Please select your home edition
Edition
SailX 728x90

Nautic - Le nautisme en fête

by Géraldine Bonneau on 13 Dec 2013
La Fête du nautisme © Raoul Dobremel / AFP / Nautic http://www.salonnautiqueparis.com/
Initiations, baptêmes, démonstrations… ce jeudi, les visiteurs du Nautic ont pu vivre de nombreux temps forts aux couleurs de la Fête du Nautisme. La bonne nouvelle, c'est que cela va durer et même encore s'intensifier dans les jours qui viennent. Car d'ici à dimanche, il reste de nombreuses surprises à découvrir Porte de Versailles.

Organisée partout en France, sur les côtes, les plans d'eau intérieurs et les rivières, la Fête du Nautisme est devenue le rendez-vous nautique incontournable de la saison estivale. Cette grande manifestation est l'occasion rêvée de découvrir la palette des loisirs et sports nautiques et de rencontrer les acteurs du secteur à travers la mobilisation de plus de 500 sites. C'est aussi, une façon originale de mieux connaître notre patrimoine culturel et maritime. Dans un esprit de convivialité, la Fête du Nautisme s'adresse à tous, débutants ou confirmés, jeunes ou moins jeunes, sportifs ou pratiquants d'un jour. Avant de retrouver la 15e édition de l'évènement le dimanche 6 juillet 2014, le public du Nautic peut vivre de nombreux temps forts, aux couleurs de cette fête. Comme samedi dernier et hier, le 14 décembre, entre 13h30 à 15h00, les visiteurs du salon pourront participer à des initiations et des baptêmes (stand up paddle, dériveurs puis wakeboard) sur le spot Nautic. Mieux, avant cela, demain à 20h00, à proximité du bassin du Hall 1, ils pourront assister à la remise du premier Prix du Jeu Concours Fête du Nautisme 2013, en présence des professionnels du groupe voile légère de la Fédération des industries nautiques, partenaires du Jeu Concours, et des membres du Comité d'organisation.

Ce jeudi, sur la scène du Nautic, la Basse-Normandie a proposé un débat spécial « nautisme ». Les grandes thématiques telles que les événements nautiques en Basse-Normandie, la course au large et la filière nautique en général ont été abordées. Plus d'une dizaine d'invités était présente pour évoquer les différents sujets parmi lesquels Fabien Delahaye, récent vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Class40 aux côtes de Sébastien Rogues, des Figaristes bas-normands et de nombreux acteurs du nautisme de la région.


Habituellement au cœur de l'exposition permanente de la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient, le Bato-labo est arrivé hier au Nautic, sur le stand Bretagne. Les visiteurs du salon ont donc pu le découvrir cet après-midi en participant à de nombreuses expériences. L'énergie, le matelotage, la météorologie, la navigation, la sécurité en mer mais aussi l'alimentation avec la dégustation de plats lyophilisés sont autant de thématiques abordées 'à bord'. De quoi s'immerger totalement dans le quotidien d'un navigateur!

Colette Certoux et Yves Lyon-Caen, Vice-Présidents de la Fédération des industries nautiques et Gérard d'Aboville, Président du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques, ont remis le Prix Bateau bleu 2013, hier au Nautic de Paris, à la société Andromède Océanologie pour leur application DONIA. Gratuite, cette dernière permet à tout plaisancier ou capitaine de yacht de se positionner par rapport à la nature des fonds et d'éviter d'ancrer dans les herbiers sous-marins de Posidonie en Méditerranée. Le produit, désormais officiellement lancé, a été développé par la société Andromède Océanologie en partenariat avec l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse et la Direction Interrégionale de la Mer Méditerranée.

Design, tel est le maître mot du Nautic 2013 qui a souhaité mettre en lumière le beau travail des cabinets d'architecture et de design en organisant le Nautic Motor Boat Design Award.

Parmi les nombreux modèles éligibles à ce prix, cinq unités ont atteint la phase finale de la compétition. Ils seront départagés par un jury composé des designers Odile Decq, Philippe Starck et Cédric Ragot. Le Prix du Nautic Motor Boat Design Award sera remis demain sur la Scène Nautic à 19h00.

La Bénéteau MC 5 est signée par Nuvolari & Lenard plus habitué à concevoir des superyacht que des vedettes, fussent-elles luxueuses. Le chantier vendéen réussit de nouveau son pari : proposer dans une taille moyenne une vedette très qualitative en terme d'esthétique et de performances. Chez Four Winns, second candidat, on doit à Christophe Lavigne un bow-rider aux lignes épurées. Des aménagements d'une étonnante simplicité de style qui confère un espace de vie gigantesque capable d'accueillir en son sein jusqu'à 12 convives.

Jeanneau avec la NC14, portant la double signature très prestigieuse Garroni Design et Tony Castro, réserve à sa vedette un dessin incisif très dynamique qui sert un concept véritablement pensé pour une vie à bord familiale et fonctionnelle : espace de vie de plain-pied, immense plateforme arrière submersible, rangement en abondance et vastes cabines doubles.


Chez Prestige la 450 Fly par Garroni Design est une interprétation classique, mais haut de gamme de la vedette à Fly, cette terrasse aménagée au-dessus de l'habitacle offrant une vue panoramique sur le plan d'eau. Prestige joue ainsi sur une ligne d'aménagement chic et discrète empreinte de l'art du savoir-vivre en mer propre au chantier Jeanneau.

