Please select your home edition
Edition
Ancasta Ker 40+ 728x90

Express méditerranéen

by Service presse de La Generali Solo on 1 Oct 2013
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) Alexis Courcoux
La grande ourse leur montre le chemin. Au milieu d'une kyrielle d'étoiles, elle pointe au-dessus de Port-Cros. Les solitaires ont cravaché toute la nuit, se sont offert des surfs endiablés à plus de 14 noeuds, se sont battus comme des diables. Mais ce matin, la mistoufle les attend, ce qui présage un chamboulement au classement.

A une poignée de milles de Port-Cros, les Figaro Bénéteau commencent à se regrouper. Qui passera Port-Cros, marque de parcours obligatoire, en premier ?

120 milles en 12 heures… On ne les attendait pas si tôt à Port-Cros. Les 15 marins se sont encore offerts une nuit blanche sous la boule à facette de la voie lactée. Poussés par un vent d'ouest bien établis à 20 nœuds, ils ont déboulés sur la Méditerranée. Petit spi, grand spi, affalage, grands moments à la barre, une chevauchée qui probablement marquera cette édition de La Generali Solo.

Gildas Morvan (Cercle Vert) largement en tête hier soir et Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) ne se sont pas lâchés d'une semelle cette nuit. Quelques mètres les séparent au petit matin. Dans la pétole, ils affichent moins de 4 nœuds au compteur. Derrière, Fred Duthil (Sepalumic) et Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) sont dans le même cas. Devant Port-Cros, la régate risque de prendre un nouveau départ. Comme à la loterie, chacun peut encore tenter sa chance.

59 milles jusqu'à Beaulieu sur mer
La journée promet d'être compliquée. Pour rejoindre Beaulieu sur Mer, les solitaires devront jouer avec un régime de brise thermique d'est. Mais, comme chaque marin a pu le constater depuis le début de La Generali Solo : rien n'est sûr en Méditerranée. Si l'ETA pourrait bien être la nuit prochaine, personne n'ose encore s'avancer. Les jours passent mais ne se ressemblent pas sur cette deuxième grande étape.

Ils ont dit
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) :
'Ça glisse bien c'est top, on a du vent au moins jusqu'à Port Cros. J'étais un peu pessimiste avec les fichiers mais ça a tenu et ce n'est pas plus mal. On n'arrête pas de se doubler et de se redoubler avec Gildas (Morvan). Il avait plus d'un mille d'avance sur moi hier soir, je l'ai doublé dans la nuit, je suis revenu sous spi, j'étais bien devant lui. Dès qu'on a affalé, je suis allé dormir et il est repassé devant. On enchaine les manœuvres entre le grand spi, le petit spi, les affalages.

Il nous reste une soixantaine de milles jusqu'à l'arrivée. Jusqu'à présent, on avait 20 nœuds d'ouest, mais c'est en train de mollir en approche des îles et je pense que la fin, jusqu'à Beaulieu, va se jouer dans les petits airs. Je suis à 5,8 milles de Port Cros. On devine les contours des îles devant nous. On retrouve de la vie. Il y a un beau paysage, un ciel étoilé énorme comme on n'en voit qu'ici. J'ai l'intention de passer entre la petite île (Bagaud) et Port Cros, déjà parce qu'il y a un gain de route et puis c'est une île qui n'est pas très haute, elle fait 50 mètres de haut. Sinon, Fred Duhtil est bien revenu tout à l'heure quand a chopé une bonne zone de vent plus faible et là, il est revenu à moins de 0,5 mille. Je pense qu'il va enrouler Port Cros avec moi. D'ici Beaulieu la route est encore très longue, il y a encore des choses à venir'.


Frédéric Duthil (Sepalumic) : 'Ça a bien bagarré sous spi au large serré, il y a eu pas mal de vent en fait cette nuit. Ça nous a permis de bien avancer : on va arriver à Port Cros dans une demie heure. On n'a pas trop dormi la première nuit, ni cette nuit d'ailleurs, donc il va falloir être vigilant sur les mistoufles à venir. On approche Porquerolles et ça commence à mollir. Ce n'est que le début. J'ai réussi à dormir un peu sous pilote, j'ai bien récupéré et j'espère qu'il y aura suffisamment de vent pour se reposer. Devant il ne sont pas très très loin, derrière il y a Anthony Marchand. On voit bien l'île de Porquerolles et on commence à apercevoir les feux de Hyères. Ça va être sympa. Mais on est complètement dans le flou artistique concernant la météo. Je suis incapable de dire si ce vent va rester aux abords du rivage, j'espère qu'on va le garder au maximum. L'arrivée à Beaulieu c'est quand même assez loin et il peut se passer pas mal de choses, notamment un nouveau régime de vent. Je suis entrain de préparer le spi pour attaquer ente les îles'.


