Bernard Stamm se prépare pour une intense semaine de régates à Cowes

"Cheminees Poujoulat" , skipper Bernard Stamm (SUI)
TH Martinez/Sea&Co/onEdition
'The place to be', littéralement l'endroit où il faut être dans la langue de Shakespeare, se situe à Cowes, sur la côte Sud de l'Angleterre. Cette cité balnéaire anglo-saxonne est le théâtre d'une pièce en 2 actes pour le skipper du monocoque Cheminées Poujoulat, Bernard Stamm. Plusieurs événements se succèdent durant la grande fête nautique qu'incarne la semaine de Cowes : l'Artemis challenge en guise de hors-d'oeuvre le jeudi 8 août avant de s'attaquer à la mythique course du Fastnet, départ dimanche 11 août.

Le premier acte, l'Artemis Challenge, se joue autour de l'île de Wight en équipage où le vainqueur perçoit £10 000 qu'il reverse intégralement à une œuvre caritative, en l’occurrence Planète Enfants pour le skipper suisse. À l'occasion de cette première course, Bernard Stamm sera confronté à un plateau très relevé dans lequel on retrouve les deux derniers vainqueurs du Vendée Globe, François Gabart et Michel Desjoyeaux, associés.

« La course sera très disputée, le niveau est extrêmement élevé et la présence de sept 60 pieds IMOCA est une parfaite mise en route en vue du Fastnet », explique le skipper suisse, tout excité de prendre le départ, ajoutant « je vais profiter de l'Artemis Challenge pour tester les voiles neuves que je prendrais lors de la prochaine Transat Jacques Vabre ». Mais avant de traverser l’atlantique les étraves du 60 pieds Cheminées Poujoulat accueilleront une véritable Dream Team : « Ce jeudi je m'élancerai avec Philippe Legros, Yann Éliès, Ewen Le Clech et Olivier Singelin, mon préparateur. Nous partirons pour gagner, je ne sais pas participer à une compétition avec un autre objectif que la place de premier (rire) ».

Le phare du Fastnet Rock en mer d'Irlande est une marque de parcours très connue des grands navigateurs. Bernard Stamm et Philippe Legros l'ont dans leur viseur et espèrent bien le contourner en tête des 60 pieds de leur catégorie lors de la Rolex Fastnet Race, course au large légendaire qui regroupe plus de 300 bateaux. S'élançant de Cowes vers Plymouth en contournant le célèbre phare éponyme, elle est définie comme l'une des plus éprouvante épreuve au large à cause des fortes dépressions qui peuvent survenir sur le tracé long de plus de 600 milles nautiques. Soit un parfait entraînement avant l'échéance finale de la saison, la Transat Jacques Vabre : « Cette course revêt d'une grande importance pour Cheminées Poujoulat car nous allons la faire en configuration 'Jacques Vabre', c'est à dire en double avec Philippe Legros et ce sera notre première course en duo ».

Le réveil a sonné très tôt chez Bernard Stamm et toute l'équipe de Cheminées Poujoulat, convoqués à la base technique du team à Brest vers 3h, le temps de régler les derniers préparatifs pour un départ ponton prévu à 4h du matin ce mardi. « La logistique reste un point essentiel de la préparation, les fichiers météo ne nous permettent pas de partir plus tard car les vents annoncés sont particulièrement faibles pour rejoindre Cowes », indiquait Bernard Stamm ce lundi, spécifiant « une partie de la traversée pourrait même se faire au moteur ».

Trois des quatre marins qui manœuvreront sur Cheminées Poujoulat pour l'Artemis Challenge seront à bord du 60 pieds pour la traversée - convoyage : Yann Éliès, Philippe Legros et Ewen Le Clech. Seul Olivier Singelin, le préparateur, ralliera l'Angleterre par la voie terrestre. La semaine à venir s'annonce de toute beauté surtout si la dynamique lancée par Bernard Stamm et Ewen Le Clech au national caravelle de Loctudy se poursuit, le skipper ayant brillamment remporté la compétition en s'appropriant 5 des 8 manches courues et le boat captain s’étant offert la deuxième place à quelques points derrière ‘le patron’. Une mise en jambe douce et idéale avant d'affronter les ténors du circuit IMOCA dès jeudi autour de l'île de Wight.
http://www.sail-world.com/112924