Please select your home edition
Edition
Bakewell-White Yacht Design

Solitaire du Figaro - Tir groupé en mer d'Iroise

by Marie Le Berrigaud Perochon on 21 Jun 2013
Depart de la 4eme etape de a Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire 2013 entre Roscoff et Dieppe © Alexis Courcoux
Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucémie Espoir) mène le bal après une nuit passée à tirer des bords au près dans un vent d'ouest-sud-ouest faible à modéré et une vraie purée de pois. Le passage à Ouessant à contre courant a été l'épisode important de la nuit.

Deux marins en ont fait les frais : Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham) et Jean-Paul Mouren (Groupe SNEF), relégués à plus de 15 milles de la tête de course. Mais ils ne sont peut-être pas les plus malheureux ce vendredi matin puisque deux abandons sont à déplorer : celui de Joan Ahrweiller (Région Basse Normandie) sur casse matérielle et celui de Yannig Livory (Thermacote France) pour raison médicale. Le reste de la flotte, très groupé, fait route sous spi vers le chenal du Four.

Ils ne sont plus que 38 en course avec les abandons successifs hier soir de Joan Ahrweiller (Région Basse Normandie) et Yannig Livory (Thermacote France). Le premier, victime d'une avarie de bôme et de gréement (hauban endommagé) s'est dérouté vers Cherbourg. Le deuxième s'est arrêté à l'Aber Wrac'h où il a été emmené au CHU de Brest pour subir des examens. Décision prise par le médecin de la course Jean-Yves Chauve, après que Yannig ait déclaré souffrir de troubles de la vision. Pour les autres, la course continue et c'est désormais au portant qu'elle se joue, en direction du chenal du Four.

Au petit matin, la flotte, a enroulé la chaussée de Sein et les spis ont été déployés dans le brouillard épais. « Je commence à peine à voir l'avant de mon bateau » nous indiquait Julien Villion (Seixo Habitat) à la vacation du matin. Cette première nuit en mer a été très humide. A bord des bateaux, tout est trempé de pluie, de bruine et de brume. Il fallait pourtant garder l'esprit clair et les idées bien dégagées pour aborder vers minuit le contournement de l'île de Ouessant (à bâbord) dans un vent faible et à contre courant. La flotte s'est scindée en deux camps : un groupe au large et un groupe à terre. Mais les deux options ont accouché d'un match nul à la Chaussée de Sein. Partisan du large, Yann Eliès (Groupe Quéguiner Leucémie Espoir) enroulait le premier la marque, ce matin peu avant 5 heures, et envoyait dans la foulée son grand spinnaker pour amorcer un véritable virage en tête d'épingle en mer d'Iroise. Yann était suivi de très près par Gildas Morvan (Cercle Vert), Morgan Lagravière (Vendée), Julien Villion (Seixo Habitat), Alexis Loison (Groupe Fiva), Frédéric Duthil (Sepalumic), Xavier Macaire (Skipper Hérault) ou encore Yoann Richomme (DLBC). En bref, les gros bras du classement général sont au rendez-vous en ce début de quatrième étape. Mais la flotte, qui fait désormais route sur un bord vers le Four est encore très groupée : 50% en moins de 3 milles.

Au programme de la journée : un renforcement progressif du vent de secteur ouest et une traversée de la Manche, dès cet après-midi, en direction du phare Wolf Rock.


Yann Eliès (Groupe Quéguiner Leucémie Espoir) – 1er au classement de 5h : 'C'est la purée de pois on n'y voit pas à 100m. Heureusement qu'il y a l'AIS pour voir où sont les petits copains. Sinon ça va pas mal, j'ai passé Sein en tête et je fais route vers le Four. On a du vent tout le temps mais c'était très humide une espèce de front qui est passé avec beaucoup de pluie. Mais j'ai fait le choix de contourner par le large pour essayer d'avoir du vent favorable plus longtemps et du courant défavorable moins fort. Ca a bien payé du coup j'étais un peu au-dessus et j'ai quasiment réussi à aller à Sein à l'abordée… J'ai bien dormi entre Ouessant et Sein, je savais que c'est maintenant qu'il faut se reposer et je vais essayer de remettre un petit couche d'ici au Four parce qu'après ça va s'accélérer un peu l'histoire. Ca va être du spi jusqu'à l'entrée du Four et ensuite ce n'est pas sûr que ce soit spiable, on va être à contre courant, il va falloir se mettre à l'abri du courant et j'espère que ce ne sera pas sous spi!'

