Please select your home edition
Edition
Southern Spars - North Technology

Cap sur Barcelone !

by Marie Le Berrigaud Perochon on 23 Sep 2013
Depart de la 1ere etape de la Generali Solo 2013 entre Cavalaire sur Mer et Barcelone le 22/09/2013 Alexis Courcoux
Les 17 marins engagés sur la Generali Solo 2013 ont quitté Cavalaire-sur-Mer aujourd'hui à 13 h, cap sur la capitale catalane. Quelques milles après le départ, devant Porquerolles, la direction de course annonçait aux skippers une modification du parcours initial (435 milles) pour cause de vent faible sur une grande partie de l'étape. Les solitaires devront tout de même parcourir 250 milles dans ces conditions éprouvantes pour les nerfs. Patience et longueur de temps…

Des conditions inespérées pour le grand départ avant la calmasse : 8 à 10 nœuds d'est, un bel alignement de voiles tribord amures, un seul rappel individuel (Gwen Gbick sur Made in Midi), bref, du grand spectacle pour saluer une dernière fois la splendide baie de Cavalaire-sur-Mer.

Ils sont partis sous spi à travers les îles d'Or, laissant Porquerolles à bâbord, avec une seule idée en tête : rester concentré, s'armer de patience, gérer son sommeil pour rester lucide jusqu'à la ligne d'arrivée. Car dans les tout petits airs, tout peut arriver. Le dernier peut repasser premier, et vice-versa. Des conditions météo compliquées à gérer que les marins n'affectionnent pas particulièrement. 'Il va falloir rester concentré, on ne va pas beaucoup dormir. Il va y avoir beaucoup d'écarts de route, la flotte va être éparpillée. C'est excitant et stressant à la fois, car on va perdre les bateaux de vue.' avouait ce matin Xavier Macaire (Skipper Hérault).

Un anticyclone situé au milieu du golfe du Lion barre la route des marins. Descendre jusqu'à Minorque les ferait arriver beaucoup trop tard à Barcelone. Gilles Chiorri, le directeur de course, a donc annoncé officiellement aux solitaires, au passage de l'île de Porquerolles, une réduction de parcours : 'Les conditions de vent sont faibles sur une grande partie de l'étape. Nous avions des ETA (heures estimées d'arrivée) un peu erratiques, entre mercredi soir et jeudi matin, ce qui aurait posé des problèmes de programme, de tenue de Grand Prix. Dès l'origine, nous avions prévu que sur un certain nombre de marques sur le parcours, nous ayons la possibilité d'envoyer la flotte directement vers l'arrivée. Nous allons activer ce dispositif dès la première marque de parcours, à la Jeaune Garde (Porquerolles). Une fois cette marque passée, les concurrents navigueront donc directement vers Barcelone, sur un parcours qui fera environ 250 milles,' a expliqué Gilles Chorri.

Au premier pointage, à la Jeaune Garde, Adrien Hardy (Agir Recouvrement) mène la danse devant Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) et Yoann Richomme (DLBC). Cap au 240, vers Barcelone. Cette nuit, le vent va commencer à mollir. Il reste 200 milles à parcourir… La route est encore bien longue.


Adrien Hardy (Agir Recouvrement) au passage de la Jeaune Garde: 'Je suis content, c'est sympa d'être en tête, on a des conditions assez franches depuis Cavalaire avec une petite dizaine de nœuds. On a du vent, on en profite, on gagne sur la route. Pour l'instant il n'y a pas grand chose à faire que de faire avancer le bateau au maximum. Je m'applique, car cette nuit, le vent va mollir franchement et ce sera de la pétole.'

Gildas Mahé (Ports d'Azur - Interface Concept) ce matin: 'Peu de vent et après ce sera très mou à cause de l'anticyclone que l'on va croiser sur la route… Il faut beaucoup d'eau, la nourriture pas trop, parce que ça fait dormir. On a le droit à 15 litres mobiles, donc il faut jongler entre ses besoins et le poids du bateau… Il va falloir être patient même près de l'arrivée car le dernier peut terminer premier, ça va redistribuer en permanence, il ne faut jamais s'affoler!'

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham), ce matin: 'C'est un parcours sans vent qui s'annonce difficile surtout sur la journée de lundi, où il va falloir faire avancer le bateau même avec pas grand chose. Aujourd'hui, on part avec peut-être de la brise thermique, il y va y avoir du jeu jusqu'à Porquerolles, ça fait un joli côtier dès le départ de l'étape. Il faudra être vraiment patiente. Généralement la première nuit je me repose bien, pour être lucide et fraîche sur la fin.'

Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) ce matin: 'Il faudra réussir à dormir. Parce que dans les conditions peu ventées, on n'ose pas. On n'est plus très lucide dans les moments clés. Réussir à se reposer tout en régatant, ce n'est pas évident. Pour l'équipement c'est sous-couche blanche à manche longue, comme en transat, pour se protéger du soleil. J'ai quand même pris une paire de bottes au cas où car la nuit, il peut faire frais. Surtout si on a du près comme on en aura à la fin. Et puis un bob et beaucoup d'eau.'

PredictWind.comProtector - 660 x 82Ancasta Botin Fast40 660x82

Related Articles

Louis Vuitton America’s Cup challenger playoffs trophy and trunk
Louis Vuitton is proud to present the brand new trophy, and its trunk, to be awarded to the winning team The path to the 35th America’s Cup Match presented by Louis Vuitton in Bermuda has taken its five challengers - Land Rover BAR, Emirates Team New Zealand, Artemis Racing, SoftBank Team Japan, Groupama Team France - and Defender, Oracle Team USA, winner of the 34th America’s Cup, around the world.
Posted on 24 May
Crystal ball-gazing for the Rolex Fastnet Race winner
The outcome of the Royal Ocean Racing Club's biennial flagship event will depend on the weather. The outcome of the Royal Ocean Racing Club's biennial flagship event will depend on the weather: A brisk start should favour the big boats; a light start and lively finish the smaller ones.
Posted on 24 May
Jeanneau Sun Fast 3600 - It just works
Every now and then a boat just clicks. It has all the right bits, of the correct dimensions, in the appropriate places Every now and then a boat just clicks. It has all the right bits, of the correct dimensions, in the appropriate places, and out of it all you get something that simply sings. The Jeanneau Sun Fast 3600 is one of these craft. It was designed and built in parallel to the other, more well known versions of the brand’s vessels, and benefits from being more geared towards performance, without going tot
Posted on 23 May
Volvo Ocean Race unveils ultimate leadership programme
Launching in the edition after 2017-18, the Global Team Challenge will form the centerpiece of the on-water part This race will provide the ultimate challenge for amateur sailors, including those with no prior experience, giving employees a unique experience of offshore and ocean racing, under the highest standards of training and management, but nonetheless in conditions close to those faced by the professionals.
Posted on 23 May
Star alarm at the Europeans in the skiffs and cats
First registrations in the classes came in early, and well-known names from overseas are already on the starting lists. First registrations in the classes came in early, and well-known names from overseas are already on the starting lists.
Posted on 23 May
12 Metre Class announces Waypoint Regattas in Road to Worlds Series
he International 12 Metre Class (ITMA) has released locations and dates for the Road to the Worlds Waypoints Series The International 12 Metre Class (ITMA) has released locations and dates for the Road to the Worlds Waypoints Series, a three-year international 12 Metre (12mR) yacht competition starting in May of 2017 and culminating with the July 2019 12 Metre World Championship in Newport, R.I. Teams racing at specific Waypoints-designated events in Northern Europe, Southern Europe and the Americas
Posted on 23 May
Volvo Ocean Race to strengthen historic connection with Southern Ocean
The changes include a commitment to race activity in every calendar year and a proposed non-stop lap around Antarctica The race has launched a Host City tender process for three editions after the upcoming 2017-18 race – with a commitment to there being race activity of some kind in each and every calendar year. That marks a clear evolution from the current situation, which features a gap of over two years between races.
Posted on 22 May
World comes to Portsmouth for Clipper Yacht Race crew allocation
Safety was the core of the opening message from both Sir Robin and Clipper Race Director Mark Light. Along the way, the fleet of twelve 70-foot yachts will cross six oceans and stop in ports in six continents.
Posted on 22 May
To the wire at the Vice Admiral's Cup
Bullit came out ahead on second beat in today's first race but was leading at first weather mark rounding in the second. The leaderboard was so tight across the seven classes of one designs and level rating boats that in many, discards decided the outcome.
Posted on 22 May
Antigua Bermuda Race - A thousand miles of emotions
Over 200 sailors from nine different countries attended the Crew Party held at Copper and Lumber Store Hotel The Antigua Bermuda Race organised by the Royal Bermuda Yacht Club in association with Antigua Sailing Week is a new fixture in the offshore sailing calendar. Supported by Bermuda Tourism and Gosling's Rum. Well over 200 sailors from nine different countries attended the Crew Party held at the historic Copper and Lumber Store Hotel in Nelson's Dockyard
Posted on 22 May