Domination outrageuse de Julie Bossard et Sarah Steyeart à la SOF

Julie Bossard et Sarah Steyart en 49er FX
© DR
Mercredi dernier, à l'aube des premières courses de la Semaine Olympique Française de Voile à La Rochelle, l'objectif annoncé de Sarah Steyeart et de Julie Bossard était clairement de monter sur la plus haute marche du podium.

Et pour cause, après leur très belle troisième place lors du mondial 49er FX à Marseille fin septembre, les deux jeunes femmes pouvaient nourrir de belles ambitions sur cette cinquième et dernière étape de l'Eurosaf Champions Sailing Cup 2013.

Elles étaient cependant loin d'imaginer dominer aussi largement l'épreuve. C'est, en effet, un quasi sans-faute que les Princesses de Bretagne ont réalisé cette semaine, avec neuf victoires sur onze manches disputées. Elles ont donc ainsi à la fois remporté la SOF et décroché le titre de championne de France Elite. Chapeau !

Certes, le nombre de 49er FX engagés dans cette Semaine Olympique Française, dernière étape du circuit Européen, n'était pas très important. Il n'en reste pas moins que l'enjeu était de taille pour Sarah Steyeart et Julie Bossard qui souhaitaient conclure en beauté leur première (demi) saison en skiff. De fait, après leur médaille de bronze décrochée à Marseille à la fin du mois dernier, celles qui portent les couleurs de Prince de Bretagne visaient logiquement la victoire à La Rochelle, ce dimanche. Le contrat est donc rempli, et avec la manière !

Sarah et Julie n'ont, en effet, pas fait de détail ces cinq derniers jours puisqu'elles se sont adjugées neuf des onze courses disputées, y compris la Medal Race (manche comptant double) aujourd'hui. « C'est vraiment super. On ne s'attendait pas à un tel résultat. Les deux seules manches qui nous échappent, nous ne les avons en réalité pas courues. Jeudi, le vent était très soutenu et comme nous n'avions pas de mât de rechange, nous avons préféré assurer car le plan d'eau de La Rochelle n'est pas très profond et une casse majeure aurait vite pu se produire en cas de chavirage » explique Julie Bossard, concédant cependant que si le résultat est sans appel, sur l'eau, toutes les courses se sont pas résumées à des promenades de santé.

« Nous n'avons pas toujours été devant mais nous sommes toujours parvenues à reprendre le commandement à un moment ou à un autre. Nous avons une bonne vitesse et nous ne faisons pas beaucoup d'erreurs sur le plan tactique, même lorsque le vent est très instable, à la fois en force et en direction. C'est positif. Cette compétition a été d'autant plus intéressante que tous les entraineurs de l'équipe de France ont échangé leur série pour l'occasion. Ainsi, au lieu d'être encadrées par Benjamin Bonnaud, nous l'avons été par Cédric Leroy qui s'occupe habituellement des planches RS:X femmes. Il nous a donné de bons conseils pour les bords de portant et pour le maniement du bateau » souligne la Costarmoricaine, qui regrette simplement ne pas avoir régaté contre les garçons du 49er, comme cela était initialement prévu. « Cela aurait été un beau challenge d'en battre quelques-uns » s'amuse t-elle. Mais elle et Sarah on gagné un défi tout aussi relevé en réussissant à remporter l'ensemble des courses auxquelles elles ont participé. « C'était ultra motivant » avoue, non sans malice, la jeune femme qui s'apprête à présent à reprendre du service en Match Racing. Julie Bossard a, en effet, rendez-vous à Saint-Quay-Portrieux les 25 et 26 octobre prochains pour le championnat de France féminin de la spécialité.
http://www.sail-world.com/115734