Please select your home edition
Edition
Pantaenius EU 728x90

Route des Princes - Pour l'amour du risque

by Regis Lerat on 26 Jun 2013
Maxi80 - Prince de Bretagne Marcel Mochet / Route des Princes
La météo ne dicte pas toujours sa loi. Il faut savoir parfois prendre des risques, oser des options gonflées. C'est ce qu'a fait l'équipage d'Oman Air - Musandam en choisissant la côte plutôt que le large. Résultat : le MOD 70 de Sidney Gavignet a doublé le rocher du Fastnet en premier avec 40 milles d'avance sur ses petits camarades. Troisième ce midi, le Multi50 Arkema-Région Aquitaine a su persévérer sur le bon bord, alors qu'Actual et FenêtréA-Cardinal continuait à tricoter et à se marquer dans la molle. Bilan : le trimaran de Lalou Roucayrol a passé Bishop en pôle position. Ils ont l'amour du risque les marins!

« Le choix de contourner le DST par la côte, on y pensait depuis un bon moment, car il y a du courant très fort. Par moment, il devait y avoir 4 nœuds, on est allé se protéger dans les fonds peu profonds, c'était risqué parce qu'il y avait moins de vent, mais ça a payé » racontait ce midi à la vacation Sidney Gavignet, le skipper d'Oman Air – Musandam. L'avance du bateau omanais devrait continuer à augmenter dans les heures à venir. Le bougre file à 23 nœuds dans la redescente vers Bishop… tandis qu'Edmond de Rothschild, Virbac-Paprec 70 et le maxi80 Prince de Bretagne continuent à tirer des bord à 7 nœuds de vitesse dans les petits airs vers le Fastnet.

Il faut dire que la dorsale anticyclonique ne leur a pas facilité la tâche. Dans le brouillard, les grains, les molles, les adonnantes, les refusantes, les marins sont rarement allés si lentement avec leurs machines de course. « Le vent est vraiment très faible, il va falloir tenir le coup. Oman tente actuellement une option à terre assez franche, pour l'instant, ils sont plus proches du Fastnet que nous. On croise les doigts pour qu'on ne soit pas très loin au passage de ce cap mythique » expliquait Jean-Pierre Dick, skipper de Virbac-Paprec 70 ce midi. Oui, mais voilà, Sidney leur a filé sous le nez…


Petit moral ce midi à bord d'Arkema-Région Aquitaine. Mayeul Riffet, bavard comme à l'accoutumée, avouait pourtant que l'équipage avait fait deux-trois petites erreurs et tentait de recoller au duo de tête, Actual et FenêtréA-Cardinal. Il faut parfois tenter des coups, et prendre l'opportunité sans trop réfléchir… Tandis que les deux lascars se contrôlent, se marquent et partent à l'est, Arkema se la joue cowboy de l'ouest ! En deux petites heures, le Mulit50 de Lalou Roucayrol se retrouve en tête, grâce à un vent adonnant, et fait route directe vers Bishop. Le voilà premier au deuxième point de passage obligatoire, avec près de 7 milles d'avance !

Classement de 16 H TU

Multi50


1 : Arkema – Région Aquitaine (Lalou Roucayrol) à 458,2 milles de l'arrivée
2 : FenêtréA-Cardinal (Erwan Le Roux) à 6,6 milles
3 : Actual (Yves Le Blevec) à 7,1 milles
4 : Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération) à 17 milles

MOD 70
1 : Oman Air – Musandam (Sidney Gavignet) à 588 milles de l'arrivée
2 : Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) à 36 milles
3 : Virbac-Paprec 70 (Jean-Pierre Dick) à 42 milles

Ultime

1 : Maxi 80 Prince de Bretagne à 618,5 milles de l'arrivée

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 70): 'Le vent est vraiment très faible, il va falloir tenir le coup, même si nous sommes un peu derrière, la course n'est pas jouée. Nous avons Edmond de Rothschild en visu pas très loin. Oman tente actuellement une option à terre assez franche, pour l' instant ils sont plus proches du Fastnet que nous. On croise les doigts pour qu'on ne soit pas très loin au passage de ce cap mythique. Tout le monde est en forme, Vincent a beaucoup veillé cette nuit. On va tâcher de respecter nos quarts. L'ambiance est vraiment très bonne à bord de Virbac-Paprec 70. Les équipiers ont toujours le sourire aux lèvres c'est agréable même dans une position un peu délicate, c'est comme ça qu'en va se refaire, en y croyant et en ne lâchant pas prise.'


Sidney Gavignet (Oman Air – Musandam): 'Le choix de contourner le DST par la côte, on y pensait depuis un bon moment, car il y a du courant très fort. Par moment, il devait y avoir 4 nœuds, on est allé se protéger dans les fonds peu profonds, c'était risqué parce qu'il y avait moins de vent, mais ça a payé, c'était plutôt bon. La météo dit qu'on est dans une zone sans vent, ce n'est pas clair du tout, c'est une bande qui fait une petite vingtaine de milles, il faut trouver le moyen de la traverser, il faut avoir un peu de chance aussi. Après, le premier qui sortira passera le Fastnet en premier, et là il y a aura du vent donc ça risque de creuser par devant. Cette nuit, nous avons dormi normalement, nous faisons nos quarts de deux heures de sommeil. J'ai entendu de gros ronflements cette nuit donc je pense que le repos a été bon… '

Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération): 'On était plutôt content hier, dans le petit temps on s'en est tout de même assez bien tiré, car on a doublé l'île Bardsey en deuxième position devant Erwan Le Roux (FenêtréA-Cardinal), et après on a navigué à vue toute la nuit. Ca été très mou toute la nuit, au près dans les petits airs sous code zéro. Là, en ce moment, on a une douzaine de nœuds au près avec un vent de nord. C'est mieux que la pétole ! On va dans la bonne direction vers Bishop. Je ne sais pas ou sont mes petits copains, j'espère qu'ils ne sont pas trop loin, et j'espère surtout qu'on va arriver à Bishop avant que ça se casse la gueule. On fait une route assez directe, notre choix c'est de privilégier le bord qui rapproche de Bishop. Il faut aller le plus vite possible vers ce point. On sait que ça va mollir, donc le plus vite on descend, le mieux ca sera.'

Alex Pella (Maxi 80 Prince de Bretagne): 'Nous avons des conditions un peu dures, car il n'y a pas trop d'air. On traverse une dorsale anticyclonique. Les conditions ne sont pas très agréables, avec de petits grains, de la pluie et pas de vent, ce ne sont pas vraiment des conditions estivales. On a navigué depuis 24 heures au contact avec Edmond de Rothschild et Virbac-Paprec 70. Cette nuit, on a essayé de faire deux-trois trucs et ça a bien marché. A propos du grand gennaker, on n'a pas de chance avec cette voile. On l'a mise hier, mais elle a tenu une demie heure. Ce n'est pas un problème avec la voile, mais avec la drisse. On a cassé le hook. Je ne sais pas si on va être capables de le réparer, pour le moment on n'a pas trouvé de Route des Princes

InSunSport - NZSouthern Spars - 100Barz Optics - Kids range

Related Articles

America's Cup - Arbitration Panel Hearing over Kiwi Qualifier for July
ACEA CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. In a yet to be published interview in Sail-World, America’s Cup Events Authority CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. This is the first official indication that the three person Arbitration Panel had even been formed, however Sail-World’s sources indicated that it had been empanelled since last January, possibly earlier.
Posted today at 3:19 am
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 2
Yachting NZ's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is unprecedented Yachting New Zealand's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is without precedent. Subject to Appeal, the Kiwis have signaled that they will reject 30% of the positions gained in the ISAF World Sailing Championships in Santander in 2014.
Posted on 22 May
Gladwell's Line - World Sailing changes tack after IOC windshift
Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick. Every blow well earned over issues such as the pollution at Rio, the Israeli exclusion abomination plus a few more. But now World Sailing is getting it right.
Posted on 21 May
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 1
Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving its goals Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving goals set in the Olympic Commission report of 2010. Around 64 countries are expected to be represented in Rio de Janeiro in August. That is a slight increase on Qingdao and Weymouth, but more importantly a full regional qualification system is now in place
Posted on 19 May
Taming the beast-a conversation with Stuart Meurer of Parker Hannifin
While AC72 cats were fast, they difficult to control, so Oracle partnered with Parker Hannifin to innovate a better way. If you watched videos of the AC72s racing in the 34th America’s Cup (2013), you’re familiar with the mind-boggling speeds that are possible when wingsail-powered catamarans switch from displacement sailing to foiling mode. While foiling is fast, there’s no disguising the platform’s inherent instability. Now, Oracle Team USA has teamed up with Parker Hannifin to innovate a better way.
Posted on 18 May
From foiling Moths to Olympic starting lines-a Q&A with Bora Gulari
Bora Gulari’s is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class, along with teammate Louisa Chafee. Bora Gulari (USA) has made a strong name for himself within high-performance sailing circles, with wins at the 2009 and 2013 Moth Worlds. In between, he broke the 30-knort barrier and was the 2009 US SAILING Rolex Yachtsman of the Year. His latest challenge is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class as skipper, along with his teammate Louisa Chafee.
Posted on 12 May
Concern for Zika at Rio Olympics is now deadly serious
Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, or the Rio Olympics. Many others have, and they were apt, but things have changed. So here now we have a situation where one man, Associate Professor Amir Attaran, who does have a more than decent string of letters after his name, is bringing nearly as many facts to bear as references at the article's end
Posted on 12 May
The importance of being Alive
Since buying the stunningly pretty Reichel-Pugh canting keel 66-footer, and re-naming her Alive, Since buying the stunningly pretty Reichel-Pugh canting keel 66-footer, and re-naming her Alive, the team have lined up for a lot of things, won plenty and nabbed a record, as well. She’s presently in a yard in the Philippines having a minor refit in readiness for the Australian season. It will commence with the upcoming Brisbane to Keppel and then head sharply into this year’s Hobart.
Posted on 10 May
Zhik - The brand born of a notion, not its history
here is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline is officially marketed as Made For Water There is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline has been officially marketed as Made For Water, and this is precisely what the company has done for the last eight years before the succinct and apt strapline came from out of R&D and into mainstream visibility.
Posted on 8 May
Shape of next Volvo Ocean Race revealed at Southern Spars - Part 1
Southern Spars has been confirmed as the supplier of spars for the 2017-18 Volvo Ocean Race. In mid-April, Race Director, Jack Lloyd and Stopover Manager Richard Mason outlined the changes expected for the 40,000nm Race during a tour of Southern Spars 10,000sq metre specialist spar construction facility. A total of up to seven boats is expected to enter, but time is running out for the construction of any new boats.
Posted on 3 May