Please select your home edition
Edition
Protector 728x90

Morvan remporte l'étape, Hardy se hisse en tête du classement général

by Marie Le Berrigaud Perochon on 2 Oct 2013
Gildas Morvan, skipper du Figaro Cercle Vert, vainqueur de la 2eme etape de la Generali Solo 2013 entre Barcelone et Bealieu sur Mer Alexis Courcoux
Ce mardi 1er octobre à 19 heures 02 minutes et 23 secondes, Gildas Morvan a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de La Generali Solo 2013 entre Barcelone et Beaulieu sur Mer (parcours réduit à la marque « Les Moines ») en première position.

Le skipper de Cercle Vert a mis 2 jours, 6 heures, 2 minutes et 23 secondes pour parcourir les 363 milles d'une course riche mais épuisante où ont alterné longs bords de reaching sous spi et navigation dans les calmes. Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) prend la deuxième place. Adrien Hardy (Agir Recouvrement), troisième, complète le podium et prend la tête du classement général provisoire de La Generali Solo.

Tous les coureurs redoutaient « la foire ». Autrement dit, une fin de parcours qui se solde en grande loterie dans les petits airs. Finalement, le résultat est le reflet de l'équité sportive et non le fruit d'une « mistoufle », les trois hommes du podium ayant toujours figuré aux avant-postes. Gildas Morvan, triple vainqueur de La Generali Solo, a mené cette deuxième étape de bout en bout. Fabien Delahaye lui a bien volé la vedette à quelques occasions, mais sans parvenir à concrétiser. Toujours collé aux basques de Cercle Vert, le Skipper Macif 2012 s'est battu jusqu'au bout pour tenter de remporter la mise. Sur la troisième marche du podium, Adrien Hardy a animé tout le début de course, connu une baisse de régime lundi soir, avant de revenir brillamment dans le match ce matin. Adrien est pour l'instant le marin le plus régulier de cette Generali Solo. Une constance récompensée au classement général provisoire après 8 courses. Ce soir, Agir Recouvrement y figure en tête, un point seulement devant Skipper Macif 2012.


Derrière ces trois larrons, les arrivées ont suivi en rafale avec un tir groupé composé d'Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance), Xavier Macaire (Skipper Hérault), Paul Meilhat (Skipper Macif 2011), Gildas Mahé (Ports d'Azur-Interface Concept), Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir), David Kenefick (Full Irish), et Fred Duthil (Sepalumic). Dans ce groupe, il y eut des hauts et des bas. Quelques solitaires ont profité des zones de transition pour se refaire une santé, à l'image de David Kenefick (parti chercher du vent frais près de l'île du Levant) ou de Paul Meilhat (dans un petit contrebord à proximité de l'arrivée). D'autres, comme Frédéric Duthil ou Thierry Chabagny (Gedimat), ont perdu de nombreuses places dans le petit temps.

Pour briller dans cette étape, il fallait être un bon technicien du largue serré sous spi. Il fallait aussi conserver son calme et saisir les bonnes occasions dans les deux zones de vent faible (au niveau de Minorque et à partir de Port Cros) qui ont donné lieu à de nouveaux départs. Le reaching et la pétole : deux situations qui nécessitent une attention extrême de la part des marins, à la barre, aux réglages. Sans compter les nombreux changements de voile d'avant et les dizaines d'empannages en fin de parcours. En clair, il fallait résister à l'épuisement et conserver assez de fraîcheur pour le final le long de la côte d'Azur. A la tombée du jour, ce sont des marins fatigués qui ont coupé la ligne d'arrivée de ce parcours réduit au sud des îles de Lérins. A 21 heures, il ne restait qu'un solitaire en course : Jean-Paul Mouren (MarseillEntreprise).

Gildas Morvan (Cercle Vert), premier à Beaulieu sur Mer : 'J'ai déchiré mon spi en affalant avec Fabien (Delahaye), on était bord à bord et il a claqué une fois de trop. Il a explosé en mille morceaux. Il y avait trop de boulot pour le réparer, je l'ai mis dans son sac et j'ai mis le génois. Je me suis dit 'on va finir toute la régate avec le petit spi et on va faire avec'. Ca ne s'est pas mal passé. Il y avait constamment de la bagarre, au départ avec Anthony Marchand, après Adrien Hardy en passant Minorque, ensuite c'est Fabien Delahaye qui arrive sur moi et me double. Il a fallu se bagarrer pour revenir à la première place. Ce n'était pas facile mais j'ai eu aussi un peu de réussite à droite à gauche, ce qui me fait être devant sur la fin. C'était une belle étape parce qu'il y a eu un peu de brise au départ, du reaching avec du vent, du spi, un peu de pétole en arrivant. C'était assez varié'.

Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012), deuxième à Beaulieu sur Mer : 'Ça fait du bien quand ça s'arrête, beaucoup de navigation, beaucoup de technique et beaucoup de transitions à gérer et donc pas beaucoup de temps pour se reposer et s'alimenter. Une étape difficile, je suis content car ça s'est bien passé. Il (Gildas Morvan) a peut-être trouvé une arme fatale car il allait plus vite que nous avec son petit spi. C'est étonnant mais on l'a déjà constaté. Il a super bien navigué, c'est bien mérité qu'il la gagne. Il a mené une bonne partie de l'étape. La nuit dernière il y a eu des chassés-croisés avec lui, on s'est relayé plusieurs fois mais il a super bien navigué, du coup il le mérite amplement '.