Enfin, dernier concurrent en lice pour ce prestigieux prix, le « so british » Sunseeker Portofino 40. Un nouveau modèle sport dans la gamme du concepteur de grand yacht qui s'inscrit dans la pure tradition des luxueuses vedettes polyvalentes naviguant en toute élégance à plus de 30 nœuds vers un mouillage isolé, forcément paradisiaque...

Au-delà de ces cinq finalistes, le Hall 4 du Nautic regorge de belles unités qui n'ont pas à rougir de leur esthétique qu'il s'agisse de la belle carène en M du Bayliner Element lui permettant de virer à plat avec une incroyable stabilité ou du bouleversant parti pris de la XO270 RS, ce timonier finlandais qui joue sur le contraste saisissant entre sa carène tranchante ultra sportive et sa timonerie tout en rondeur, entièrement vitrée.

La catégorie des canots automobiles surfant sur la vague du néorétro est également très bien représentée sur ce salon international avec des modèles aboutis à l'image du Frauscher 858 Fantom ou du Bahama 24. Présenté par le chantier Black Pepper dans une version dépouillée, le Bahama 24 use avec talent du teck, tapissant le pont et le cockpit, servant d'assise aux fauteuils ou de structure à un élégant pare-brise. Le Rhéa 27 Escapade ou encore le Numo 500 doté d'une belle étrave tulipée et d'ailettes stabilisatrices sont eux aussi une invitation à vivre la « dolce vita » au fil de l'eau.

Pour une expérience encore plus trépidante sur un plan d'eau, il suffit de jeter un oeil aux très nerveux Malibu Wakesetter 21 VLX ou Mastercraft X46. Des unités pensées dans un but unique : créer « La » vague qui enverra au septième ciel l'amateur de WakeBoard ou de WakeSurf, cette nouvelle discipline en plein essor où il s'agit de surfer la vague de sillage créer par l'embarcation. Ni corde, ni palonnier, la wakesurfeur est libre comme l'air...

www.salonnautiqueparis.com

North Technology - Southern SparsBarz Optics - San Juan Worlds Best EyewearInSunSport - NZ

Related Articles

Rio 2016 - The Qualification Games - Part 2
Yachting NZ's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is unprecedented Yachting New Zealand's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is without precedent. Subject to Appeal, the Kiwis have signaled that they will reject 30% of the positions gained in the ISAF World Sailing Championships in Santander in 2014.
Posted on 22 May
Gladwell's Line - World Sailing changes tack after IOC windshift
Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick. Every blow well earned over issues such as the pollution at Rio, the Israeli exclusion abomination plus a few more. But now World Sailing is getting it right.
Posted on 21 May
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 1
Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving its goals Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving goals set in the Olympic Commission report of 2010. Around 64 countries are expected to be represented in Rio de Janeiro in August. That is a slight increase on Qingdao and Weymouth, but more importantly a full regional qualification system is now in place
Posted on 19 May
Taming the beast-a conversation with Stuart Meurer of Parker Hannifin
While AC72 cats were fast, they difficult to control, so Oracle partnered with Parker Hannifin to innovate a better way. If you watched videos of the AC72s racing in the 34th America’s Cup (2013), you’re familiar with the mind-boggling speeds that are possible when wingsail-powered catamarans switch from displacement sailing to foiling mode. While foiling is fast, there’s no disguising the platform’s inherent instability. Now, Oracle Team USA has teamed up with Parker Hannifin to innovate a better way.
Posted on 18 May
From foiling Moths to Olympic starting lines-a Q&A with Bora Gulari
Bora Gulari’s is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class, along with teammate Louisa Chafee. Bora Gulari (USA) has made a strong name for himself within high-performance sailing circles, with wins at the 2009 and 2013 Moth Worlds. In between, he broke the 30-knort barrier and was the 2009 US SAILING Rolex Yachtsman of the Year. His latest challenge is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class as skipper, along with his teammate Louisa Chafee.
Posted on 12 May
Concern for Zika at Rio Olympics is now deadly serious
Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, or the Rio Olympics. Many others have, and they were apt, but things have changed. So here now we have a situation where one man, Associate Professor Amir Attaran, who does have a more than decent string of letters after his name, is bringing nearly as many facts to bear as references at the article's end
Posted on 12 May
The importance of being Alive
Since buying the stunningly pretty Reichel-Pugh canting keel 66-footer, and re-naming her Alive, Since buying the stunningly pretty Reichel-Pugh canting keel 66-footer, and re-naming her Alive, the team have lined up for a lot of things, won plenty and nabbed a record, as well. She’s presently in a yard in the Philippines having a minor refit in readiness for the Australian season. It will commence with the upcoming Brisbane to Keppel and then head sharply into this year’s Hobart.
Posted on 10 May
Zhik - The brand born of a notion, not its history
here is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline is officially marketed as Made For Water There is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline has been officially marketed as Made For Water, and this is precisely what the company has done for the last eight years before the succinct and apt strapline came from out of R&D and into mainstream visibility.
Posted on 8 May
Shape of next Volvo Ocean Race revealed at Southern Spars - Part 1
Southern Spars has been confirmed as the supplier of spars for the 2017-18 Volvo Ocean Race. In mid-April, Race Director, Jack Lloyd and Stopover Manager Richard Mason outlined the changes expected for the 40,000nm Race during a tour of Southern Spars 10,000sq metre specialist spar construction facility. A total of up to seven boats is expected to enter, but time is running out for the construction of any new boats.
Posted on 3 May
Sailing in the Olympics beyond 2016 - A double Olympic medalist's view
Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. Gold and Bronze medalist and multiple world boardsailing/windsurfer champion, Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. A key driver is the signalled intention by the International Olympic Committee to select a basket of events that will be contested.
Posted on 29 Apr