Michel Desjoyeaux (TBS) - 11ème au classement de 5h : 'Je me suis retrouvé écrasé sous le rouleau compresseur, la banane n'est pas sortie de la peau… Au passage d'Ouessant on était a priori assez au large mais pas assez finalement, du coup on s'est fait passer par le large et par la terre aussi. Du coup je suis dans les 10 premiers, on vient de passer l'occidentale de Sein et on est dans le brouillard le plus complet, on voit rien ! Cette nuit ça a été bien mou, en plus on avait le courant contraire donc ça enlevait un peu de vent, on avait moins de 10 nœuds. J'ai dormi toute la nuit parce que j'ai barré sous pilote. La visibilité est faible la peur qu'on a c'est de se taper le retardataires qui montent encore vers l'occidentale de Sein, a priori on les voit arriver là maintenant. J'en ai un qui sort du brouillard il est à 500 m avant je ne le voyais pas ! On est sous spi à 120° du vent avec 12 nœuds de vent. Donc c'est plutôt ouvert, ça glisse tranquille et ça devrait refuser un petit peu prochainement. Ca devrait se renforcer après qu'on ait passé le Fou, à l'approche de Port Sale on aura du vent plus fort. Comme il y a des petits décalages entre les fichiers et la réalité on géra sur place!'

Julien Villion (Seixo Habitat) – 4ème au classement de 5h : 'C'était le contournement de Ouessant qui a été peu délicat on prenait sa route dans le courant fort mais bon ça c'est plutôt bien passé je n'avais pas d'expérience de ce passage là, du coup en plus j'étais devant je ne voulais pas me planter donc j'étais assez content de m'en sortir comme ça même si c'est revenu un peu derrière et puis après le long bord pour aller vers l'occidentale de Sein il y a eu un moment où j'ai tenté un petit recalage et j'ai été un peu trop loin et voilà j'ai perdu ma place en tête mais je suis toujours dan le paquet de 3-4, devant avec Morgan, Gildas et Yann. J'ai réussi à bien dormir sur le bord d'avant et je vais essayer de continuer là. Depuis 1/4h -20 mn j'arrive à revoir l'avant de mon bateau, jusqu'ici c'est de la brume et de la pluie fine et tout est trempé. J'ai passé pas mal de temps à l'intérieur sur le bord d'avant pour me reposer et ne pas rester dehors où ça n'aurait pas servi à grand-chose! Le bateau est bien sous pilote donc voilà j'en ai profité!'
La Solitaire