Anthony Marchand: 'On a eu des conditions assez ventées mais cette nuit c'est assez calme. La première nuit, j'ai un peu tout donné parce que j'étais en tête après le petit parcours et puis j'ai un peu souffert. Ils me dépassaient bateau par bateau. Ce n'est pas simple la Méditerranée. On a creusé avec les copains derrière mais là ça commence à mollir et on va arriver dans de la mistoufle. On va tous se regrouper et le classement à l'arrivée sera complètement différent de celui que nous avons maintenant'.

North Technology - Southern SparsWildwind 2016 660x82Protector - 660 x 82

Related Articles

Seattle returns as host and partner in Clipper Round the World Race
The announcement that the Seattle will feature on the global route and enter a team, was made by Official Tourism Board Making its debut in the 2015-16 edition of the race, which saw the city’s name and iconic skyline emblazoned on one of the race’s twelve 70-foot ocean racing yachts, Visit Seattle promoted the city as a destination for leisure, tourism and business during its eleven month, 40,000 nautical mile journey around the globe.
Posted today at 5:04 pm
The America's Cup Superyacht Program – A true highlight
The 35th America’s Cup in Bermuda will feature the fastest yachts in the 166 year history of the competition Superyachts are a very important part of the America’s Cup and, reflecting the high value of their role in the events that will take place in Bermuda in May and June, a dedicated America’s Cup Superyacht Program was created by the America’s Cup Event Authority (ACEA), in conjunction with BWA Yachting.
Posted today at 4:42 pm
Meet Clipper 2017-18 Race skipper Tristan Brooks
Tristan Brooks first took to the water at the age of ten, spending his childhood fine tuning his dinghy skills Tristan Brooks first took to the water at the age of ten, spending his childhood fine tuning his dinghy skills on the Menai Strait in North Wales, and has spent the past 13 years working as a professional skipper, mate and engineer.
Posted today at 6:55 am
An Int’l fleet race ready for BVI Spring Regatta and Sailing Festival
Many of this year's participants in the BVI Spring Regattamade their way ashore today to register for a racing Many of this year's participants in the BVI Spring Regatta and Sailing Festival made their way ashore today to register for a week of world-class racing out of Nanny Cay, Tortola. The Marina is alive with activity - old friends catching up and first-timers partaking of the infamous Mount Gay rum drinks at the beach bar. With the breeze looking light for Tuesday's annual Round Tortola Race
Posted today at 4:08 am
WSSR Council ratifies 3 intermediate records set by IDEC Sport
IDEC SPORT slashed almost a day off the South Pacific record set by Bruno Peyron and the maxi catamaran, Orange in 2005 As a reminder, the time of 40 days, 23 hours, 30 minutes and 30 seconds is now the outright round the world record from Ushant to Ushant via the three major capes, Good Hope, Leeuwin and the Horn, referred to as the Jules Verne Trophy record.
Posted on 27 Mar
Princess Sofia Trophy – Park’s pride as he prepares for Palma finale
RYA Olympic Manager Stephen Park believes the British Sailing Team is in the right place for multi-medal winning success ‘Sparky’, as Park is commonly known, will preside over some 63 British Sailing Team athletes at the first major European event of the year, before moving on to a new role at British Cycling next month after over 20 years with the RYA.
Posted on 27 Mar
Volvo Ocean Race - Team AkzoNobel leaves Persico
The Simeon Tienpont skippered Team AkzoNobel Volvo65 has left the building facility at Persico Marine in Bergamo The Simeon Tienpont skippered Team AkzoNobel Volvo65 has left the building facility at Persico Marine in Bergamo, Italy to The Boatyard in Lisbon under the custodianship of GAC Pindar. Before she left the yard at Persico the team had a celebration to mark the end of the build phase.
Posted on 27 Mar
New boats and old favourites prepare for BVI Spring Regatta
BVI Spring Regatta and Sailing Festival 2017 is pleased to welcome C&C 30 Sportboat/Gunboat fleets to this year's event Always offering up something new and different, the BVI Spring Regatta and Sailing Festival 2017 is pleased to welcome the C&C 30 Sportboat and Gunboat fleets to this year's event which kicks off on Monday with registration at noon and opening party at 6pm.
Posted on 27 Mar
St. Thomas International Regatta 2017 - Day 2
Six to eight foot seas off island's east end, gusts blowing to 20 to 25 knots and mix of rain and sun all added to fun. The St. Thomas International Regatta (STIR) proved its reputation as the 'Crown Jewel of Caribbean Yacht Racing' by superbly delivering on its signature mix of round the rocks and round the buoy courses on the event's second day of competition. What's more, six to eight foot seas off the island's east end, gusts blowing to 20 to 25 knots and a mix of rain and sun all added to the fun.
Posted on 26 Mar
St. Thomas International Regatta - Day 2 action-shots by Dean Barnes
Dean Barnes was on water at St. Thomas International Regatta 2017 and provided this gallery of images from Day 2 action. Photographer Dean Barnes was on water at St. Thomas International Regatta 2017 and provided this gallery of images from Day 2 action.
Posted on 26 Mar