Please select your home edition
Edition
Wildwind 2016 728x90

Express méditerranéen

by Service presse de La Generali Solo on 1 Oct 2013
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) © Alexis Courcoux
La grande ourse leur montre le chemin. Au milieu d'une kyrielle d'étoiles, elle pointe au-dessus de Port-Cros. Les solitaires ont cravaché toute la nuit, se sont offert des surfs endiablés à plus de 14 noeuds, se sont battus comme des diables. Mais ce matin, la mistoufle les attend, ce qui présage un chamboulement au classement.

A une poignée de milles de Port-Cros, les Figaro Bénéteau commencent à se regrouper. Qui passera Port-Cros, marque de parcours obligatoire, en premier ?

120 milles en 12 heures… On ne les attendait pas si tôt à Port-Cros. Les 15 marins se sont encore offerts une nuit blanche sous la boule à facette de la voie lactée. Poussés par un vent d'ouest bien établis à 20 nœuds, ils ont déboulés sur la Méditerranée. Petit spi, grand spi, affalage, grands moments à la barre, une chevauchée qui probablement marquera cette édition de La Generali Solo.

Gildas Morvan (Cercle Vert) largement en tête hier soir et Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) ne se sont pas lâchés d'une semelle cette nuit. Quelques mètres les séparent au petit matin. Dans la pétole, ils affichent moins de 4 nœuds au compteur. Derrière, Fred Duthil (Sepalumic) et Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) sont dans le même cas. Devant Port-Cros, la régate risque de prendre un nouveau départ. Comme à la loterie, chacun peut encore tenter sa chance.

59 milles jusqu'à Beaulieu sur mer
La journée promet d'être compliquée. Pour rejoindre Beaulieu sur Mer, les solitaires devront jouer avec un régime de brise thermique d'est. Mais, comme chaque marin a pu le constater depuis le début de La Generali Solo : rien n'est sûr en Méditerranée. Si l'ETA pourrait bien être la nuit prochaine, personne n'ose encore s'avancer. Les jours passent mais ne se ressemblent pas sur cette deuxième grande étape.

Ils ont dit
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) :
'Ça glisse bien c'est top, on a du vent au moins jusqu'à Port Cros. J'étais un peu pessimiste avec les fichiers mais ça a tenu et ce n'est pas plus mal. On n'arrête pas de se doubler et de se redoubler avec Gildas (Morvan). Il avait plus d'un mille d'avance sur moi hier soir, je l'ai doublé dans la nuit, je suis revenu sous spi, j'étais bien devant lui. Dès qu'on a affalé, je suis allé dormir et il est repassé devant. On enchaine les manœuvres entre le grand spi, le petit spi, les affalages.

Il nous reste une soixantaine de milles jusqu'à l'arrivée. Jusqu'à présent, on avait 20 nœuds d'ouest, mais c'est en train de mollir en approche des îles et je pense que la fin, jusqu'à Beaulieu, va se jouer dans les petits airs. Je suis à 5,8 milles de Port Cros. On devine les contours des îles devant nous. On retrouve de la vie. Il y a un beau paysage, un ciel étoilé énorme comme on n'en voit qu'ici. J'ai l'intention de passer entre la petite île (Bagaud) et Port Cros, déjà parce qu'il y a un gain de route et puis c'est une île qui n'est pas très haute, elle fait 50 mètres de haut. Sinon, Fred Duhtil est bien revenu tout à l'heure quand a chopé une bonne zone de vent plus faible et là, il est revenu à moins de 0,5 mille. Je pense qu'il va enrouler Port Cros avec moi. D'ici Beaulieu la route est encore très longue, il y a encore des choses à venir'.


Frédéric Duthil (Sepalumic) : 'Ça a bien bagarré sous spi au large serré, il y a eu pas mal de vent en fait cette nuit. Ça nous a permis de bien avancer : on va arriver à Port Cros dans une demie heure. On n'a pas trop dormi la première nuit, ni cette nuit d'ailleurs, donc il va falloir être vigilant sur les mistoufles à venir. On approche Porquerolles et ça commence à mollir. Ce n'est que le début. J'ai réussi à dormir un peu sous pilote, j'ai bien récupéré et j'espère qu'il y aura suffisamment de vent pour se reposer. Devant il ne sont pas très très loin, derrière il y a Anthony Marchand. On voit bien l'île de Porquerolles et on commence à apercevoir les feux de Hyères. Ça va être sympa. Mais on est complètement dans le flou artistique concernant la météo. Je suis incapable de dire si ce vent va rester aux abords du rivage, j'espère qu'on va le garder au maximum. L'arrivée à Beaulieu c'est quand même assez loin et il peut se passer pas mal de choses, notamment un nouveau régime de vent. Je suis entrain de préparer le spi pour attaquer ente les îles'.


