Please select your home edition
Edition
SailX 728x90

Route des Princes - Pour l'amour du risque

by Regis Lerat on 26 Jun 2013
Maxi80 - Prince de Bretagne Marcel Mochet / Route des Princes
La météo ne dicte pas toujours sa loi. Il faut savoir parfois prendre des risques, oser des options gonflées. C'est ce qu'a fait l'équipage d'Oman Air - Musandam en choisissant la côte plutôt que le large. Résultat : le MOD 70 de Sidney Gavignet a doublé le rocher du Fastnet en premier avec 40 milles d'avance sur ses petits camarades. Troisième ce midi, le Multi50 Arkema-Région Aquitaine a su persévérer sur le bon bord, alors qu'Actual et FenêtréA-Cardinal continuait à tricoter et à se marquer dans la molle. Bilan : le trimaran de Lalou Roucayrol a passé Bishop en pôle position. Ils ont l'amour du risque les marins!

« Le choix de contourner le DST par la côte, on y pensait depuis un bon moment, car il y a du courant très fort. Par moment, il devait y avoir 4 nœuds, on est allé se protéger dans les fonds peu profonds, c'était risqué parce qu'il y avait moins de vent, mais ça a payé » racontait ce midi à la vacation Sidney Gavignet, le skipper d'Oman Air – Musandam. L'avance du bateau omanais devrait continuer à augmenter dans les heures à venir. Le bougre file à 23 nœuds dans la redescente vers Bishop… tandis qu'Edmond de Rothschild, Virbac-Paprec 70 et le maxi80 Prince de Bretagne continuent à tirer des bord à 7 nœuds de vitesse dans les petits airs vers le Fastnet.

Il faut dire que la dorsale anticyclonique ne leur a pas facilité la tâche. Dans le brouillard, les grains, les molles, les adonnantes, les refusantes, les marins sont rarement allés si lentement avec leurs machines de course. « Le vent est vraiment très faible, il va falloir tenir le coup. Oman tente actuellement une option à terre assez franche, pour l'instant, ils sont plus proches du Fastnet que nous. On croise les doigts pour qu'on ne soit pas très loin au passage de ce cap mythique » expliquait Jean-Pierre Dick, skipper de Virbac-Paprec 70 ce midi. Oui, mais voilà, Sidney leur a filé sous le nez…


Petit moral ce midi à bord d'Arkema-Région Aquitaine. Mayeul Riffet, bavard comme à l'accoutumée, avouait pourtant que l'équipage avait fait deux-trois petites erreurs et tentait de recoller au duo de tête, Actual et FenêtréA-Cardinal. Il faut parfois tenter des coups, et prendre l'opportunité sans trop réfléchir… Tandis que les deux lascars se contrôlent, se marquent et partent à l'est, Arkema se la joue cowboy de l'ouest ! En deux petites heures, le Mulit50 de Lalou Roucayrol se retrouve en tête, grâce à un vent adonnant, et fait route directe vers Bishop. Le voilà premier au deuxième point de passage obligatoire, avec près de 7 milles d'avance !

Classement de 16 H TU

Multi50


1 : Arkema – Région Aquitaine (Lalou Roucayrol) à 458,2 milles de l'arrivée
2 : FenêtréA-Cardinal (Erwan Le Roux) à 6,6 milles
3 : Actual (Yves Le Blevec) à 7,1 milles
4 : Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération) à 17 milles

MOD 70
1 : Oman Air – Musandam (Sidney Gavignet) à 588 milles de l'arrivée
2 : Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) à 36 milles
3 : Virbac-Paprec 70 (Jean-Pierre Dick) à 42 milles

Ultime

1 : Maxi 80 Prince de Bretagne à 618,5 milles de l'arrivée

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 70): 'Le vent est vraiment très faible, il va falloir tenir le coup, même si nous sommes un peu derrière, la course n'est pas jouée. Nous avons Edmond de Rothschild en visu pas très loin. Oman tente actuellement une option à terre assez franche, pour l' instant ils sont plus proches du Fastnet que nous. On croise les doigts pour qu'on ne soit pas très loin au passage de ce cap mythique. Tout le monde est en forme, Vincent a beaucoup veillé cette nuit. On va tâcher de respecter nos quarts. L'ambiance est vraiment très bonne à bord de Virbac-Paprec 70. Les équipiers ont toujours le sourire aux lèvres c'est agréable même dans une position un peu délicate, c'est comme ça qu'en va se refaire, en y croyant et en ne lâchant pas prise.'


Sidney Gavignet (Oman Air – Musandam): 'Le choix de contourner le DST par la côte, on y pensait depuis un bon moment, car il y a du courant très fort. Par moment, il devait y avoir 4 nœuds, on est allé se protéger dans les fonds peu profonds, c'était risqué parce qu'il y avait moins de vent, mais ça a payé, c'était plutôt bon. La météo dit qu'on est dans une zone sans vent, ce n'est pas clair du tout, c'est une bande qui fait une petite vingtaine de milles, il faut trouver le moyen de la traverser, il faut avoir un peu de chance aussi. Après, le premier qui sortira passera le Fastnet en premier, et là il y a aura du vent donc ça risque de creuser par devant. Cette nuit, nous avons dormi normalement, nous faisons nos quarts de deux heures de sommeil. J'ai entendu de gros ronflements cette nuit donc je pense que le repos a été bon… '

Gilles Lamiré (Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération): 'On était plutôt content hier, dans le petit temps on s'en est tout de même assez bien tiré, car on a doublé l'île Bardsey en deuxième position devant Erwan Le Roux (FenêtréA-Cardinal), et après on a navigué à vue toute la nuit. Ca été très mou toute la nuit, au près dans les petits airs sous code zéro. Là, en ce moment, on a une douzaine de nœuds au près avec un vent de nord. C'est mieux que la pétole ! On va dans la bonne direction vers Bishop. Je ne sais pas ou sont mes petits copains, j'espère qu'ils ne sont pas trop loin, et j'espère surtout qu'on va arriver à Bishop avant que ça se casse la gueule. On fait une route assez directe, notre choix c'est de privilégier le bord qui rapproche de Bishop. Il faut aller le plus vite possible vers ce point. On sait que ça va mollir, donc le plus vite on descend, le mieux ca sera.'

