Please select your home edition
Edition
Marine Resource 2016

Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de la Generali Solo

by Marie Le Berrigaud Perochon on 13 Oct 2013
Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de La Generali Solo 2013 © Alexis Courcoux
Il s'en est fallu de peu que cette victoire lui glisse entre les mains. Les deux dernières manches du Grand Prix du Languedoc Roussillon ont vu un duel au couteau des plus passionnants. Adrien Hardy et Gildas Morvan (Cercle Vert) se sont contrôlés bataillant pour la victoire finale jusqu'à la ligne d'arrivée. Une consécration pour le marin nantais qui a fait preuve d'une régularité à toute épreuve sur les 18 manches courues et les 917 milles parcourus à travers la Méditerranée.

Quel final mémorable ! Ils nous ont tenu en haleine jusqu'au bout les 16 solitaires de La Generali Solo… Ce matin, avant d'entamer la dernière journée de régates à Sète, bien malin qui pouvait prédire le vainqueur de la grande épreuve méditerranéenne en Figaro Bénéteau 2. Trois points séparaient Adrien Hardy de Gildas Morvan. Autant dire rien. Si la première manche voyait la victoire de Xavier Macaire (Skipper Hérault) et donnait l'avantage au géant vert, les dés n'étaient toujours pas jetés, puisque l'écart se réduisait seulement d'un petit point. Le skipper d'Agir Recouvrement sortait alors sa dernière carte dans l'ultime manche de brise. Celle d'un bord de spi rondement mené, contrôlant à la fois son grand rival, et attaquant la tête de flotte menée par Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir). Une victoire sur le fil tellement méritée!

Depuis 2008 sur le circuit Figaro Bénéteau, Adrien Hardy fait preuve d'une jolie courbe de progression, fort de deux victoires d'étape sur la Solitaire (en 2010, puis la dernière en 2013 !). Sixième de la Transat Bretagne Martinique, 13e de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire, il termine la saison en beauté. « Pour gagner La Generali Solo, il faut faire dans les cinq premiers sur chaque manche et rester au contact de la tête de flotte » expliquait-il au départ de Cavalaire-sur-Mer. Ce marin discret et opiniâtre ne savait pas si bien dire ! Avec seulement une victoire de manche, mais le plus souvent sur et au pied du podium, Adrien remporte avec brio cette 19e édition de La Generali Solo, organisée par Pen Duick. Pourtant réputé franc-tireur, à tenter des coups, ce jeune homme de 29 ans a du lutter contre sa nature profonde…


Gildas Morvan (Cercle Vert) vainqueur du Grand Prix du Languedoc Roussillon et Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) premier bizuth

Sur les cinq manches courues à Sète, le skipper de Cercle Vert gagne une manche et signe donc une victoire de Grand Prix (la deuxième, puisqu'il remporte également le Grand Prix de Beaulieu sur Mer/Trophée des Ports d'Azur) grâce une grande régularité dans le petit temps et la brise. La plus mauvaise manche de Gildas est lorsqu'il termine 6e, un presque sans faute considérant que la moitié de la flotte de La Generali Solo 2013 peut se hisser sur la plus haute marche du podium.

Anthony Marchand remporte le classement bizuth devant sept concurrents nouveaux venus sur La Generali Solo. Ce breton pur souche appréhendait quelque peu les caprices de la Méditerranée. Il l'a désormais apprivoisée!

Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de La Generali Solo 2013 : 'Super bagarre. En plus, c'est sympa de finir dans du vent, c'était un peu costaud. Je voulais féliciter Gildas, lui dire bravo parce qu'il m'a mené la vie dure jusqu'au bout. A la première bouée de la dernière manche, il gagnait l'épreuve, il avait mis quelques bateaux derrière moi. Ca a été dur mais je n'ai pas perdu pied. Ça a été une grosse journée, assez intense. Il n'y avait que quelques points entre nous. C'était un beau combat. C'est vrai que depuis le début de la course, je ne me suis jamais affolé, jamais déconcentré. J'ai toujours été concentré sur la marche du bateau même si la tentation est grande de ne regarder que les adversaires et d'oublier le vent. Dans ces conditions là, avec du vent, il y a du boulot techniquement : les manœuvres à réussir, sortir la tête du bateau. Je suis très fier. On a fait un paquet de courses, cela veut dire que j'ai été régulier, que j'ai navigué proprement. Par le passé, j'avais un peu le défaut de vouloir attaquer trop tôt, de façon trop prononcée. J'ai réussi à trouver le bon dosage entre prise de risque et maîtrise des adversaires.'

