Please select your home edition
Edition
Zhik Isotak Ocean

Tour de France à la Voile - Un nouveau tour

by Fabienne Morin on 7 Dec 2013
. .
Amaury Sport Organisation a profité de cette journée de lancement du Nautic pour dévoiler le parcours du Tour de France à la Voile 2014. Des huit villes qui accueilleront la flotte cette année jusqu’à l’arrivée du Grand Surprise aux côtés du M34, toutes les nouveautés ont été présentées devant un large public rassemblant les skippers, leurs équipages, des représentants, des Collectivités hôtes, les médias et les principaux acteurs de la voile.

Un parcours remodelé : trois semaines de course, deux façades maritimes privilégiées

Huit villes accueilleront la flotte cette année. De Dunkerque à Nice, les équipages devront parcourir 900 milles au total. 24 parcours techniques, 6 étapes de ralliement, 4 nuits en mer, le rythme sera intense puisque l’épreuve se déroulera sur trois semaines et non quatre comme précédemment. 'Le format de trois semaines de course permet de créer les conditions d’une histoire toujours plus dense et haletante pour le grand public, tout en s’adaptant aux contraintes budgétaires conjoncturelles des équipages. Par ailleurs, nous avons décalé le Tour de France à la Voile d’une semaine au mois de juillet, afin de débuter en même temps que les congés d’été. Le public pourra ainsi pleinement profiter des premières étapes' explique Jean-Baptiste Durier, directeur de l’épreuve.

Concernant ce parcours 2014, Christophe Gaumont, le directeur de course, insiste sur le parfait équilibre avec quatre villes étapes au Nord et quatre villes étapes au Sud. La flotte du Tour de France à la Voile fera en effet escale à Dunkerque, Dieppe, Granville et Roscoff avant de passer en Méditerranée avec Roses en Espagne, Gruissan, Hyères puis Nice. Si la première partie du parcours s’annonce difficile, avec les pièges habituels de la navigation en Manche (trafic, courant, …), la Méditerranée pourra redistribuer les cartes dans les petits airs estivaux ou au contraire dans la brise qui vient parfois jouer les trouble-fêtes à cette période de l’année.

Deux monotypes, deux classements

Mais au-delà du parcours 2014, c’est l’arrivée sur l’épreuve du Grand Surprise qui constitue la grande nouveauté de l’édition à venir. Ce monotype sera le support des jeunes et des amateurs aux côtés du M34, support des professionnels. « Un de nos champs d’action majeurs pour l’édition 2014 est de renouer avec l’Histoire du Tour, qui a vocation à accueillir professionnels de haut niveau, et amateurs éclairés. Il fallait donc créer les conditions favorables à un retour en nombre des Jeunes et des Amateurs, qui font partie de l’ADN du Tour. Ils avaient quasiment disparu de la ligne de départ ces dernières années, pour plusieurs raisons, notamment d’ordre économique. C’est le sens de l’introduction du Grand Surprise comme support de la seconde flotte monotype du Tour 2014 » explique Yann Le Moënner, Directeur Général d’Amaury Sport Organisation. Le Grand Surprise respecte à la fois la monotypie qu’exige le Tour de France à la Voile, la facilité de prise en main nécessaire pour ces équipages moins aguerris à la régate au large et enfin la maîtrise des coûts. Il s’est donc imposé comme une solution légitime pour renforcer la flotte du Tour de France à la Voile. Depuis l’annonce de l’arrivée du Grand Surprise, il y a un mois et demi, de nombreux projets sont en gestation et devraient être révélés dans les semaines qui viennent. Ce matin, sur la Scène Nautic, plusieurs représentants de grandes écoles avaient fait le déplacement. Une manière de confirmer leur intention de saisir l’opportunité qui leur est offerte pour revenir sur la course.

Du côté des professionnels, un membre de l'équipage de Groupama 34 était également présent ce matin pour remettre symboliquement la Coupe en jeu. Franck Cammas, le skipper de Groupama 34, vainqueur de l’édition 2013 pourrait annoncer dans les jours qui viennent son retour sur l’épreuve en 2014. Daniel Souben (Courrier Dunkerque 3) et Nicolas Troussel (Bretagne Crédit Mutuel Elite) sont eux aussi déjà tournés vers le mois de juillet, tout comme les équipages habitués du Tour, présents en nombre lors de l’annonce du parcours. Soulignons encore la présence ce matin de plusieurs teams étrangers avec les Allemands d’Iskareen, les Belges du projet mené par Mady Fobert, les Russes de Leonid Klepikov déjà présents sur le Tour en 2012 ou encore les Suisses de Ville de Genève - Carrefour AddictionS et de Bienne Voile - SRS.

M34 et Grand Surprise navigueront ensemble, sur les mêmes parcours mais seront distingués par deux classements, le classement élite et le classement amateurs.



Une fête en mer comme à terre

A terre, le Tour devient un événement estival de plus en plus important. Rappelons que 200 000 personnes sont venues à la rencontre des équipages du Tour de France à la Voile en 2013. A.S.O. souhaite poursuivre le travail de déploiement opéré depuis 2012 autour de trois pôles : un Village grand public gratuit toujours plus riche en contenu, une aire d’animations sur les plages, ainsi qu’une petite caravane promotionnelle. Le Tour donne encore une fois rendez-vous à tous cet été, fan de Voile comme grand public, pour une belle fête populaire à chacune de ses étapes!