Adrien Hardy (Agir Recouvrement), troisième à Beaulieu sur Mer : 'Je suis content du résultat parce que des étapes comme ça, c'est vraiment compliqué. J'ai fait un très bon début de course, j'ai fait une traversée entre Minorque et la France un peu plus difficile où je me suis arrêté dans la pétole au début et ensuite j'ai vraiment réussi à revenir. J'ai fait les bons choix ce matin, j'étais bien reposé, j'avais quand même pas mal d'énergie et après c'est vrai que ça fait la différence sur les fins d'étape. Je suis vraiment content de réussir les fins d'étape parce que c'est vraiment important d'être tout le temps à bloc.

C'était un très bon souvenir la bagarre avec Fabien, une très grosse intensité, pendant plusieurs heures depuis ce matin, ce midi exactement. Dans ces conditions-là c'est vraiment très difficile. Fabien a été très fort parce que contrôler un adversaire qui est quelques longueurs derrière au portant c'est quand même assez dur. A l'avant-dernière bouée avant l'arrivée, il a un petit peu loupé son empannage donc je pensais que j'allais pouvoir le rattraper et puis il a été très bon donc j'ai vraiment un très bon souvenir de cette bagarre'.

Ordre d'arrivée étape 2

1 Gildas Morvan (Cercle Vert)
2 Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012)
3 Adrien Hardy (Agir Recouvrement)
4 Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance)
5 Xavier Macaire (Skipper Hérault)
6 Paul Meilhat (Skipper Macif 2011)
7 Gildas Mahé (Ports d'Azur-Interface Concept)
8 Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir)
9 Thierry Chabagny (Gedimat)
10 David Kenefick (Full Irish)
11 Frédéric Duthil (Sepalumic)
12 Matthieu Girolet (Lafont Presse)
13 Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham)
14 Gwenael Gbick (Made in Midi)
Encore en course : Jean Paul Mouren (MarseillEntreprise)

Barz Optics - FloatersProtector - 660 x 82Zhik Yachting 660x82

Related Articles

Meet Clipper 2017-18 Race skipper Wendy Tuck
For Wendy ‘Wendo’ Tuck, one race around the world was never going to be enough. For Wendy ‘Wendo’ Tuck, one race around the world was never going to be enough. And as a result, she’s set to make history in the Clipper 2017-18 Race as the first Australian skipper to complete the arduous ocean challenge twice.
Posted today at 6:04 am
Round the Rocks kick's off St. Thomas International Regatta
Nearly 60 sleek sailing yachts from Caribbean, U.S., Canada and Europe will race in St. Thomas International Regatta. Nearly 60 sleek sailing yachts from the Caribbean, U.S., Canada and Europe will race in the 44th St. Thomas International Regatta. Set for March 24 to 26, this three-day regatta known as the ‘Crown Jewel of Caribbean Yacht Racing’ will be prefaced by the second Round the Rocks Race on March 23, which features a circumnavigation of the 19-square-mile neighbouring U.S. Virgin Island of St. John.
Posted on 23 Mar
Vendée Globe – A hugely popular event and media success
With 29 skippers setting sail and 10 nations represented, the eighth edition offered a wide range of projects The results show huge increases everywhere: many more people attending the event, unprecedented media coverage and feedback, a record level of international coverage without talking about the very positive race outcome in terms of the rankings.
Posted on 23 Mar
RC44 Championship Tour heads to Lanzarote for final regatta
For 2017 the fleet will return to Europe's southern shores with racing hosted from the new facility, Marina Lanzarote The Calero Marinas have been a regular winter destination for the RC44 fleet over the years having hosted four regattas and three World Championships between 2010 and 2013.
Posted on 23 Mar
35th Garda Meeting Optimist preview
Less than one month to the start and already 985 pre-entries from 28 different nations. Less than one month to the start and already 985 pre-entries from 28 different nations. Puertorico and Thailand are the news of 2017, with five and three helmsmen registered. The largest representations are from Germany, Italy, Denmark, Swedish, Poland, Finland, Norway, Russia and Hungary.
Posted on 23 Mar
Less than a month to go to 8th edition of Les Voiles de St. Barth
To date, 66 teams have signed up for the event, which bodes well for an exceptional vintage Péan will be casting an expert eye over the event that occurs 10-15 April. A seasoned and talented sailor, he boasts one of the most prestigious track records in French sailing, with victories logged in the Solitaire du Figaro in 1983, then the Whitbread (a crewed around-the-world race with stopovers) in 1986.
Posted on 22 Mar
Transat Jaques Vabre – Oman Sail takes on Class 40 challenge
The new campaign is the latest stage of the relationship between Al Hasni, one of Oman's most promising sailors Oman Sail has revealed a new adventure for 2017 as the pioneering national initiative takes on a double-handed Class 40 challenge pairing up mentor and long-term skipper of various Oman Sail projects, Frenchman Sidney Gavignet, with his protégé and Oman Sail’s most successful offshore sailor, Fahad Al Hasni.
Posted on 22 Mar
RORC Easter Challenge – Free expert coaching
A coach can optimise practice time, provide detailed analysis via both stats and video, can examine specific issues If you want to do better out on the race course, you could buy yourself a newer, more competitive boat. Or sail with a better crew. Or could buy some new sails. Or put in some practice. But keelboat crews frequently forget that one of the best value methods is to employ a coach.
Posted on 22 Mar
Vestas 11th Hour Racing launch Volvo Ocean Race campaign
Vestas are returning for a second edition, after launching their 2017-18 campaign in partnership with 11th Hour Racing Vestas 11th Hour Racing will be led by the American duo of Charlie Enright and Mark Towill. The team are the fourth to announce for the upcoming edition, which begins on 22 October, and they will use the race to promote a sustainability message around the world.
Posted on 21 Mar
St. Barths Bucket Regatta – More action shots by Carlo Borlenghi
Photographer Carlo Borlenghi has provided this gallery of images Photographer Carlo Borlenghi has provided this gallery of images
Posted on 21 Mar