Please select your home edition
Edition
Naiad/Oracle Supplier

Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de la Generali Solo

by Marie Le Berrigaud Perochon on 13 Oct 2013
Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de La Generali Solo 2013 © Alexis Courcoux
Il s'en est fallu de peu que cette victoire lui glisse entre les mains. Les deux dernières manches du Grand Prix du Languedoc Roussillon ont vu un duel au couteau des plus passionnants. Adrien Hardy et Gildas Morvan (Cercle Vert) se sont contrôlés bataillant pour la victoire finale jusqu'à la ligne d'arrivée. Une consécration pour le marin nantais qui a fait preuve d'une régularité à toute épreuve sur les 18 manches courues et les 917 milles parcourus à travers la Méditerranée.

Quel final mémorable ! Ils nous ont tenu en haleine jusqu'au bout les 16 solitaires de La Generali Solo… Ce matin, avant d'entamer la dernière journée de régates à Sète, bien malin qui pouvait prédire le vainqueur de la grande épreuve méditerranéenne en Figaro Bénéteau 2. Trois points séparaient Adrien Hardy de Gildas Morvan. Autant dire rien. Si la première manche voyait la victoire de Xavier Macaire (Skipper Hérault) et donnait l'avantage au géant vert, les dés n'étaient toujours pas jetés, puisque l'écart se réduisait seulement d'un petit point. Le skipper d'Agir Recouvrement sortait alors sa dernière carte dans l'ultime manche de brise. Celle d'un bord de spi rondement mené, contrôlant à la fois son grand rival, et attaquant la tête de flotte menée par Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir). Une victoire sur le fil tellement méritée!

Depuis 2008 sur le circuit Figaro Bénéteau, Adrien Hardy fait preuve d'une jolie courbe de progression, fort de deux victoires d'étape sur la Solitaire (en 2010, puis la dernière en 2013 !). Sixième de la Transat Bretagne Martinique, 13e de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire, il termine la saison en beauté. « Pour gagner La Generali Solo, il faut faire dans les cinq premiers sur chaque manche et rester au contact de la tête de flotte » expliquait-il au départ de Cavalaire-sur-Mer. Ce marin discret et opiniâtre ne savait pas si bien dire ! Avec seulement une victoire de manche, mais le plus souvent sur et au pied du podium, Adrien remporte avec brio cette 19e édition de La Generali Solo, organisée par Pen Duick. Pourtant réputé franc-tireur, à tenter des coups, ce jeune homme de 29 ans a du lutter contre sa nature profonde…


Gildas Morvan (Cercle Vert) vainqueur du Grand Prix du Languedoc Roussillon et Anthony Marchand (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) premier bizuth

Sur les cinq manches courues à Sète, le skipper de Cercle Vert gagne une manche et signe donc une victoire de Grand Prix (la deuxième, puisqu'il remporte également le Grand Prix de Beaulieu sur Mer/Trophée des Ports d'Azur) grâce une grande régularité dans le petit temps et la brise. La plus mauvaise manche de Gildas est lorsqu'il termine 6e, un presque sans faute considérant que la moitié de la flotte de La Generali Solo 2013 peut se hisser sur la plus haute marche du podium.

Anthony Marchand remporte le classement bizuth devant sept concurrents nouveaux venus sur La Generali Solo. Ce breton pur souche appréhendait quelque peu les caprices de la Méditerranée. Il l'a désormais apprivoisée!

Adrien Hardy (Agir Recouvrement), vainqueur de La Generali Solo 2013 : 'Super bagarre. En plus, c'est sympa de finir dans du vent, c'était un peu costaud. Je voulais féliciter Gildas, lui dire bravo parce qu'il m'a mené la vie dure jusqu'au bout. A la première bouée de la dernière manche, il gagnait l'épreuve, il avait mis quelques bateaux derrière moi. Ca a été dur mais je n'ai pas perdu pied. Ça a été une grosse journée, assez intense. Il n'y avait que quelques points entre nous. C'était un beau combat. C'est vrai que depuis le début de la course, je ne me suis jamais affolé, jamais déconcentré. J'ai toujours été concentré sur la marche du bateau même si la tentation est grande de ne regarder que les adversaires et d'oublier le vent. Dans ces conditions là, avec du vent, il y a du boulot techniquement : les manœuvres à réussir, sortir la tête du bateau. Je suis très fier. On a fait un paquet de courses, cela veut dire que j'ai été régulier, que j'ai navigué proprement. Par le passé, j'avais un peu le défaut de vouloir attaquer trop tôt, de façon trop prononcée. J'ai réussi à trouver le bon dosage entre prise de risque et maîtrise des adversaires.'