Les mots de Yann Le Moënner, Directeur Général d’Amaury Sport Organisation: 'Le Tour de France à la Voile 2013 a connu de grandes évolutions. La présence de grands noms de la voile a permis d’assister à des régates très relevées et a aussi passionné les medias et le grand public. Le village a également connu une très forte fréquentation grâce aux animations que nous avons proposées durant tout le mois de juillet. Plus généralement, la vie à terre a été redéployée avec le lancement, en plus du Village, d’une zone d’animations sur les plages et d’une petite caravane promotionnelle. Le Tour de France à la Voile est un événement de plus en plus populaire ; l’alchimie semble fonctionner, et nous sommes ravis.

Nous sommes résolument tournés vers le futur avec la volonté de faire de cet événement un rendez-vous estival important. Un de nos champs d’action majeurs pour l’édition 2014 est de renouer avec l’Histoire du Tour, qui a vocation à accueillir professionnels de haut niveau, et amateurs éclairés. Il fallait donc créer les conditions favorables à un retour en nombre des Jeunes et des Amateurs, qui font partie de l’ADN du Tour. Ils avaient quasiment disparu de la ligne de départ ces dernières années, pour plusieurs raisons, notamment d’ordre économique. C’est le sens de l’introduction du Grand Surprise comme support de la seconde flotte monotype du Tour 2014. Nous espérons que grâce à ce bateau répandu, apprécié et accessible, ils seront nombreux à s’affronter le long du littoral français cet été, aux côtés des Elite qui évolueront elles toujours en Event website
Schaefer 2016 Ratchet 300x250InSunSport - NZT Clewring Cruising

Related Articles

America's Cup - Arbitration Panel Hearing over Kiwi Qualifier for July
ACEA CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. In a yet to be published interview in Sail-World, America’s Cup Events Authority CEO, Russell Coutts has confirmed that the Arbitration Panel will hold its first Hearing in July. This is the first official indication that the three person Arbitration Panel had even been formed, however Sail-World’s sources indicated that it had been empanelled since last January, possibly earlier.
Posted today at 3:19 am
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 2
Yachting NZ's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is unprecedented Yachting New Zealand's refusal to nominate in three classes won in the first round of 2016 Olympic Qualification is without precedent. Subject to Appeal, the Kiwis have signaled that they will reject 30% of the positions gained in the ISAF World Sailing Championships in Santander in 2014.
Posted on 22 May
Gladwell's Line - World Sailing changes tack after IOC windshift
Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick Over the past year, we've given the International Sailing Federation (now re-badged as World Sailing) a bit of stick. Every blow well earned over issues such as the pollution at Rio, the Israeli exclusion abomination plus a few more. But now World Sailing is getting it right.
Posted on 21 May
Rio 2016 - The Qualification Games - Part 1
Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving its goals Antipodean selection shenanigans aside, the Qualification system for the Rio Olympics appears to be achieving goals set in the Olympic Commission report of 2010. Around 64 countries are expected to be represented in Rio de Janeiro in August. That is a slight increase on Qingdao and Weymouth, but more importantly a full regional qualification system is now in place
Posted on 19 May
Taming the beast-a conversation with Stuart Meurer of Parker Hannifin
While AC72 cats were fast, they difficult to control, so Oracle partnered with Parker Hannifin to innovate a better way. If you watched videos of the AC72s racing in the 34th America’s Cup (2013), you’re familiar with the mind-boggling speeds that are possible when wingsail-powered catamarans switch from displacement sailing to foiling mode. While foiling is fast, there’s no disguising the platform’s inherent instability. Now, Oracle Team USA has teamed up with Parker Hannifin to innovate a better way.
Posted on 18 May
From foiling Moths to Olympic starting lines-a Q&A with Bora Gulari
Bora Gulari’s is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class, along with teammate Louisa Chafee. Bora Gulari (USA) has made a strong name for himself within high-performance sailing circles, with wins at the 2009 and 2013 Moth Worlds. In between, he broke the 30-knort barrier and was the 2009 US SAILING Rolex Yachtsman of the Year. His latest challenge is representing the USA at the Rio 2016 Olympics in the Nacra 17 class as skipper, along with his teammate Louisa Chafee.
Posted on 12 May
Concern for Zika at Rio Olympics is now deadly serious
Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, Alphabet soup is one description that has thus far not been used for either Guanabara Bay, or the Rio Olympics. Many others have, and they were apt, but things have changed. So here now we have a situation where one man, Associate Professor Amir Attaran, who does have a more than decent string of letters after his name, is bringing nearly as many facts to bear as references at the article's end
Posted on 12 May
Zhik - The brand born of a notion, not its history
here is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline is officially marketed as Made For Water There is probably every reason that ocean rhymes with notion. Zhik’s tagline has been officially marketed as Made For Water, and this is precisely what the company has done for the last eight years before the succinct and apt strapline came from out of R&D and into mainstream visibility.
Posted on 8 May
Shape of next Volvo Ocean Race revealed at Southern Spars - Part 1
Southern Spars has been confirmed as the supplier of spars for the 2017-18 Volvo Ocean Race. In mid-April, Race Director, Jack Lloyd and Stopover Manager Richard Mason outlined the changes expected for the 40,000nm Race during a tour of Southern Spars 10,000sq metre specialist spar construction facility. A total of up to seven boats is expected to enter, but time is running out for the construction of any new boats.
Posted on 3 May
Sailing in the Olympics beyond 2016 - A double Olympic medalist's view
Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. Gold and Bronze medalist and multiple world boardsailing/windsurfer champion, Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. A key driver is the signalled intention by the International Olympic Committee to select a basket of events that will be contested.
Posted on 29 Apr