Anthony Marchand: 'On a eu des conditions assez ventées mais cette nuit c'est assez calme. La première nuit, j'ai un peu tout donné parce que j'étais en tête après le petit parcours et puis j'ai un peu souffert. Ils me dépassaient bateau par bateau. Ce n'est pas simple la Méditerranée. On a creusé avec les copains derrière mais là ça commence à mollir et on va arriver dans de la mistoufle. On va tous se regrouper et le classement à l'arrivée sera complètement différent de celui que nous avons maintenant'.

Zhik ZKG 660x82North Technology - Southern SparsWildwind 2016 660x82

Related Articles

Entries open for Invited Classes at Sailing World Cup Final
Racing for the 14 classes begin on 8th December, except for the 2.4mR non-classified class who will begin on Tuesday six This year, event organisers have catered for sailors who would usually compete in the Laser Standard, Laser Radial and 49er FX Olympic Classes but were unable to make a top 20 position. These sailors will have an opportunity to be part of the Sailing World Cup scene and compete in close proximity to the highest rated sailors in their class.
Posted today at 12:36 pm
A balanced test of nerve ahead of leg 3 of Solitaire Bompard Le Figaro
The opening stages tested every aspect of the solo racing sailor’s art – boatspeed in all conditions, weather strategy. The opening two stages tested every aspect of the solo racing sailor’s art – boatspeed in all conditions, weather strategy, tidal strategy, sleep management and boat-on-boat tactics.
Posted today at 12:11 pm
Clipper Round the World Yacht Race - ETAs into Derry-Londonderry
The Clipper Race fleet is closing in on Derry-Londonderry ahead of the start of the Foyle Maritime Festival. The Clipper Race fleet is closing in on Derry-Londonderry ahead of the start of the Foyle Maritime Festival. The finish line to the LegenDerry Finale is approximately a three hour motor from Foyle Marina where the fleet will be berthed.
Posted today at 5:20 am
WIM Series - Time for semis and final in Helsinki
As winner of the round-robin, Renée Groeneveld (NED) can now choose her semi-final opponent All of the quarterfinals in Helsinki Women’s Match were won two – zero. As winner of the round-robin, Renée Groeneveld (NED) can now choose her semi-final opponent among Camilla Ulrikkeholm Klinkby (DEN), Pauline Courtois (FRA) and Anna Östling (SWE)
Posted today at 2:11 am
2016 TP52 Super Series – More action shots from Day 3 by Ingrid Abery
Photographer Ingrid Abery has provided this gallery of images from day three of Audi Settimana delle Bocche Photographer Ingrid Abery has provided this gallery of images from day three of Audi Settimana delle Bocche
Posted on 30 Jun
2016 TP52 Super Series – Day 3 images by Ingrid Abery
Photographer Ingrid Abery has provided this gallery of images from day three of Audi Settimana delle Bocche Photographer Ingrid Abery has provided this gallery of images from day three of Audi Settimana delle Bocche
Posted on 30 Jun
Azzurra remains in the top three at the Audi Settimana delle Bocche
The course was beautiful and short enough so that the windward/leeward race that had to be abandoned could be recovered. The third day of racing saw breezes kick in a bit late. The Racing Committee decided on a 12 nautical mile course that took the fleet from Porto Cervo to the Secca di Tre Monti between Sardinia and Caprera, and back.
Posted on 30 Jun
A fistful of winners at Audi Settimana delle Bocche Regatta
So far Bronenosec, Provezza, Azzurra and Quantum Racing have all led the table and the points remain extremely tight. So far Bronenosec, Provezza, Azzurra and Quantum Racing have all led the table and the points remain extremely tight. Quantum Racing, with Doug DeVos on the helm, achieved their own points goal for the day.
Posted on 30 Jun
2016 TP52 Super Series – Images from races four and five by Max Ranchi
Photographer Max Ranchi has provided this gallery of images from races four and five Photographer Max Ranchi has provided this gallery of images from races four and five
Posted on 30 Jun
GC32 Racing Tour – Can one town tip the scales for Armin Strom Team?
With a population of 6500, Kerikeri is known for rural surroundings, plentiful orchards and a true laid back Kiwi life Kerikeri, one of New Zealand’s most northernmost towns is where team manager Sharon Ferris-Choat, bowman Alex Bryning, boat captain Ned Dalbeth Hudson and two-time Kiwi Olympian Andrew Murdoch, the latest addition to Armin Strom Sailing Team, all grew up. Their passion for sailing ignited while attending Kerikeri High School.
Posted on 30 Jun