen on Monday, the second race day of the championship of the Tornado class in Lindau.
Posted on 14 Jun
Tornado Worlds – Tough kick-off as the Greeks head for title defense
The Lake Constance claimed its tribute during the first two races at the world championship of the Tornado class Numerous capsizes and damages lead to significant numbers of retirements. Eleven competitors only out of 32 could finish the first race.
Posted on 13 Jun
Countdown to Tour de France a la Voile begins with one month to go
The Oman Airports by Oman Sail Diam 24 crew are upbeat about preparations for the 2016 Tour de France a la Voile The Oman Airports by Oman Sail Diam 24 crew are upbeat about preparations for the 2016 Tour de France a la Voile (TDFV) which kicks off in a month after some valuable racing at Normandy Sailing Week in France last week where they finished seventh in a field of 17 teams, many of whom will be heading to Dunkirk for the start of the TDFV on July 8.
Posted on 9 Jun
World Sailing invites bids for 2017 and 2018 Annual Conference
Annual Conference brings together more than 400 delegates over a seven-day period every first full week of November. World Sailing's Annual Conference brings together more than 400 delegates over a seven-day period every first full week of November. It is the central meeting point where the strategy of sailing is reviewed, discussed and celebrated.
Posted on 7 Jun
World Sailing completes final on-site review of the Rio 2016 Olympic
Briefings were provided over two days on key operational and service areas for the Olympic Games. Briefings were provided over two days on key operational and service areas for the Olympic Games, including venue construction, competition schedules, broadcasting, media operations, accommodation, transportation and ticketing.
Posted on 26 May
The World Championships just keep on coming
Last week was the finish of the Finn Worlds. Torch passed to the Laser Standard currently in Mexico having their Worlds. While the Olympic torch is being passed from person to person on its trip to Rio 2016, the Olympic and Paralympic classes are doing the same as the World Championships torch passes along on its tour around the world to Brazil.
Posted on 18 May
World Sailing teams up with Andrew Simpson Foundation and Bart's Bash
Andrew Simpson Foundation continues to encourage people to get on the water and promote the benefits it brings. The Andrew Simpson Sailing Foundation continues to encourage more people to get on the water and promote the benefits it brings people of all abilities. In 2016 Bart's Bash will be raising awareness and funds to support grassroots disabled sailing globally.
Posted on 16 May