Alex Pella (Maxi 80 Prince de Bretagne): 'Nous avons des conditions un peu dures, car il n'y a pas trop d'air. On traverse une dorsale anticyclonique. Les conditions ne sont pas très agréables, avec de petits grains, de la pluie et pas de vent, ce ne sont pas vraiment des conditions estivales. On a navigué depuis 24 heures au contact avec Edmond de Rothschild et Virbac-Paprec 70. Cette nuit, on a essayé de faire deux-trois trucs et ça a bien marché. A propos du grand gennaker, on n'a pas de chance avec cette voile. On l'a mise hier, mais elle a tenu une demie heure. Ce n'est pas un problème avec la voile, mais avec la drisse. On a cassé le hook. Je ne sais pas si on va être capables de le réparer, pour le moment on n'a pas trouvé de Route des Princes

Related Articles

Sailing in the Olympics beyond 2016 - A double Olympic medalist's view
Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. Gold and Bronze medalist and multiple world boardsailing/windsurfer champion, Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. A key driver is the signalled intention by the International Olympic Committee to select a basket of events that will be contested.
Posted today at 12:16 pm
From Olympic flag to Olympic Gold and maybe another
The Sydney Olympics was a Sailing double 470 Gold event for Australia. Having won the 420 World Championship in 2000, the feeder class to the 470, while still at school in Australia young Matt Belcher was given the honour of carrying the Olympic flag during the closing ceremony of the Sydney 2000 Olympics.
Posted on 28 Apr
Pantaenius – Smooth sailing is more than a favourable weather forecast
Pantaenius get ready to launch into their fourth year operating in Australia As Pantaenius get ready to launch into their fourth year operating in Australia, we get to see why they continue to grow their happy crew of customers. Sitting down with Pantaenius Australia’s MD, Jamie MacPhail, you immediately get a sense that the smooth sailing is a direct result of both their unique product and the marketplace’s willingness to embrace the better mousetrap
Posted on 27 Apr
100 days to Rio, are there potholes and bumps ahead?
The Road to Rio 2016 still has a few curves, bumps and potholes for teams battling to win in Hyeres. The Road to Rio 2016 still has a few curves, bumps and potholes for teams battling to win in Hyeres, at some World championship events and Weymouth World Cup but for most crews.
Posted on 26 Apr
Is George Lucas a sailor?
He’s very famous for a lot of things, and justifiably so. One of them is Industrial Light and Magic He’s very famous for a lot of things, and justifiably so. One of them is Industrial Light and Magic, which has been instrumental in the making of many of the special effects that have made the digital world so impressive. Gone are the smears of Vaseline along the bottom edge of the clear filter to hide the trolley that was actually transporting Luke Skywalker’s Speeder, for instance.
Posted on 25 Apr
America's Cup - Oracle Racing win in Court but with collateral damage
Oracle Racing have had another claim against them by a former crew member dismissed. Oracle Racing have had another claim against them by a former crew member dismissed. Mitchell focussed largely on the circumstances of the matter and introduced into the public arena some interesting documents to support his claims.
Posted on 23 Apr
Thou doth protest too much, me thinks
And no, we’re not off to analyse Hamlet right away. There’ll be no surtitles popping up on the top of your screen And no, we’re not off to analyse Hamlet right away. There’ll be no surtitles popping up on the top of your screen about now. At any rate, it is simply an adaptation of Lady Gertrude’s original line. We merely seek to use it as a way to demonstrate that when there is a lot of brouhaha going on, the smoke screen ultimately ends up as a lovely, colourful flag as to the real intent behind it.
Posted on 18 Apr
Children of the Internet, Rio and Hong Kong
I have four daughters, the youngest, who in her mid 20's is a true child of the Internet. I have four daughters, the youngest, who in her mid 20's is a true child of the Internet. The kind of conversations I have with her run along these lines.... In the olden days we did not have television until I left school and they had a thing called print magazines, that reported events between two weeks and four months after they happened. And her sceptical response... Hoh! Daddy, Hoh!
Posted on 14 Apr
Can World Sailing learn from dear old Oz?
Why just lay the drop sheets out and tape up the edges of the windows for a splash of paint Some time ago now, Sail-World proposed that ISAF had a really good opportunity at hand when it morphed into World Sailing (WS). Why just lay the drop sheets out and tape up the edges of the windows for a splash of paint, when you could bring out the jackhammers and do a proper reno??? A call was issued for 200,000 sets of goggles and earmuffs to be supplied and for the real work to be commenced.
Posted on 11 Apr
World Sailing Cup V3 - A Dead Rat in a Shoe or Spring Daffodils?
While a host of major sailing events go from strength to strength, the Sailing World Cup has very major issues. Last night my Irish better half was sitting beside me on the sofa watching an Australian version of the popular TV Cooking Program My Kitchen Rules on a tablet with her headphones while I was watching Diehard II for the seventeenth time (it’s a boy thing) on TV. She suddenly spluttered and laughed, took off her headphones and motioned for me to mute Diehard. (Seriously!!)
Posted on 9 Apr
T Clewring AC72Kilwell - 1Pacific Sailing School 660x82 1