Gildas Morvan (Cercle Vert), Champion de France de Course au Large en Solitaire, 2e de La Generali Solo, vainqueur du Grand Prix Languedoc Roussillon : 'La victoire dans La Generali Solo s'est jouée à pas grand chose. Sur la première manche du jour, je suis devant lui, je lui reprends un point. Sur la deuxième, tout reste encore à faire avec deux points à récupérer. Je tente des choses, je prends un super départ, je suis quasi en tête sur le bord de près, ensuite, je fais une petite bêtise à la bouée et il arrive à en profiter pour me faire l'intérieur. Ce sont des petits détails qui ont joué et qui ont fait que ce n'est pas passé. Mais je ne suis pas malheureux pour autant. 2e, c'est une belle place et Adrien a super bien navigué. Moi, j'empoche le Grand Prix du Languedoc Roussillon, ce qui veut dire que j'ai bien navigué à Sète. Je suis aussi Champion de France Elite de Course au Large pour la 4e fois. On va pouvoir faire la fête à Paris et c'est une bonne chose pour mon sponsor. C'était une belle course, je me suis bien régalé, bien éclaté. Je n'ai pas de regret. J'ai perdu quelques points au début, je suis bien revenu sur la fin mais pas assez par rapport à un super Adrien Hardy.'

Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012), 3e de La Generali Solo et 3e du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire : 'Ça fait plaisir, j'avais fait 2ème il y a deux ans sur La Generali Solo, là, c'est une place de moins, mais c'est toujours un podium. Sur l'ensemble de la saison, je n'ai que des podiums sauf sur La Solitaire ; donc je suis satisfait. Avec en plus une victoire sur le Tour de Bretagne avec Paul Meilhat. Ça fait une belle année et une 3e place au Championnat de France. C'est un bilan plutôt positif. Sur cette course, Adrien et Gildas étaient intouchables, ils ont très bien navigué, en tout cas moi, je n'étais pas capable d'aller les chercher. Sur ce Grand Prix en tout cas. Donc pas de regret, c'était une belle Generali Solo.'

Xavier Macaire (Skipper Hérault), vainqueur de la manche 17 : 'Très content d'avoir gagné la première manche du jour. Par contre, j'ai eu une avarie sur la deuxième. J'ai cassé la guillotine de transfert de ballast. Dans 18 nœuds, c'est vraiment handicapant . Je n'ai pas voulu abandonner et j'ai essayé de faire une stratégie en fonction de cette avarie, de faire les bords du cadre en essayant, entre les deux, de transférer l'eau comme je pouvais. Mais ça a été très compliqué, très handicapant avec l'obligation de virer bord avec le ballast plein sous le vent.'


Corentin Horeau (Bretagne- Crédit Mutuel Espoir), vainqueur de la dernière manche de La Generali Solo 2013 : 'Je suis content de gagner cette manche. J'ai été tout le temps devant à la bagarre, donc, ce n'est pas sur un hold up. Ça fait du bien tout ça ! D'autant que c'est ma dernière régate sur ce bateau. Je suis vraiment content.'

Les hommes de la Generali Solo / Les vainqueurs d'étapes et de Grand Prix

Grand Prix de Cavalaire-sur- Mer : Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012)
Etape 1: Gildas Mahé (Ports d'Azur-Interface Concept)
Grand Prix de Barcelone : Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance)
Etape 2 : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Grand Prix de Beaulieu sur Mer : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Etape 3 : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Grand Prix Languedoc Roussillon : Gildas Morvan (Cercle Vert)

Les victoires de manches en Grand Prix

Thierry Chabagny (Gedimat) : 4
Frédéric Duthil (Sepalumic) : 2
Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) : 2
Gildas Morvan (Cercle Vert) : 2
Xavier Macaire (Skipper Hérault) : 2
Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir) : 1
Adrien Hardy (Agir Recouvrement) : 1
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) : 1