Gildas Morvan (Cercle Vert), Champion de France de Course au Large en Solitaire, 2e de La Generali Solo, vainqueur du Grand Prix Languedoc Roussillon : 'La victoire dans La Generali Solo s'est jouée à pas grand chose. Sur la première manche du jour, je suis devant lui, je lui reprends un point. Sur la deuxième, tout reste encore à faire avec deux points à récupérer. Je tente des choses, je prends un super départ, je suis quasi en tête sur le bord de près, ensuite, je fais une petite bêtise à la bouée et il arrive à en profiter pour me faire l'intérieur. Ce sont des petits détails qui ont joué et qui ont fait que ce n'est pas passé. Mais je ne suis pas malheureux pour autant. 2e, c'est une belle place et Adrien a super bien navigué. Moi, j'empoche le Grand Prix du Languedoc Roussillon, ce qui veut dire que j'ai bien navigué à Sète. Je suis aussi Champion de France Elite de Course au Large pour la 4e fois. On va pouvoir faire la fête à Paris et c'est une bonne chose pour mon sponsor. C'était une belle course, je me suis bien régalé, bien éclaté. Je n'ai pas de regret. J'ai perdu quelques points au début, je suis bien revenu sur la fin mais pas assez par rapport à un super Adrien Hardy.'

Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012), 3e de La Generali Solo et 3e du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire : 'Ça fait plaisir, j'avais fait 2ème il y a deux ans sur La Generali Solo, là, c'est une place de moins, mais c'est toujours un podium. Sur l'ensemble de la saison, je n'ai que des podiums sauf sur La Solitaire ; donc je suis satisfait. Avec en plus une victoire sur le Tour de Bretagne avec Paul Meilhat. Ça fait une belle année et une 3e place au Championnat de France. C'est un bilan plutôt positif. Sur cette course, Adrien et Gildas étaient intouchables, ils ont très bien navigué, en tout cas moi, je n'étais pas capable d'aller les chercher. Sur ce Grand Prix en tout cas. Donc pas de regret, c'était une belle Generali Solo.'

Xavier Macaire (Skipper Hérault), vainqueur de la manche 17 : 'Très content d'avoir gagné la première manche du jour. Par contre, j'ai eu une avarie sur la deuxième. J'ai cassé la guillotine de transfert de ballast. Dans 18 nœuds, c'est vraiment handicapant . Je n'ai pas voulu abandonner et j'ai essayé de faire une stratégie en fonction de cette avarie, de faire les bords du cadre en essayant, entre les deux, de transférer l'eau comme je pouvais. Mais ça a été très compliqué, très handicapant avec l'obligation de virer bord avec le ballast plein sous le vent.'


Corentin Horeau (Bretagne- Crédit Mutuel Espoir), vainqueur de la dernière manche de La Generali Solo 2013 : 'Je suis content de gagner cette manche. J'ai été tout le temps devant à la bagarre, donc, ce n'est pas sur un hold up. Ça fait du bien tout ça ! D'autant que c'est ma dernière régate sur ce bateau. Je suis vraiment content.'

Les hommes de la Generali Solo / Les vainqueurs d'étapes et de Grand Prix

Grand Prix de Cavalaire-sur- Mer : Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012)
Etape 1: Gildas Mahé (Ports d'Azur-Interface Concept)
Grand Prix de Barcelone : Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance)
Etape 2 : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Grand Prix de Beaulieu sur Mer : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Etape 3 : Gildas Morvan (Cercle Vert)
Grand Prix Languedoc Roussillon : Gildas Morvan (Cercle Vert)

Les victoires de manches en Grand Prix

Thierry Chabagny (Gedimat) : 4
Frédéric Duthil (Sepalumic) : 2
Anthony Marchand (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) : 2
Gildas Morvan (Cercle Vert) : 2
Xavier Macaire (Skipper Hérault) : 2
Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Espoir) : 1
Adrien Hardy (Agir Recouvrement) : 1
Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) : 1