Wildwind 2016 660x82Southern Spars - 100Bakewell-White Yacht Design

Related Articles

La Solitaire du Figaro - Les mots pour conclure
Pierre Bojic, Directeur Général de Pen Duick, organisateur de La Solitaire du Figaro, et Eric Bompard, Président d'Eric Pierre Bojic, Directeur Général de Pen Duick, organisateur de La Solitaire du Figaro, et Eric Bompard, Président d'Eric Bompard cachemire, tirent un premier bilan de cette 44ème édition qui a vu la victoire de Yann Eliès et surtout une bataille intensive sur les quatre étapes de ce parcours plutôt 'sudiste'. En attendant de dévoiler le prochain tracé...
Posted on 27 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Le film de la victoire de Yann Eliès
Depuis Bordeaux jusqu'à Dieppe, la 44ème édition de La Solitaire du Figaro -Eric Bompard cachemire a proposé un parcours Depuis Bordeaux jusqu'à Dieppe, la 44ème édition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire a proposé un parcours extrêmement varié par ses conditions météorologiques et un scénario à rebondissements avec le chassé-croisé en tête au classement cumulé entre Yann Eliès et Frédéric Duthil.
Posted on 25 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Hellish final leg for Jean-Pierre Nicol
In the final leg of the Solitaire du Figaro, Jean-Pierre Nicol finished in 17th place last night. In the final leg of the Solitaire du Figaro, Jean-Pierre Nicol finished in 17th place last night. It was shortly before midnight in Dieppe (2356hrs local time), with Adrien Hardy winning this race and Yann Eliès becoming the overall winner of the event. Bernard Controls finished in 18th place in the overall rankings.
Posted on 24 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Le cocktail dieppois
C'est une première depuis l'adoption du monotype Figaro-Bénéteau : Yann Eliès remporte pour la deuxième fois consécutive C'est une première depuis l'adoption du monotype Figaro-Bénéteau : Yann Eliès remporte pour la deuxième fois consécutive La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. Le Briochain avait réussi à sauver sa troisième étape malgré la casse de son étai de mât, puis a donné le rythme de cette ultime manche avec Adrien Hardy, vainqueur à Dieppe.
Posted on 24 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Adrien Hardy premier à Dieppe
Ce samedi 22 juin à 22 heures 02 minutes et 20 secondes, Adrien Hardy a franchi la ligne d'arrivée de la quatrième étape Ce samedi 22 juin à 22 heures 02 minutes et 20 secondes, Adrien Hardy a franchi la ligne d'arrivée de la quatrième étape de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire (Roscoff - Dieppe) en première position.
Posted on 23 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Massive attaque!
Alors que les premiers solitaires approchent à grands pas de la bouée d'Antifer (au Nord du Havre), tant le podium de Alors que les premiers solitaires approchent à grands pas de la bouée d'Antifer (au Nord du Havre), tant le podium de cette quatrième étape que le classement final de cette 44ème édition de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire sont totalement incertains : entre Adrien Hardy, Yann Eliès, Xavier Macaire et Yoann Richomme pour la pole position à Dieppe, entre Yann Eliès, Morgan Lagravière et
Posted on 23 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Competition for overall lead remains wide open
In La Solitaire du Figaro 2013, there are only a few hours that remain and the competition remains wide open. In La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire 2013, there are only a few hours that remain and the competition for the overall lead remains wide open with Xavier Macaire (Skipper Herault), Yann Elies (Groupe Queguiner-Leucemie Espoir) and Morgan Lagraviere (Vendee) all jockeying for overall honours.
Posted on 23 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Comme des furieux
Depuis le passage de Wolf Rock et l'envoi des spis hier soir, les conditions de navigation se sont nettement corsées Depuis le passage de Wolf Rock et l'envoi des spis hier soir, les conditions de navigation se sont nettement corsées sous les côtes anglaises. Dans 30 à 40 noeuds de sud-ouest et une mer croisée, les gros bras ont pris le pouvoir et alignent des vitesses affolantes : 15 noeuds pour le nouveau leader Xavier Macaire (Skipper Hérault), 18 pour son dauphin Adrien Hardy (Agir Recouvrement).
Posted on 22 Jun 2013
Solitaire du Figaro - Damien Guillou a démâté
Le skipper de La Solidarité Mutualiste a annoncé à la Direction de Course qu'il avait cassé son mât vers 23h30 alors que Le skipper de La Solidarité Mutualiste a annoncé à la Direction de Course qu'il avait cassé son mât vers 23h30 alors que le vent commençait à forcir sensiblement après le passage du phare de Wolf Rock.
Posted on 22 Jun 2013
Solitaire du Figaro - All set for the final showdown
Solitaire du Figaro's final leg, 520 miles from Roscoff to Dieppe, is proving every bit as taxing as expected. La Solitaire du Figaro's final leg, 520 miles from Roscoff to Dieppe, is proving every bit as taxing as it appeared set to be prior to yesterday's start. Overnight and into this morning, the boats completed an anticlockwise lap, sailing down the seaward western side of Ouessant on to the Chaussee de Sein turning mark in the south, before returning north up the Chenal du Four.
Posted on 22 Jun 2013