Zhik Dinghy 660x82Wildwind 2016 660x82Barz Optics - Kids range

Related Articles

Building conditions at Day 2 of the 2016 Alcatel J/70 Worlds
San Francisco has a storied reputation as a world-class venue during summer/early fall, and Day 2 of Alcatel J/70 Worlds San Francisco has a storied reputation as a world-class venue during the summer and early fall, and Day Two of the 2016 Alcatel J/70 Worlds, hosted by the St. Francis Yacht Club, did not disappoint.
Posted today at 4:54 am
Groupama Race – Between the north and Nouméa
Beau Geste arrived at 7:09am this morning, taking the third position on real-time, behind Vodafone and Scallywag. Beau Geste arrived at 7:09am this morning, taking the third position on real-time, behind Vodafone and Scallywag. The crew was very pleased about his race. The owner and skipper, Karl Kwok, compared the luxury and unspoilt landscapes from the East coast to Polynesia and the West coast to Cebu island in Philippines.
Posted on 28 Sep
One day to go to 6th edition of Gstaad Yacht Club's Centenary Trophy
The time has come, all the entrants are in Saint Tropez and ready for tomorrow, a day that will celebrate once more The time has come, all the entrants are in Saint Tropez and getting ready for tomorrow, Thursday, a day that will celebrate once more some of the oldest and most stunning classic yachts on the planet with a race specially conceived for them
Posted on 28 Sep
An unchanged Idec Sport crew for the Jules Verne Trophy
At the finish in Brest last February, the six sailors, without exception, stated that they wanted to get back together IDEC SPORT will once again be tackling the Jules Verne Trophy, less than a year after their last attempt, when Francis Joyon's crew only missed out on the record by two days. For the first time in the history of the Trophy, the crew will remain the same. For this wild bunch of just six, there is the feeling that the job needs to be completed.
Posted on 28 Sep
Les Voiles de St Tropez - Eugenia Bakunova's view of Day 2
Not a lot of wind for the second day of racing at Les Voiles de St Tropez. Not a lot of wind for the second day of racing at Les Voiles de St Tropez. Eugenia Bakunova of mainsail.ru captured these images of the always picturesque classics as they sailed in a light breeze
Posted on 28 Sep
Legendary Mitch Booth to compete in St-Barth Cata Cup 2016
Sixty teams have already confirmed they will be competing in the event. As a triple world champion, Booth is no stranger to the F18. For this edition, he will be joined by Andy Dinsdale, a regular on the waters around St Barth.
Posted on 28 Sep
Les Voiles de St Tropez - Eugenia Bakunova's images from Day 1
Racing got underway in St Propez on the first day at Les Voiles de St Tropez with three dedicated race zones Racing got underway in St Propez on the first day at Les Voiles de St Tropez with three dedicated race zones, Nioulargue for the Modern yachts, Pampelonne for the Wallys and the bay for the 15 m JIs, racing in an even swell and glorious sunshine. Most of the Classic yachts are not due to set sail until the second day of racing. Eugenia Bakunova of mainsail.ru was on hand to capture the acti
Posted on 28 Sep
J-70 Worlds - San Francisco - Images from a fired up first day
Images and video of the opening day of the J-70 Worlds being run by the St Francis Yacht Club. Videographer and photographer, John Navas was on the water on the Berkley Circle, San Francisco for the opening day of the J-70 Worlds being run by the St Francis Yacht Club. Here's his view of the day in video and still images.
Posted on 28 Sep
Groupama Race - Scallywag sets monohull record
Scallywag, the longest monohull, is also the fastest monohull to sail around New-Caledonia. Scallywag, the longest monohull finished second behind the Simon Hull skippered ORMA60 trimaran, Franck Racing (formerly TeamVodafoneSailing). Scallywag also becomes is also the fastest monohull to sail around New-Caledonia. She took 2 days, 13 hours, 19 min and 55s, to establish a new record for monohulls.
Posted on 28 Sep
Alcatel J/70 Worlds - Cut-throat competition on Day 1 in San Francisco
World Championship regattas always generate high-level competition World Championship regattas always generate high-level competition, but when you stack 68 of the world’s most popular One Design boats on San Francisco Bay in a crisp, late-September breeze, you can bet your last shackle that the competition will be ferocious.
Posted on 28 Sep