Related Articles

Shape of next Volvo Ocean Race revealed at Southern Spars - Part 1
Southern Spars has been confirmed as the supplier of spars for the 2017-18 Volvo Ocean Race. In mid-April, Race Director, Jack Lloyd and Stopover Manager Richard Mason outlined the changes expected for the 40,000nm Race during a tour of Southern Spars 10,000sq metre specialist spar construction facility. A total of up to seven boats is expected to enter, but time is running out for the construction of any new boats.
Posted on 3 May
Sailing in the Olympics beyond 2016 - A double Olympic medalist's view
Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. Gold and Bronze medalist and multiple world boardsailing/windsurfer champion, Bruce Kendall takes a look at what he believes Sailing needs to do to survive beyond the 2016 Olympics. A key driver is the signalled intention by the International Olympic Committee to select a basket of events that will be contested.
Posted on 29 Apr
From Olympic flag to Olympic Gold and maybe another
The Sydney Olympics was a Sailing double 470 Gold event for Australia. Having won the 420 World Championship in 2000, the feeder class to the 470, while still at school in Australia young Matt Belcher was given the honour of carrying the Olympic flag during the closing ceremony of the Sydney 2000 Olympics.
Posted on 28 Apr
Pantaenius – Smooth sailing is more than a favourable weather forecast
Pantaenius get ready to launch into their fourth year operating in Australia As Pantaenius get ready to launch into their fourth year operating in Australia, we get to see why they continue to grow their happy crew of customers. Sitting down with Pantaenius Australia’s MD, Jamie MacPhail, you immediately get a sense that the smooth sailing is a direct result of both their unique product and the marketplace’s willingness to embrace the better mousetrap
Posted on 27 Apr
100 days to Rio, are there potholes and bumps ahead?
The Road to Rio 2016 still has a few curves, bumps and potholes for teams battling to win in Hyeres. The Road to Rio 2016 still has a few curves, bumps and potholes for teams battling to win in Hyeres, at some World championship events and Weymouth World Cup but for most crews.
Posted on 26 Apr
Is George Lucas a sailor?
He’s very famous for a lot of things, and justifiably so. One of them is Industrial Light and Magic He’s very famous for a lot of things, and justifiably so. One of them is Industrial Light and Magic, which has been instrumental in the making of many of the special effects that have made the digital world so impressive. Gone are the smears of Vaseline along the bottom edge of the clear filter to hide the trolley that was actually transporting Luke Skywalker’s Speeder, for instance.
Posted on 25 Apr
America's Cup - Oracle Racing win in Court but with collateral damage
Oracle Racing have had another claim against them by a former crew member dismissed. Oracle Racing have had another claim against them by a former crew member dismissed. Mitchell focussed largely on the circumstances of the matter and introduced into the public arena some interesting documents to support his claims.
Posted on 23 Apr
Thou doth protest too much, me thinks
And no, we’re not off to analyse Hamlet right away. There’ll be no surtitles popping up on the top of your screen And no, we’re not off to analyse Hamlet right away. There’ll be no surtitles popping up on the top of your screen about now. At any rate, it is simply an adaptation of Lady Gertrude’s original line. We merely seek to use it as a way to demonstrate that when there is a lot of brouhaha going on, the smoke screen ultimately ends up as a lovely, colourful flag as to the real intent behind it.
Posted on 18 Apr
Children of the Internet, Rio and Hong Kong
I have four daughters, the youngest, who in her mid 20's is a true child of the Internet. I have four daughters, the youngest, who in her mid 20's is a true child of the Internet. The kind of conversations I have with her run along these lines.... In the olden days we did not have television until I left school and they had a thing called print magazines, that reported events between two weeks and four months after they happened. And her sceptical response... Hoh! Daddy, Hoh!
Posted on 14 Apr
Can World Sailing learn from dear old Oz?
Why just lay the drop sheets out and tape up the edges of the windows for a splash of paint Some time ago now, Sail-World proposed that ISAF had a really good opportunity at hand when it morphed into World Sailing (WS). Why just lay the drop sheets out and tape up the edges of the windows for a splash of paint, when you could bring out the jackhammers and do a proper reno??? A call was issued for 200,000 sets of goggles and earmuffs to be supplied and for the real work to be commenced.
Posted on 11 Apr
Pacific Sailing School 660x82 1T Clewring J-classSafety at Sea - Baltic - 3